17-08-2019 09:54 - Une grave crise éclate au sein du Mécanisme National de Prévention de la Torture : Communiqué

Une grave crise éclate au sein du Mécanisme National de Prévention de la Torture : Communiqué

Le Calame - Le communiqué suivant fait montre d’une crise interne grave au sein du Mécanisme National de Prévention de la Torture (MNP). Ses échos alimentent la presse nationale ainsi que la toile web, comme le montrent les captures d’écran jointes.

« Le jeudi 08 août 2019 le président du Mécanisme National de Prévention de la Torture Mohamed Lemine Haless a reçu au siège de l’institution un candidat aux dernières élections présidentielles.

Onze membres du MNP sur douze, le douzième étant absent, actuellement à l’étranger pour des raisons de santé, le doyen Boubacar Messaoud, tiennent à faire la mise au point à l’opinion publique.

Le mécanisme de prévention de la torture est une institution Apolitique, de par son mandat et sa mission, en vertu de la loi 034/2015 du 10 septembre 2015 instituant le MNP.

Le mandat du MNP est collégial et collectif, le président en est le coordinateur sous le contrôle de l’assemblée générale et du bureau permanent.

Les membres du MNP réunis le jeudi 13 Aout 2019, désapprouvent cette rencontre qui est en contradiction avec sa mission et considère que cet acte nuit à la neutralité du MNP, à sa crédibilité et ternit son image au niveau national et international.

Ils considèrent que cette réception médiatisée était inopportune et constitue une faute professionnelle extrêmement grave , contraire aux règles juridiques et principes fondateurs du MNP ;

L’assemblée générale et le bureau permanent n’ont pas été informés, ni associés de près ou de loin à cette initiative unilatérale du président.

Le MNP vit une situation de blocage relative à sa principale mission, qui est la visite des lieux de privation de liberté sur le territoire national, suspendue sine die par le président Haless.

Par ailleurs une inspection des finances sur la gestion chaotiques et unilatérale du budget est en cours actuellement.

Les membres appellent les autorités publiques à prendre leurs responsabilités face à cette situation de blocage pour permettre à cette jeune institution de remplir sa mission mise en péril par les agissements impulsifs et intempestifs de son président.

QUE DIEU NOUS BENISSE

L’Assemblée Générale le 13 août 2019





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 3332

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • moukhabarat (F) 18/08/2019 23:52 X

    le très raciste Ian Smith avait dit que le problème des africains est que chacun veut être chef... Votre jeune institution gagnerait en crédibilité à gérer en douceur ses crises. Il faudrait laisser à notre nouveau chef d'Etat le temps de prendre les choses en main...

  • alhagh (H) 18/08/2019 22:13 X

    Tout le monde, les ONG concernées en premier, avaient dénoncé la manière opaque avec laquelle cette structure avait été mise en place avec à sa tête un inconnu et complètement étranger aux luttes pour les droits de l'homme et à plus forte raison pour la lutte contre la torture. Une vraie provocation aux ONG des droits de l'homme et aux partenaires internationaux Quel pays! Al Hagh

  • Lmes Oul (H) 18/08/2019 16:58 X

    C était prévisible, confier une Institution des droits de L homme à Mr Hales était une surprise générale. Ils ne savaient pas à qui il allaient avoir affaire sinon, ills auraient évité cela, sans parler des compétences, rien ne pouvait justifier sa nomination.