20-08-2019 15:51 - Mauritanie : les hôpitaux tenus de communiquer quotidiennement les décès

Mauritanie : les hôpitaux tenus de communiquer quotidiennement les décès

Saharamédias - Le ministère mauritanien de la santé a adressé lundi une circulaire à l’ensemble des hôpitaux et centres de santé du pays pour leur demander de communiquer quotidiennement les décès intervenus dans ces structures.

La circulaire demande à l’ensemble des structures de santé de faire parvenir à l’inspection générale de la santé un rapport sur les causes du décès, ceci dans le cadre d’une stratégie mise en place par le département pour suivre la situation des décès dans les hôpitaux du pays.

Le ministre de la santé a dévoilé sa volonté de mettre en place un système pérenne destiné à faire la lumière sur les cas de décès dans les hôpitaux.

Le ministère engage la responsabilité de tout responsable de structure sanitaire de tout décès qui n’a pas fait l’objet d’une enquête.

Le ministère révèle enfin la mise sur pied une commission chargée de suivre la situation des décès au niveau national, qui devra préparer un rapport hebdomadaire à l’intention du conseil des ministres.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 1954

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • StikiVsDiaks (H) 21/08/2019 14:02 X

    Nous les Mauritaniens ont à l'habitudes des changements à la hate et après plus rien... Par contre ce ministre a l'air d'être un bosseur, mais a force de vouloir se faire remarquer et identifier comme un travailleur on finir par ce perdre, au lieu de communication des décès, penser aux conditions de travaille des employés des hôpitaux: 1er : revoir leurs salaires. 2ème : s'assurer qu'ils non pas de doubles emplois. 3ème : revoir leurs diplômes...

  • Ahmedabdallah (H) 21/08/2019 00:26 X

    Moreanamore, tu dois comprendre que cette circulaire est salutaire en ce sens qu'elle va lutter efficacement contre la négligence, la fatalité bien mauritanienne, et le laisser-aller! Il faut que l'insouciance disparaisse à jamais chez nos médecins, chez nos infirmiers qui jusqu'ici sont payés aux frais de la princesse pour juste propager la mort parmi nos innocentes populations, au lieu de s'impliquer sérieusement pour sauver des vies! Donc mention honorable pour ce ministre qui commence à prendre les taureaux par les cornes, contrairement à l'incurie qui était de mise du temps de l'ancien dictateur Aziz!

  • moreandmore (H) 20/08/2019 19:16 X

    Pas d'autres résultats à communiquer que celui des décès ? Il existe d'autres indicateurs de performance plus pertinents !

  • boubou_kibili (H) 20/08/2019 16:44 X

    Execellence, nous connaissons depuis longtemps et je puis vour dire que vous nous rassurez. Nous sommes convaincus que le departement connatra une nouvelle dynamique avec votre magistere. Allah Maake. Considerations.

  • pannel (H) 20/08/2019 16:32 X

    Monsieur le Ministre,vous voulez très bien travailler, mais il ne faut pas commencer la fin,pourquoi ne pas insister sur un travail plus bas que la mort.Faites une circulaire instaurant des transmissions entre les agents d'une part et la traçabilité des actes de soins.Monsieur le Ministre, en tant que consultant principal,que vous étiez, pourquoi ne vous vous attaquez pas directement aux causes de la médiocrité du système de santé puisse que vous les connaissez déjà.Le système de santé va au delà de l'action des travailleurs de la santé.Vous êtes mieux placés, pour vous attaquer aux véritables causes de la précarité du système de santé.

  • DocteurM (H) 20/08/2019 16:19 X

    C'est exactement ce qu'on appelle prendre le taureau par les cornes. Mr tout le monde peut s'offusquer en disant pourquoi le nouveau ministre commence par les morts, alors que le médecin c'est pour une histoire de vie. Certes, mais il faudrait aller de l'urgence le plus grave pour mettre en place des mécanismes efficaces de réactions. Son insistance a responsabiliser les chefs des institutions permet à ces derniers d'être plus impliqués surtout en cherchant systématiquement les causes du décès, un exercice qui permet de chercher le diagnostic. Contrairement au laisser-aller des techniciens et a l'attitude fataliste des populations, ce circulaire tend à réveiller les consciences pour que les milliards engloutis dans le système de santé servent à quelque chose.