24-08-2019 17:26 - Le ministère de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, communique

Le ministère de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, communique

Initiatives News - Depuis quelques temps, il a été constaté que des individus procèdent à des morcellements de concessions rurales dans le périmètre urbain de Nouakchott, particulièrement sur l’axe Nouakchott-Akjoujt, et des ventes de parcelles, issues de ces morcellements et ce au mépris de la règlementation en vigueur.

Le ministère rappelle que les concessions rurales non régularisées conformément aux procédures prévues à cet effet, sont réputées inexistantes. Le code de l’urbanisme stipule expressément que les lotissements entrepris par des tierces personnes ne peuvent intervenir qu’après autorisation du ministre chargé de l’urbanisme qui en détermine les niveaux d’équipement et les prescriptions particulières.

En conséquence, ces activités irrégulières doivent immédiatement cesser et les contrevenants s’exposent aux sanctions prévues par les lois et règlements en vigueur. Le ministère demande aux acquéreurs potentiels de sursoir à toutes démarches d’acquisition de ces parcelles illégalement loties.

Par ailleurs, il a été également constaté une recrudescence de constructions nouvelles de parcelles situées dans les zones dites de chevauchement. Ces zones sont toujours en cours de traitement en vue de trouver les solutions idoines à tous les problèmes posés, dans le strict respect des droits des tiers régulièrement acquis. Ces constructions, par le fait accomplis qu’elles engendrent, compromettent gravement l’applicabilité des lois en cours de formulation.

Le ministère porte à la connaissance du public que toutes constructions sont formellement interdites dans ces zones jusqu’à ce que des solutions d’ensemble soient approuvées et appliquées. Les contrevenants à cette interdiction s’exposent à des démolitions pures et simples sans aucune forme d’indemnisation.

Le ministère de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 6940

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Salem Vall (H) 26/08/2019 00:39 X

    Excellent madame la Ministre! Il faut être fermé. Mais comme vous le savez, la plupart des problèmes que vous avez cités ont comme premier et unique responsable vos prédécesseurs. Comment pouvez vous expliquer qu’un citoyen lambdas puisse payer un terrain avec toutes les quittances requises et ne pas pouvoir en user ? Le cas de F nord ext 4 est un casse-tête. Au moins 3 de vos prédécesseurs n’ont pu répondre à ma disparition de quelques centaines de lots au beau milieu dudit secteur. Seul Ould Abdel Aziz « gérait (mal) les biens de ce pays. Vivement que justice soit rendue. Ce peuple a beaucoup souffert, ses biens ont été volés, son administration prise en otage par des gens inqualifiables pour la grande majorité et de petites moralités

  • bleil (H) 25/08/2019 13:32 X

    STOPPER LA GAZRA ? vaste programme, challenge réel ! quand on sait que le pouvoir usurpé était devenu la règle chez nous, l'urbanisation sauvage de Nouakchott est devenue une grave menace au bien-être des citoyens tant que la gazra est accepté par l'Etat comme triviale ...

  • Bertrand (H) 25/08/2019 00:06 X

    Petite précision utile : la qualité des personnes ayant squattées nous ont été communiquées par un habitant du quartier, qui semblait pourtant bien assuré. Mais comme disent les banques : sauf erreur ou omission vous êtes redevables de ...

  • hachmi (H) 24/08/2019 22:04 X

    Il faudrait beaucoup plus de détermination quand on sait qu'il n'y a pas un seul mètre sur les routes nationales qui n'a pas déjà été pris par une tierce personne ! Que dire des places publiques, des écoles, des terrains et bâtiments de l'état sujets à une spéculations si c'est pas une spoliation manifeste depuis quelques années ?

  • Bertrand (H) 24/08/2019 17:44 X

    Serait ce de la poudre aux yeux. Les zones rurales sont lointaines ici à Tevragh Zeina sur le nouveau tronçon qui devra relier laxe Mauricenter Sukuk à l'épicerie SINE en trvaersant le quartier F. NORD EXTENSION SECTEUR 1 non loin de la villa de Zein Elabidine (du palais des congrès) et de la demeure du général Misgharou. Cet axe est bloqué parce que des individus ont occupé un espace public par lequel l'axe désenclavant devait passer. Au début du tronçon un ex premier ministre ex ministre de l'éducation et ex médiateur dont la villa ouvre sur le nouveau tronçon butimé à grignoté quelques mettre pour les rattachger à sa villa et ouvrir boutique. une dame dont le père est un grand marabout à prix près de 5 m entre sa villa et le nouveau tronçon elle y a installé un garage pour véhicule le temps de se l’approprier pour y ouvrir boutique. le ministères après des mois hésitation le MHUAT est venu et a dessiné des croix au rouges sur certains murs et a épargné d'autres. un mur a été cassé et reconstruit plus fermement et semble avoir ajouté à l'espace squatté. Les squatteurs ont peut être sorti l'argent ça en vaut le prix et le voleur est toujours gagnant en matière de prix de vente. C'est devenu une habitude comme la poussé des quartiers précaires en plein centre des zones résidentiels de Tevragh Zeina, après que le programme de restructuration des quartiers précaires financés par la banque mondiale sous Maaouyia et finalisé sous Aziz semblait avoir résolu le problème. QU'EST CE QUE LE MINISTRE ET LA MINISTRE VONT NOUS SERVIR ENCORE EN CE DÉBUT DE MANDAT TRÈS SOLENNEL?