01-11-2019 09:12 - MCM/EPSA : Une alliance contre les emplois Mauritaniens

MCM/EPSA : Une alliance contre les emplois Mauritaniens

Sidiya Oumar - La Société des Mines de Cuivre d’Akjoujt (MCM) a été prise récemment en flagrant délit de violation de la loi du travail avec des étrangers travaillant sans permis de travail au niveau de sa Mine, pour le compte d’EPSA, une société espagnole sous-traitante.

La MCM se débat depuis lors, afin d’obtenir des permis de travail au profit des foreurs étrangers d’EPSA qui est interdite de tout permis de travail pour une durée de cinq ans du fait de l’infraction qu’elle a commise en faisant travailler des étrangers sans permis de travail.

Cette interdiction a d’ailleurs été notifiée à MCM le 22 octobre (voir le constat de l’infraction et l’interdiction ci-dessous).

L’insistance de MCM en vue de trouver des permis de travail pour des foreurs étrangers alors qu’elle se prépare à licencier les foreurs mauritaniens à la pelle amène à ses poser des questions légitimes : Quelles sont les relations de MCM avec cette société espagnole ?

Pourquoi MCM tient-elle à obtenir des permis de travail pour une société qui ne dépend pas d’elle et qui a violé la loi du travail en Mauritanie ? Pourquoi, le responsable des relations extérieures de MCM intervient au nom de son directeur général afin d’obtenir des permis de travail pour une société sous-traitante avec laquelle il n’a pas, en principe, de relations?

Pourquoi accepte-t-il le sale boulot qui consiste à s’attaquer aux intérêts de ses compatriotes ? Quelle est la nature des liens de ce responsable des relations extérieures de MCM avec cette société espagnole?

Cette situation est en train de provoquer un mouvement social dont les initiateurs s’apprêtent à dénoncer les agissements de MCM. En fait, les foreurs mauritaniens dénoncent avec force ces pratiques de MCM qui s’apprêtent à licencier les Mauritaniens tout en demandant aux Autorités Nationales des permis de travail pour des étrangers travaillant pour un sous-traitant de MCM pour des compétences disponibles dans la liste des nationaux en voie de licenciement par MCM.

Il y a dans cette attitude de MCM deux paradoxes majeurs. Le premier, est que MCM veut licencier des Mauritaniens au nom de la réduction des coûts alors qu’il y a lieu de se demander pourquoi elle ne commence pas, par les étrangers travaillant dans sa mine et dont certains lui coûtent 40.000 dollars par mois ?

Deuxièmement, pourquoi MCM défend avec force son plan de licenciement et déploie en même temps, toute son énergie, pour obtenir des permis de travail pour des foreurs étrangers qu’elle fait entrer sous la casquette d’un sous-traitant? Ceci constitue dans tous les cas, une flagrante violation du principe de la mauritanisation des emplois et qui n’a d’autre explication, que le parti pris de MCM en faveur des étrangers d’EPSA au détriment des nationaux, expérimentés et compétents, dans ce qui s’apparente à une alliance contre les intérêts de la Mauritanie.

Il s’agit d’un état de fait par lequel MCM devient en réalité complice du travail illégal d’étrangers sans permis de travail sur sa mine. Le collectif des travailleurs mauritaniens en voie de licenciement s’apprête à déposer une plainte contre MCM pour violation de la loi du travail et pour sa préférence avouée pour les travailleurs étrangers au détriment des Mauritaniens ayant les mêmes compétences.

---









Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Sidiya Oumar
Commentaires : 3
Lus : 3721

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Anticonformiste (H) 11/11/2019 09:08 X

    L'Etat est fautif, pourquoi laisser entrer ces étrangers d'abord sachant que ce ne sont pas des touristes. Il faut instituer un visa de travail et non ce système où il suffit de payer un visa tourisme et entrer en RIM et faire comme bon lui semble

  • rimois (H) 04/11/2019 11:04 X

    En tout cas il est sur que beaucoup de Mauritaniens compétents sérieux sans "Bras Long" sont au chômage et voudraient bien accéder a ces postes au bénéfice de tous. Mais il faut qu'il y ait d'abord de la transparence et de l'impartialité dans les recrutement

  • FUnited (H) 01/11/2019 10:51 X

    Monsieur Sidiya Oumar merci pour l’article ,mais dite nous en terme qu'est ce qu'il ya entre les lignes .L'homme blanc n'est pas fou , s'ils décident de prendre des expatriés à la place des mauritaniens , c'est parcequ'il ya une raison valable et tu le sais très bien.Regarde le désorde que les mauritaniens ont sémés à TASIAST. Ils ont beau crié partout comme de vrais patriotes 'Mauritanisations des postes ' .A la fin ils ont eu gain de cause et nous voila maintenant la société est devenue caserne ou la corruptions , le favoritisme , la clientèle est devenue monnaie courante .les postes de responsabilités sont occupés par les gens issues de famille plus riche que kinross , au lieu de se mettre au travaille , nous les pauvres ont mets dans réunions des revendication de conditions à ne pas finir .... car eux n'ont guère besoin de travailler.Quand à toi ton article ne dis pas tout .