02-12-2019 12:04 - Mauritanie : le bras de fer Ould Ghazouani – Ould Aziz inquiète les observateurs

Mauritanie : le bras de fer Ould Ghazouani – Ould Aziz inquiète les observateurs

Kassataya - Troublante situation en Mauritanie avant et après les festivités du 59ème anniversaire de l’indépendance du pays qui augure un bras de fer entre le nouveau président Ould Ghazouani et l’ancien président Ould Aziz.

Le mouvement de 20 véhicules du bataillon BASEP vers Nouakchott avant le début de la cérémonie, le départ précipité de Ould Ghazouani pour rejoindre Nouakchott avant la fin du défilé suite aux nombreux appels du patron des armées pendant le défilé militaire, l’absence de Ould Aziz à la levée des couleurs sont autant de signaux d’alerte d’une situation tendue résultant de la tension entre Ould Ghazouani et Ould Aziz depuis son retour à Nouakchott après un séjour de 3 mois à l’étranger.

C’est une situation grave à laquelle assistent les mauritaniens qui connaissent maintenant le vrai visage cynique de leur ancien président dont la seule ambition est de protéger ses propres intérêts au grand dam du peuple.

Une tension inédite entre Ould Ghazouani et Ould Aziz au point que les réseaux sociaux font circuler une tentative de coup d’Etat démentie tout de suite par le ministre de la défense.

Les observateurs ne sont pas dupes que les relations s’empirent entre deux amis qui s’affrontent par interposition d’un parti divisé en deux mais qui reste favorable au président en exercice.

Dans cette lancée Ould Aziz serait interdit de voyager à l’extérieur. Ce qui pourrait signifier moins de manœuvre et plus de surveillance. Un tournant dans l’évolution de la crise entre les deux hommes et qui ouvre un bras de fer dont l’issue est incertaine.

Un avis de tempête qui inquiète les observateurs qui pointent que le président Ould Ghazouani a quand même tous les faveurs de l’armée et le soutien de la classe politique toutes tendances confondues.

Il a réussi à s’entourer de ses hommes de confiance en écartant les proches de son prédécesseur au sein de l’armée de la garde nationale et de la gendarmerie. Ces prémisses de déstabilisation du nouveau régime par Ould Aziz sont dénoncées par l’opposition.

Cherif Kane



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 2836

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • Marrakech (F) 02/12/2019 14:41 X

    Pourquoi un bras de fer ? Ghazwani est le nouveau président, Aziz est redevenu un citoyen redevable devant le peuple mauritanien de ses actions passées !

  • El Houssein (H) 02/12/2019 14:06 X

    Nous ne sommes pas inquiets car nous sommes convaincus que la raison triomphera et que les bien publics seront restitués au peuple et que l'avenir est prometteur.

  • Mohamedene (H) 02/12/2019 13:28 X

    Après l'épuration de l'Armée, il faut maintenant s'intéresser à tous les pans de l'administration qui n'était devenue qu'une machine à l'oeuvre de l'enrichissement et de l'accaparement de tous les biens et services de la République Islamique de Mauritanie par le président (pauvre) des pauvres.

  • lass77 (H) 02/12/2019 12:46 X

    ça n’inquiète personne et d'ailleurs quels observateurs ?