14-10-2019 11:03 - Quand le directeur général du Travail viole la loi sur le travail

Quand le directeur général du Travail viole la loi sur le travail

Oumar Sidaty - Les services régionaux de la direction générale du Travail en Inchiri, ont décelé Il y a de cela une semaine, la présence de travailleurs étrangers sans permis de travail, opérant en parfaite violation de la loi, pour le compte de la société EPSA, sous traitant au niveau de la mine de cuivre de d’Akjoujt.

En application des procédures réglementaires les services régionaux ont donc notifié à la Mine d’Akjoujt l’expulsion de ces travailleurs étrangers clandestins.

Mais cette application stricte de la loi n’a pas plu apparemment au directeur général du Travail, qui fait des pieds et des mains, afin que le système illégal des travailleurs étrangers sans permis de travail, perdure sous sa protection en Mauritanie.

Dans la perspective de la compression qui sera faite au niveau de la Mine d’Akjoujt, les travailleurs mauritaniens n’accepteront pas que les postes qu’ils peuvent occuper leur soient arrachés par un système irrégulier soutenu par la direction générale du Travail pour protéger des travailleurs étrangers en situation irrégulière (sans permis de travail).

Il est inadmissible et même choquant, que le directeur général du Travail déploie autant d’énergie pour violer le corps et l’esprit de la loi du travail et piétine au passage, le serment qui le lie à l’Etat.

Une question se pose dés lors : Quelles sont les motivations du directeur général du Travail ? … Comme disait un homme d’esprit : «poser la question, c’est y répondre».

Les travailleurs mauritaniens à Akjoujt se préparent dans tous les cas à dénoncer les agissements de la direction générale du Travail devant le président de la République durant les festivités du 28 novembre qui se tiennent cette année, dans la capitale de l’Inchiri.

Oumar Sidaty



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Oumar Sidaty
Commentaires : 2
Lus : 4374

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • kalidou gueye (H) 23/10/2019 02:18 X

    Le code du travail n'est jamais respectee en Mauritanie. Allez voire les travailleurs mauritaniens sur la route Nouakchott Rosso avec la Societe francaise SOGEA SATOM. GECA est la societe sous traitante qui ne respecte rien du code du travail. Des ouvriers licensies n importe comment sans droit des salaires moins du SMIG l heure payee a 170 ouguiyas (17MRU) c est a dire une journee de travail moins de 2000 UM (200MRU). Et autre pire que ca

  • ahmed12b (H) 18/10/2019 14:26 X

    Selon plusieurs témoignages crédibles le directeur général du Travail ne fait qu’exécuter les ordres du ministre du Travail lequel a des affinités avec la société étrangère qui emploie des clandestins à Akjoujt.