07-09-2019 07:45 - En Mauritanie, le nouveau Premier ministre présente son programme

En Mauritanie, le nouveau Premier ministre présente son programme

RFI Afrique - Le Parlement mauritanien est en session extraordinaire au cours de laquelle le nouveau Premier ministre a notamment présenté le programme du gouvernement pour les 12 prochains mois. Un programme inspiré des engagements électoraux pris par le nouveau président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani.

Devant les élus du peuple, le Premier ministre rappelé tous les engagements pris par le chef de l’État en juin dernier lors de la campagne pour la présidentielle : consolidation de l’unité nationale, lutte contre les disparités sociales, une meilleure répartition des ressources nationales entre les composantes du pays et une justice indépendante.

Ismael Ould Bodé Ould Cheikh Sidiya a insisté sur la place de la sécurité dans le programme du gouvernement : « En matière de défense et de sécurité, le gouvernement s’attèlera à traduire dans les faits la priorité accordée par le président de la République à la préservation de l’intégrité territoriale, à la protection des citoyens et à la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes. »

L’opposition sceptique

L’autre défi pour les nouvelles autorités est la réforme du système éducatif. Le Premier ministre a promis d’entamer le processus prochainement.

Mais Ladji Traoré, un parlementaire de l’opposition, se dit sceptique : « Un pays sans éducation, où va-t-il ? Tout le monde est d’accord aujourd’hui pour dire qu’il n’y a pas de système éducatif conséquent en Mauritanie.

Les principaux responsables envoient leurs propres enfants, dans les écoles privées ou à l’étranger. Il faut qu’il y ait un véritable dialogue pour faire un état de cette situation et que les décisions soient appliquées effectivement.»

Le projet de programme du gouvernement sera examiné et soumis au vote samedi prochain. Les partis de la majorité présidentielle dominent le Parlement.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI Afrique
Commentaires : 2
Lus : 1179

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Marrakech (F) 07/09/2019 15:13 X

    Ghazwani commence bien puisqu'il interdit aux bacheliers de 25 ans de poursuivre leurs études ! Ses actes sont totalement contraires à ses promesses de campagne, le candidat devenu président ne respecte même pas ses engagements pré électoraux !

  • cccom (H) 07/09/2019 09:30 X

    Les solutions radicales de l'Education et plus sont trouvés sans besoin d'Etats Généraux démandés par certains: Dans l'Oasis de Maaden El Ervane aprés une déperdition scolaire de 100% durant plus de 30 ans (aucun admis au Bac) et constat que l'enseignant n'est Obligé d'être en classe que 700h/an c'est dire 87,5 jours/an de 8 h ( moins de 3mois/12), il m'a été donné de concevoir un systéme pédagogique dans un lycée communautaire que j'avais nommé "Cerveaux des Oasis" inspiré des systémes asiatiques ( Sud-coréen et japonnais) intensifs de 2100 à 2800 h/an en 11 mois et englo-saxon modulaire qui a permis l'Oasis de réaliser durant 11ans successifs (1988 à 2008)sur fonds propres un nombre de bacheliers trilingues gratuits à cursus réduits de 3/4 supérieur au nombre de bacheliers de 3 lycées publics réunis (statistiques comparatives officielles disponibles) qui encadraient 100 écoles primaires des Oasis de l'Adrar. Je plaide au Président Ghazouany et Ministre de l'intérieur de libérer nos initiatives au sein des Conseils Régionaux pour appliquer ce systéme, le plus performant du monde, républicain, intensif et gratuit, garant de la propulsion de notre enseinemement et si nous consulté garant d'une économie de 50 milliards UM/an sur le Budget de l'Etat en 3 ans au profit des Conseils Régionaux pour autofinancer son fnctionnement et investissement créateur à terme d'emplois et d'autosuffisance alimentaire de notre petite population et bétail en s'inspirant de mon initiative gratuite de 84 au DElta qui avait multiplié par 25 le rythme annuel décennal de la SONADER au Trarza. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr