26-11-2019 12:33 - Mauritanie : dix à quinze ans de prison contre trois esclavagistes

Mauritanie : dix à quinze ans de prison contre trois esclavagistes

Apanews - Trois Mauritaniens ont été condamnés par contumace à des peines de prison ferme allant de 10 à 15 ans pour pratique de l’esclavage, a-t-on appris de source judiciaire à Nouakchott.

Les accusés qui seraient en fuite dans un pays voisin ont écopé pour deux d’entre eux de 15 ans de prison contre 10 pour le troisième, souligne la même source, précisant que le jugement a été prononcé lundi soir par un tribunal spécialisé dans la répression de l’esclavage dans la ville de Nema, située à 1.000 kilomètres à l’est de Nouakchott.

Une amende 500.000 ouguiya MRU (13.000 dollars) a été infligée à chacun des trois prévenus, reconnus coupables d’exploitation d’une femme haratine (descendant d’anciens esclaves) contrairement à sa volonté.

Celle-ci a été remise à ses parents et devrait à titre de réparation de dommage percevoir les amendes infligées à ses tortionnaires.

L’esclavage a été officiellement aboli en Mauritanie en 1980 avant d’être incriminé et réprimé par la loi en 2007, puis classé « crime contre l'humanité » et qualifié « d’imprescriptible » par une nouvelle loi en 2015.

Cependant, les organisations de droits de droits de l’homme accusent souvent les autorités mauritaniennes de ne pas appliquer les lois dans ce domaine.

MOO/cat/APA





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Apanews
Commentaires : 2
Lus : 3942

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • mystere1 (F) 26/11/2019 15:20 X

    Bien faits pour ces criminels de voleurs d'humains.

  • cccom (H) 26/11/2019 12:58 X

    بغية إصلاح أجيال شبابية وطنية أحظروا جميع الأحزاب فورا و عمموا على جميع الولايات نهج تعليم عقول الواحات المعدني المكثف و المجاني الخلاق ل100 مليار أوقية للجهة و روابط آباء التلاميذ , Pour éradiquer les séquelles de l'esclavage politique et humanitaire, il convient de suspendre tous les Partis politiques ( UPR en premier) et d'engager dans toutes les Régions la naissance d'une nouvelle génération de jeunes en 3 ans, militante par le systéme Educatif Cerveaux Oasis intensif et gratuit, réducteur des cursus et des coûts de 3/4 pour créer des bacheliers trilingues à 15 ans et d'un fonds de 100 milliards UM/an aux Régions et APE pour propulser le Développement martelé dans ma page facebook.com/cheikhany.ouldsidina.