29-08-2019 16:33 - M. le Gouverneur : « les Réserves de change de la BCM couvrent 6 mois d’importations »

M. le Gouverneur : « les Réserves de change de la BCM couvrent 6 mois d’importations »

BCM - Au cours du point de presse conjoint entre MM. le Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM), Abdel Aziz Ould Dahi et le Ministre des Finances, M. Mohamed Lemine Ould Dhehby, M. le Gouverneur a mis l’accent sur le niveau des réserves de change de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM), jugeant qu’il est satisfaisant par rapport aux économies similaires à la nôtre.

M. le Gouverneur a indiqué que le niveau des réserves de change atteint, ce lundi 26 août 2019, USD 1.048.258.170, couvrant 6 mois d’importations et « c’est un niveau confortable pour un pays comme la Mauritanie » a-t-il ajouté. « Le niveau de ces réserves a été de USD 640.679.512 en 2014 et seulement de USD 238.461.123 en 2009 » a-t-il précisé.

Par ailleurs, a déclaré M. le Gouverneur, les réserves de change n’ont pas été et ne peuvent pas être l’objet de malversation quelle que soit sa nature.

D’abord, s’est-il expliqué, « ces réserves de changes sont auditées deux fois par an par un cabinet d’Audit international et pour ce triennal c’est le KPMG qui fait l’affaire ».

Ensuite, poursuit-il, « elles sont placées dans des banques centrales internationales, à savoir la Banque de France pour les réserves en euro et la Federal Reserve des Etats-Unis en ce qui concerne les réserves en dollar ».

Et puis, a-t-il conclu « nous avons des engagements avec le FMI pour atteindre des niveaux de réserves significatives qui ont toujours été respectés grâce à leur bonne gestion par la BCM ».





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : BCM
Commentaires : 5
Lus : 1140

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Marrakech (F) 29/08/2019 21:57 X

    Ce débat interminable sur le niveau des caisses de l'Etat est totalement stérile car chacun sait où est passé l'argent " disparu ", ces échanges entre "experts " divertissent au sens pascalien du terme et éloignent des vraies questions. L'urgence est de s'attaquer aux problèmes concrets qui se posent actuellement : l'état catastrophique des voies de communication terrestres qui sont de plus en plus accidentogènes, les secours aux victimes des inondations à Sélibaby, la protection des travailleurs les plus démunis (vendeuses ambulantes, pécheurs traditionnels), ...

  • hi (H) 29/08/2019 21:37 X

    Faux, nous sommes gouvernés par des malfrats dont le seule but est l’entichi Illicite.

  • moreandmore (H) 29/08/2019 20:03 X

    Il faut donc publier les conclusions de l'audit du cabinet KPMG, les mauritaniens ont le droit de savoir ...

  • Marrakech (F) 29/08/2019 19:55 X

    Le ministre des finances égare l'opinion publique en présentant des chiffres difficiles à interpréter pour le commun des mortels, il espère ainsi masquer le fait que l'état mauritanien est en faillite !

  • boubou_kibili (H) 29/08/2019 16:51 X

    Mr le Gouverneur vous l'avait dejà dit en compagnie de SE Mr le Ministre des Finances. Cessez cette polémique et travailler sinon on risque de croire qu'il y'a anguille sous roch. Que ceux qui ont des informations contraires nous les livrent et donnent leur sources. Wa salam