27-11-2019 19:05 - 20 véhicules relevant du BASEP quittent Akjoujt en direction de Nouakchott

20 véhicules relevant du BASEP quittent Akjoujt en direction de Nouakchott

Essahraa - Prés d’une vingtaine de véhicules militaires relevant du Bataillon de Sécurité Présidentielle « BASEP » a quitté ce mercredi 27 novembre courant la capitale de l’Inchiri Akjoujt, en direction de Nouakchott, a appris de sources généralement bien informées «Essahraa» Online.

Le BASEP a retiré ses équipements et ses soldats de la seconde cité minière du pays, laquelle a revêtu ses plus beaux draps en perspective de la célébration en grandes pompes des festivités commémoratives du 59e anniversaire de la fête de l’indépendance nationale, sous la supervision du Président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani.

L’Etat-major général des armées avait retiré la sécurisation du défilé militaire au programme des célébrations de cet important événement dans la ville d’Akjoujt dans le Nord du pays du BASEP, désormais confié au Bataillon II de la foudre.

http://essahraa.net/node/12596





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 7213

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • leguignolm (H) 27/11/2019 20:02 X

    Ghazouani , vraiment ce que les gens disaient qu’il a un calme d’acier, il vient de me prouver mais il devrait se débarrasser de ce Mr depuis 72 heures après son investiture. Ould Abdel Aziz ne jure qu’au BASEP seulement !

  • mdmdlemine (H) 27/11/2019 19:50 X

    aziz a cherché l'escalade en réfusant d'être "politiquement correct" ghazouani est disposé à le protéger lui, ses biens et les siens, mais à le prendre pour un instrument et à l'entourer d'espions comme il a fait à Sidioca C'est vraiment un malheur pour un président de réfuser à chaque unez sortie et une retraite honorable à ce rythme, il faut un gagnant entre Aziz et Ghazaouni sachant que le premier est irréductible et qu'il ne se rendra jamais au fait ce qui doit pousser ghazouani à la vigilance maximale car les taupes et les espions ne sont seulement militaires mais également civiles pour cela il doit se choisir ses propres hommes sans manifester des reglements de compte la sécurite présidentielle l'a bien cherché en gardant le contact avec l'ex président ce qui est incompatible et contraint donc à s'en debarasser même si Ghazouani tient en premier à maintenir ceux qui manifestent une attidue professionnelle correcte et impartiale

  • Mohamedene (H) 27/11/2019 19:46 X

    "Allah est avec les patients". InchallaAllah méthodiquement Ould Cheikh Ghazouini va se débarrasser de toutes les capacités de nuisances de son ami de 40 ans qui ne peut comprendre que "c'est Allah qui donne et retire".