07-09-2019 12:19 - Gorgol : Des centaines de famille dans la tourmente torrentielle

Gorgol : Des centaines de famille dans la tourmente torrentielle

Le Rénovateur Quotidien - L’hivernage qui s’était installé tardivement en Mauritanie, et suite à l’appel du gouvernement pour la prière de la pluie, a brutalement pris des allures de pluies diluviennes causant des catastrophes en chaîne dans toutes les localités de la Moughata de Maghama.

Maisons en banco emportées, digues et pont noyés ou effondrés, pistes de production et routes impraticables, bétail décimé, villes et villages inondés, l’hivernage 2019 en Mauritanie laissera des séquelles pour des populations déjà en proie à de multiples difficultés liées à l’enclavement et à des campagnes agricoles déficitaires.

Ce n’est pas nouveau du reste pour ce département à cheval sur le fleuve, dont certains villages sont nichés dans des zones d’accès difficile et enclavés. Aux pluies s’ajoute la remontée du niveau du fleuve qui déborde sur les rives des villes et villages proches.

Voici l’état des lieux dans les différentes localités de la Moughata :

- Sagné-Lobali : Mardi 27 Aout 2019, au soir, après la catastrophe qui a touché la wilaya du Guidimakha due à d’importantes quantités de pluies, la ville de Sagné-Lobali a connu une forte inondation dans les quartiers Est, sud-est jusqu’au centre-ville.

En effet, le marigot appelé Niordé qui prend sa source au Guidimaka, et qui traverse plusieurs localités du Guidimaka et de la Moughata de Maghama, s’est subitement remplie d’eau jusqu’à dépasser sont lit occasionnant de fortes inondations partout sur son passage. Ainsi la ville de Sagné-Lobali a été particulièrement affectée par les crues.

Aussi après ’évaluation des dégâts occasionnés par les crues exceptionnelles, l’équipe municipale et la Gendarmerie Nationale ont répertorié 34 familles dont les habitations ont été totalement détruites ; 18 autres dont les habitations ont subi des dégradations partielles et plus de 100 habitations et des champs de cultures complètement inondés. D’importants dégâts matériels ont également été constatés. C’est ainsi que des animaux, de la nourriture, des filets de pêche et des pirogues ont été emportés par les crues. Des puits, des latrines et des fosses ont également été détruits.

-Maghama : A Maghama, les fortes précipitations qui se sont abattues dans la Moughata ont également occasionnés d’importants dégâts matériels. Beaucoup de maisons en banco et des toilettes se sont effondrées. Ainsi, on dénombre des centaines de sinistrés dont 127 sinistrés dans la ville de Maghama. Dans la commune de Beilougué, le Maire fait état de 183 sinistrés.

-A Wali-Diantang, toutes les habitations situées au nord de la ville sont encerclées par les eaux. La localité de Diami Gola située en amont du fleuve Sénégal est complètement encerclée par les eaux.

Il faut également noter que toutes les localités situées au sud de Maghama, telles que Fimbo, Boguel, Toulel, Wali, et Sagné-Lobali sont désormais coupés du reste du pays ; à cause de l’effondrement du pont de Yéro Bona qui est l’unique voie de passage et de ravitaillement de ces villages en période hivernale Cette situation va certainement engendrer le renchérissement du prix des denrées alimentaires qui seront acheminées par voie fluviale.

-Commune de Dolol ; Là aussi les fortes pluies ont engendrés des dégâts importants, particulièrement dans la localité de YouMan YIRE, relevant de la commune de Dolol. En effet cette localité risque d’être rayée de la carte du Gorgol à cause du ruissèlement des eaux et la situation du village dans les bas fonds ; ce qui pourrait l’exposer à la destruction par les eaux.

Il faut également signaler que la route bitumée entre Maghama et Kaédi, est rompue au niveau du tronçon entre DOLOL et DAW. Cette route qui n’avait été réceptionnée que l’an dernier et qui avait fait naitre beaucoup d’espoir et de fierté chez les populations de sortir de l’enclavement, n a pas pu tenir deux ans.

-Commune de Daw : Le maire de la localité de Daw nous signale qu’il ya eu plus de 120 sinistrés et l’évacuation de six (6) familles. Le village de Gourel Bayo, complètement cerné par les eaux, de nombreuses familles ont été évacués vers des lieux plus surs. Il y a deux semaines les spécialistes annonçaient des risques d’une remontée des eaux du fleuve.

Ce bilan du sinistre causé par de fortes précipitations et la montée des eaux du fleuve, est loin d’être exhaustive ; d’autant plus que l’hivernage n’est pas encore terminé.

Les populations sinistrées attendent des pouvoirs publics des secours en denrées alimentaires, du matériel de relogement etc.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1462

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Marrakech (F) 07/09/2019 15:15 X

    L'Etat a manifesté (tardivement) son soutien par des actions médiatiques comme déplacement de ministres et l'intervention ponctuelle de l'armée mais cela n'est pas suffisant !

  • foutatoro (H) 07/09/2019 13:55 X

    Il va falloir, dans le futur, paramétrer nos prières pour la pluie ! Il ne faut pas que le remède soit un mal.