28-08-2019 20:16 - Mauritanie : les inondations de Sélibaby ont fait 6 morts (Commission)

Mauritanie : les inondations de Sélibaby ont fait 6 morts (Commission)

Xinhuanet - Les inondations de Sélibaby, dans le sud-est de la Mauritanie, ont fait 6 morts et détruits de nombreuses habitations précaires, selon un communiqué, rendu public mercredi, par le président de la Commission nationale des droits de l'homme (CNDH).

"Je me suis rendu à la ville de Sélibaby qui vient d'être endeuillée en début de cette semaine par des pluies diluviennes et des inondations qui ont provoqué la mort de 6 personnes dont 3 enfants de 8, 9 et 12 ans ainsi que la destruction de nombre d'habitations précaires", précise le communiqué de Me Ahmed Salem Ould Bouhoubeyni.

"(...) je voudrai dire que, sur place à Sélibaby, j'ai pu prendre connaissance des dégâts occasionnés par les eaux et je me suis informé sur les actions de secours organisées par les pouvoirs publics pour venir en aide aux populations", précise le communiqué.

"Face à l'ampleur de cette catastrophe naturelle, et compte tenu du droit inaliénable des victimes à la solidarité nationale et de la précarité des conditions vécues par les populations, je demande(...) aux pouvoirs publics de redoubler d'efforts pour soulager les souffrances des populations dont certaines se sont retrouvées dans le dénuement le plus total", a plaidé le président de la CNDH.

La ville de Sélibaby a connu des pluies diluviennes, durant les journées du lundi à mardi, qui ont provoqué la destruction d'un axe routier et la rupture d'un pont reliant différents quartiers de la ville.

Des unités du génie de l'armée mauritanienne ont été déployées à Sélibaby pour la construction de voie de déplacement et l'organisation de secours aux populations. 



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1324

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • mystere1 (F) 29/08/2019 10:16 X

    C'est un cas d'urgence, le président a du travail devant lui, sauver ces sinistrés de la pluie, c'est pourquoi quand on invoque la pluie, on doit l'invoquer pour le meilleur bien sûr, car dans le cas échant, elle peut nous être un malheur aussi, heureusement que les ministres de l'intérieur et habitat se sont humainement et étatiquement vite allés là bas, cette région encore manquant d'infrastructure, d'éclairage et autres effets du genre urbain, elle a besoin plus d'approvisionnement pour les besoins vitaux, il faut que l'Etat continue ses efforts déployés, c'est bien dans le bon sens, mais il faut plus d'effort encore aussi bien pour cette région que d'autres régions internes du pays encore désertes et non dotées d'effets matériels qu'a besoin ses habitants.