07-09-2019 23:15 - Inondation Selibaby – Réaction. de Samba THIAM, Président des FPC

Inondation  Selibaby – Réaction. de Samba THIAM, Président des FPC

FPC - Si d’aucuns ont juste imputé ces inondations aux pluies, j’y vois plutôt une cascade de facteurs, une chaîne de responsabilités imputables :

-Aux populations elles-mêmes en premier lieu, dans l’occupation anarchique de l’espace, ici des ravins et des bas-fonds, des canaux de passage des eaux de ruisselement, pensant, à cause de la sécheresse persistante de ces dernières années, que les fortes pluies ne reviendront plus jamais !

-Responsabilité des agents vereux de l’Administration ( Prefets et Agents des travaux publics) qui vendent sans scrupules le moindre espace libre des villes et villages.

-Responsabilité enfin des briquetiers, hier pour faire nos briques en banco on mélangeait argile, paille et bouses de vaches, d’où nos habitats résistants aux fortes pluies. Aujourd’hui ces gens, mus par l’appât du gain facile, utilisent juste du sable pour faire les briques et, avec pour conséquences dramatiques, qu’à la moindre pluie nos habitats s’écroulent !

Triple responsabilité donc dans ce drame qui frappe Selibaby, en particulier –seule capitale régionale, ressemblant à un gros village aux ruelles étroites, qui demeure sans plan d’urbanisation.

Si le secours de l’UPR !!! - 7 camions remorques chargés –ne peut être dédaigné, le gouvernement aurait quand meme pu mieux faire, en mobilisant les efforts internes et les institutions internationales , par un appel à l’aide comme ce fut pour la ville de Tintane… Mais , hélas , il nous est toujours difficile de nous débarrasser de cette attitude de deux poids deux mesures…

Samba THIAM, Président des FPC


Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : FPC
Commentaires : 2
Lus : 1481

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Esprit Critique (H) 08/09/2019 16:32 X

    J'attend le commentaire d'un idiot de @medabdul qui n'aime pas les negro-mauritanien en particulier les Halpulaar pour reagir

  • mdmdlemine (H) 08/09/2019 08:10 X

    bon constat surtout l'urbanisation anarchique, l'habitat en zone d'immersion, Je crois tout que la politique de deux poids deux mesures, qui a régné dans les anciens régimes, n'a plus de raison d'être dans l'actuel pouvoir qui doit bénéficier de préjugés favorables et soutenus pour concrétiser ses choix axés sur l'égalité entre les communautés Les autorités doivent prendrent les remarques de Thiam comme Conseils objectifs à intégrer pour corriger les possibles irrégularités et non comme de la critique pure et simple c'est son devoir citoyen dont il est tenu par moralité de communiquer à l'opinion