02-12-2019 12:01 - Jeune Afrique publie les détails du tête-à-tête entre Ghazouani et Aziz

Jeune Afrique publie les détails du tête-à-tête entre Ghazouani et Aziz

Al-akhbar - Le président mauritanien Mohamed Ould Ghazouani a eu de longs entretiens avec l'ex-président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz.

La rencontre s’est déroulée au domicile de ce dernier à Nouakchott, révèle le magazine « Jeune Afrique », selon lequel, ce tête-à-tête a duré 3 heures d’horloge.

Ghazouani a exprimé à son interlocuteur au cours de cet entretien, qui s’est déroulé après la prière du vendredi passé, sa volonté de devenir la référence pour l'Union pour la République (UPR), en tant que Chef de l’Etat et de la majorité.

Ce qu’il avait d’ailleurs dit avant d’être élu aux commandes du pays, en exprimant sa volonté de se débarrasser de l’étiquette de Medvedev, que certains lui collent.

Aziz a assuré dans sa réponse à Ghazouani, qu’il n’accepte pas de jouer le rôle du plan B.

L’entretien entre les deux hommes avait porté aussi sur une réunion qui se tiendra dans la soirée entre Ghazouani et son cercle de collaborateurs hostiles à Aziz dont son Dircab, le Premier ministre et le ministre de l’intérieur, respectivement Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine, Ismail Ould Bedde Ould Cheikh Sidiya et Mohamed Salem Ould Merzoug.

Ghazouani a demandé à cette dernière troïka au cours de ladite réunion de cesser ses attaques contre son prédécesseur, indique Jeune Afrique dans un article encore inaccessible aux non abonnés.

Par Al-akhbar,
Traduit de l’Arabe par Cridem





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 4021

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Mohamedene (H) 02/12/2019 14:02 X

    Si vraiment l'entretien s'est déroulé au domicile de Aziz, il faut dire que Ould Cheikh Ghazouani était sous une grave influence de Aziz, ou il est d'une patience sans limite qui lui permet aujourd'hui de mettre son ami de 40 ans à genoux!

  • lass77 (H) 02/12/2019 12:50 X

    C'est le prix à payer quand il n'existe pas d'institution forte encore moins de démocratie. Au nom de quoi un ex-president peut -il faire des injonctions au president en exercice ? Et à quel titre le president de la république s'entretient t-il avec l'ancien ? Pourquoi ? Voilà comment les interets vitaux de la Mauritanie et des mauritaniens sont violés. C'est un entretien pas conventionnel.

  • welnerefouta (H) 02/12/2019 12:24 X

    Franchement, il y a des choses qui sonnent bizarre dans cet article comme le fait que la rencontre se fasse au domicile de l'ancien, le fait de mendier la chefferie de UPR....