15-08-2019 14:30 - Mauritanie : le spectre de la sécheresse

Mauritanie : le spectre de la sécheresse

Sahel-Intelligence - Les précipitations rarissimes de cette année par rapport aux saisons précédentes menacent des vastes régions de la Mauritanie de sécheresse.

De grandes régions risquent une grave sécheresse, en raison de retards des pluies et de températures élevées, ainsi que de la baisse du pouvoir d’achat des éleveurs, soulignant que les zones pastorales, celles qui dépendent du bétail, traversent l’un des moments les plus critiques depuis la sécheresse de 2003.

Selon les informations en provenance de la région de l’Aoukar, la population connaît des conditions de vie difficiles, à cause des effets dévastateurs de la sécheresse sur le bétail, le coût élevé du transport des denrées alimentaires et la rareté des liquidités dans la région en cette période.

« l’Etat est tenu d’intervenir pour distribuer de manière urgente des vivres et d’éviter l’apparition de cas graves de malnutrition chez les enfants et les femmes, à une époque où des milliers de personnes luttent pour sauver ce qui peut l’être », selon le secrétaire général de l’Association «Okar» pour le développement et l’action sociale.

Le cheptel est estimé à 24 millions de têtes de bétail en Mauritanie, ce qui en fait le premier pays africain à posséder cette richesse, la majorité de la population rurale vivant avec les revenus qu’elle génère.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1754

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • cccom (H) 15/08/2019 14:46 X

    Mes expériences d'aménagements rizicoles contre la secheresses de terres planes du Delta et celle dans l'Education intensive asiatique et angl-saxone Cerveaux-oasis contre l'ignorance et l'extrémisme offrent au pays à travers les Conseils régionaux libérés par le Gouvernement dans leurs initiatives de développement la possibilité de transformer gratuitement dés 2019 en érudits toute notre jeunesse régionale et à exporter le riz et produits alimentaires au Delta où l'on maîtrise dans les 8 vannes de l'OMVS plus 6 milliards de m3/an en provenance de zones pluvieuses de 10m3/an de Guinée que nous réservons à l'engraissage des phacochères et oiseaux européens en transit vers l'Afrique du Sud. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr