08-11-2019 18:13 - Mali : le chef jihadiste Amadou Koufa placé sur la liste terroriste des États-Unis

Mali : le chef jihadiste Amadou Koufa placé sur la liste terroriste des États-Unis

Jeune Afrique - Le prédicateur peul, à la tête de la katiba Macina affilliée à Al-Quaïda, est accusé d'avoir mené de multiples attaques dans le centre du pays.

Amadou Koufa, un prédicateur membre de la communauté peule, est à la tête d’une organisation active dans la région au nom du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), principale alliance jihadiste du Sahel.

Issu d’une famille pauvre de la région de Mopti, Amadou Koufa recrute en priorité au sein des Peuls, dont il se pose en défenseur. Depuis 2015, les affrontements se sont multipliés entre cette communauté et les ethnies bambara et dogon, pratiquant essentiellement l’agriculture, qui ont créé leurs « groupes d’autodéfense ».

Selon le département d’État, le GSIM est responsable de la mort de plus de 500 civils depuis deux ans. L’alliance, créée en 2017 et placée l’année dernière sur la liste terroriste américaine, est responsable de la mort de plus de 500 civils depuis 2017.

Parmi les attaques figure une action simultanée contre l’état-major général des armées du Burkina Faso et l’ambassade de France à Ouagadougou en mars 2018 (8 morts et 85 blessés).

Mort du jihadiste Ali Maychou

La décision américaine intervient deux jours après l’annonce de la mort d’un des principaux responsables du GSIM, le Marocain Ali Maychou.

Considéré comme le numéro deux de l’alliance, il a été tué par les forces françaises au Mali début octobre, selon la ministre française des Armées, Florence Parly. Maychou était « le deuxième terroriste le plus recherché au Sahel » derrière le chef du GSIM Iyad ag Ghali, a souligné Florence Parly.

Le secrétaire d’État Mike Pompeo a salué l’opération militaire française, assurant qu’il fallait « rechercher et détruire les terroristes où qu’il se trouvent ».

Selon un responsable de la diplomatie américaine, la progression d’Al-Qaïda et du groupe État islamique (EI), également actif dans la zone, est un défi majeur dans la région.

Par Jeune Afrique avec AFP





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Jeune Afrique
Commentaires : 0
Lus : 871

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)