18-10-2019 12:39 - Urgent: Boidiel Ould Hamoid démis de ses fonctions de Vice-président de l'Assemblée nationale

Urgent: Boidiel Ould Hamoid démis de ses fonctions  de Vice-président de l'Assemblée nationale

Taqadoum - Boidiel Ould Houmeid a été convoqué au siège du parti de l'Union pour la République (UPR) et informé de son limogeage ce vendredi 18 octobre courant par ordre du président Mohamed Ould Ghazouani de ses fonctions de vice-président de l'Assemblée nationale.

Il a été également décidé de nommer le député Hamadi Ould Meimou pour succéder à Bodiel Ould Hameid.

On vient de voir Bodiel entrer dans le bureau du président du Parti de l'Union en colère, peut-être dans le contexte de la prise de décision d'aujourd'hui.







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 12
Lus : 8921

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (12)

  • Facedange (H) 19/10/2019 10:59 X

    Cela ne l'étonne pas ,c'était prévisible le député bodiel ètair le candidat du orèsudenr Aziz et non du parti upr.Il pensait avoir gagné le gros lot en rejoignant l'upr avec son cartable de parti, la réalité est là dure à avaler.Les caïmans du parti état ne pardonnent pas.

  • kadimapur (H) 18/10/2019 18:52 X

    Si cela s'avère vrai et meme si Boydel est un homme politique qui a une certaine représentativité, personne ne peut rien dire théoriquement car il y a un parti majoritaire qui a gagné en principe l'élection avec une majorité absolue et il est donc libre de désigner les hommes qu'il veut aux différentes fonctions de l'hémicycle. Mais voilà le problème c'est l'inconvénient de la démocratie d'état où les élections ne sont jamais tout à fait transparentes et où la plupart des élus sont cooptés plutôt que vraiment élus et l'on ne sait jamais qui est vraiment représentatif de quelque chose ou pas...C'est pourquoi il devient impératif de faire un dialogue national pour mettre en place des regles de jeux transparentes et de reprendre d'ici un an toutes les élections (législatives, régionales et municipales) afin de dégager une véritable carte politique du pays avec de vrais élus populaires...A ce moment là chacun ou chacune trouvera la fonction qu'il mérite de manière légitime...

  • Marrakech (F) 18/10/2019 18:43 X

    Comment peut on limoger un vice président de l'assemblée nationale, il a été élu par ses pairs et ne peut être "récusé" que par eux ! Même si cette décision semble être favorablement reçue, elle correspond néanmoins à un abus de pouvoir, le vice président n'est pas un salarié que l'on peut licencier ! ! ! !

  • Adiekodda (H) 18/10/2019 18:30 X

    C'est une très bonne nouvelle. Il ne reste plus qu'à encore lui démettre de son mandat de député.

  • craicra (H) 18/10/2019 17:34 X

    C'est bien l'espèce Boidiel (hommes politiques sans quelconque programme), qui ont ruiné ce pays. Les ressources astronomiques qu'ils dilapidaient doivent être reversées aux pères de famille de plus de 5 enfants à nourrir, soigner et éduquer par des retraités sans emploi et dont la pension trimestérielle ne depasse pas 6000MRU

  • Hammejerel (H) 18/10/2019 17:05 X

    poussé a sortir par la petite porte pour ne pas dire par un petit trou.Une grande partie des politiciens des années soixante au lieu de prendre le chemin des mosquées, continuent de fréquenter les couloirs où le vol et le mensonge font la loi.

  • Ksaleh (H) 18/10/2019 14:56 X

    Mets toi au retrait c'est mieux, grand dinosaure de tous les râteliers !

  • Ben Aouf (H) 18/10/2019 14:42 X

    Bonne nouvelle! Félicitations Ghaswani. Boidiel n'a aucune conviction politique , vivement la retraite.

  • Korimagna (H) 18/10/2019 14:38 X

    Tant mieux pour toi! Reposes toi papi, il ne faisait que temps.

  • Le Bucheron (H) 18/10/2019 14:32 X

    Le bucheron arrache les branches de l’arbre et déracine le reste. Et voilà, les dinosaures de la politique du tout va bien tombent un à un, après le président du groupe parlementaire Ould Kharachi, c’est autour de Boidiel Ould Houmeïd qui est éjecté de sa chaise de vice-président de l’Assemblée Nationale, lui qui se disait sûr de finir son mandat de député à la vice-présidence, on dit aussi que le président de l’Assemblée nationale sera éjecter à son tour, le moment venu. Les semaines passées Ould houmeïd a mis les petits plats dans les grands et il a tout fait pour rencontrer Ould Ghazouani, toutes les portes étaient fermés, il avait senti qu’il sera éjecter et seul le président de la république pouvait le sauver de cette chute libre. Boidiel a noyé son parti El Wiam dans l’UPR sur parole du président Aziz qui lui avait promis qu’il sera le futur président de l’UPR, Ghazouani avait lui aussi dit la même chose, mais c’est mal connaitre la bande des frères d’arme qui le voyait avec son parti comme la mauvaise opposition des choses existantes, Ghazouani a besoin de sang neuf. Aziz savait comment faire avec Boidiel et sa racaille ce qui n’est pas le cas de Ghazouani, qui se débarrassera d’eux petit à petit sans bruit de peur de réveiller du racisme, une carte qu’il a joué aussi devant le président du comité de gestion de l’UPR, dans une colère noire, cela dit à force de vendre sa dignité, le dernier venu ne peut plus acheter un mammouth sans utilité politique.

  • cccom (H) 18/10/2019 14:18 X

    Hélas, Monsieur Boydiel Ould Houmeyd, ce grand cadre du pays, qui vient d'être élu par les Députés et Maires et Gouvernements de l'OMVS, pour la Mauritanie, Président du Bureau du Bassin du Fleuve Sénégal pouvait, si Ghazouany ne s'y oppose engager l'aménagement de 100.000 ha du Bas Delta (captés pour engraisser les phavcochéres et oiseaux en transit, au détriment du pays pour engraisser les phacocéres dans le cadre de la politique de l'OEM de maintien des pays pauvres dans la famine et dépendance dénoncée par tous les économistes tiers mondistes ) , irrigables par gravité par les 2 ouvrages vannés de plus de30 m3/s (plus de 30 fois l'eau le débit des tuyaux qui transportent l'eau potable à Nouakchott) de Cheyal et Lemer pour produire 1.000.000 de tonnes de riz et 1.000.000 de tonnes d'aliments de bétail (à un coût 50% moins chers que la concurrence mondiale) pour le pays en créant 10.000 à 20.000 emplois aux jeunes .Prions pour le pays. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr .

  • pyranha (H) 18/10/2019 12:47 X

    Merci ! Gazouani ça c'est une très bonne nouvelle,et aux suivants...