09-10-2019 07:30 - L’association des journalistes condamne la décision du ministre porte-parole du gouvernement

L’association des journalistes condamne la décision du ministre porte-parole du gouvernement

Senalioune - Le syndicat des éditeurs de journaux mauritaniens (SJM) à travers Moulaye Najim Ould Moulaye Zein a exprimé son profond mécontentement face à la décision du porte-parole du gouvernement Sidi Ould Salem d’empêcher certains journalistes d’assister à la conférence de presse hebdomadaire peu après la réunion du conseil des ministres.

SJM se solidarise avec ses collègues journalistes, déclarant que cette décision est contraire à la Constitution et constitue une violation flagrante des lois régissant la profession de journaliste et la liberté des médias.

Un journaliste doit être appelé à participer à des conférences de presse organisées par le gouvernement et d’autres organes afin d’accéder à des informations, de les transférer et de les communiquer honnêtement au publique.

Cette décision du ministre est une insulte à la profession et un mépris pour à l’égard des journalistes.

Ould Moulaye Zein a déclaré que le ministre a le droit d’inviter des journalistes qui l’ont applaudi et félicité, mais qu’il n’a pas le droit d’empêcher d’autres journalistes d’entrer dans la salle de conférence de presse, qu’il est lui-même invité. Et que ceux qui ont le droit administratif de retirer des licences et d’empêcher les journalistes ou de les autoriser à participer à cette conférence relèvent du ministère de tutelle, qui est le ministère de la Culture. Il est donc inacceptable en l’état et le droit d’accepter le mélange de pouvoirs des ministres.

Il a demandé au ministre de la culture de suivre les procédures administratives et prendre des mesures pour remédier à la situation et rectifier la grave erreur dans laquelle Ould Salem est tombé.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Senalioune
Commentaires : 4
Lus : 1332

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • Marrakech (F) 09/10/2019 15:43 X

    Ghazwani et son gouvernement ont peur de la contradiction, les présences à la conférence de presse sont filtrés, l'heure de la démocratie n'a pas encore sonné en Mauritanie !

  • habouss (H) 09/10/2019 13:09 X

    Il faut savoir se faire respecter, des "journalistes" sans passer dans aucune école de journalisme, ne peuvent continuer à semer le désordre au cours de séances solennelles en ayant comme seul bagage leur nullité doublée d'impolitesse !

  • Adiekodda (H) 09/10/2019 11:58 X

    Ce ministrion ; Sidi ould Salem est loin d'être là pour servir ce gvt mais une vraie marionnette pour le président sortant et son clan .Il l'a déjà affirmé lors de sa première conférence de presse.

  • pyranha (H) 09/10/2019 09:30 X

    Résidus de Aziz ,c'est toujours ainsi :arrogance ,excès de zèle, hautain. Le problème c'est que Gazouani semble avoir fixé un délai de temps pour se débarrasser de ces moins que rien. Aussi que ce genre de ministre issu de la proximité du dictateur ne peut qu'en hériter de comportements répugnants.