03-09-2019 17:17 - Communiqué du Conseil des Ministres du Mardi 03 Septembre 2019

Communiqué du Conseil des Ministres du Mardi 03 Septembre 2019

AMI - Le Conseil des Ministres s'est réuni le mardi 3 Septembre 2019 sous la présidence de Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, Président de la République.

Le Conseil a examiné et approuvé un projet de loi de finances rectificative pour l’année 2019 Le présent projet de loi de finances rectificative pour 2019 intervient conformément aux dispositions de l'article 43 de la loi 2018-039 du 09 octobre 2018 portant Loi Organique relative aux lois de finances.

Ce réaménagement du budget ne comporte pas de dispositions fiscales et poursuit l'objectif de sincérité des comptes de l'Etat et renferme l'ensemble des ouvertures et annulations de crédits nécessaires à la gestion budgétaire 2019 et aux réaménagements des organigrammes gouvernementaux.

Le Conseil a également délibéré sur une communication présentée par le Premier Ministre relative à l'engagement de la responsabilité du Gouvernement sur son programme dont la présentation devant l'Assemblée Nationale est prévue avant le 08 septembre courant, et ce conformément aux articles 42(nouveau), 74 et 75 de la Constitution.

Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Mauritaniens à l’Etranger a présenté une communication relative à la situation internationale.

Le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation a présenté une communication relative à la situation intérieure.

Le Président de la République a instruit le Gouvernement à l'effet de mieux coordonner les actions visant à apporter des réponses diligentes et appropriées aux situations résultant des dernières intempéries et en général à toutes autres situations d'urgence qui pourraient survenir dans l'avenir.

Il a également engagé le Gouvernement à prendre les mesures idoines pour faire face aux dangers inhérents aux activités de l'orpaillage traditionnel sur les travailleurs du secteur ainsi que sur l'environnement.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 7637

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • mystere1 (F) 04/09/2019 11:45 X

    Il reste d'autres sujets aussi majeures et prioritaires monsieur le président, on ne place pas la charrue avant les boeufs,il y'a l'enseignement en particulier, ensuite la santé, la justice et les soucis de papiers de nationalités, oui monsieur le président, il y'a des choses vraiement utile et necessaire à régler.

  • cccom (H) 03/09/2019 21:19 X

    La Mauritanie dispose d'opportunités de propulsion du développement intensifs et gratuits de l'Education , et l'emploi productif créateur de l'autsuffisance alimentaire du pays à travers les Conseils Régionaux qu'il convient au Gouvernement de s'en approprier en valorisant nos expériences. . cheikhany_ouldsidina@sidina.fr

  • Marrakech (F) 03/09/2019 18:31 X

    Le travail pénible et dangereux des orpailleurs profite surtout à ceux qui exploitent les mines !

  • Ksaleh (H) 03/09/2019 17:35 X

    Pour l'orpaillage, on doit arrêter de mettre en danger des milliers de vie de notre jeunesse et agresser massivement l'environnement, pour une certaine paix sociale suite à la suite de l'échec de résorption du chômage. Ces pauvres gens manipulent des produits dangereux menant à une mort certaine, en dehors des autres causes accidentelles de mort.