09-01-2020 21:00 - [Vidéo] "Meurtri" par la mort de cinq enfants dans un incendie à Dar-Naim, Biram avertit Ghazouani

[Vidéo]

Le président d’IRA-Mauritanie et député Sawab/RAG Biram Dah ABEID a averti jeudi 9 Janvier à Nouakchott le président mauritanien, Mohamed Cheikh El Ghazouani.

L’avertissement a été fait lors d’une visite de compassion à Dar-Naim, dans le quartier populaire de Dar-Naim, dans la banlieue de Nouakchott, aux parents des cinq enfants qui ont péri dans un tragique incendie, la veille.

« Nous avons tenu tête à Mohamed Ould Abdel Aziz pendant 10 ans. Mais, nous sommes ouverts à Mohamed Ould El Ghazouani selon le discours d’ouverture qu’il a choisi et selon les promesses qu’il a faites de régler les problèmes de la citoyenneté. Nous sommes impatiens qu’il commence le règlement de ces problèmes de la citoyenneté. S’il les règle, nous sommes avec lui. S’il ne les règle pas dans un délai bien déterminé, nous allons nous battre contre lui autant que nous nous sommes battus contre son prédécesseur », a déclaré M. Abeid.

Biram Dah ABEID, qui était accompagné de son épouse, s’est dit « meurtri » après la mort des cinq enfants d’une même famille dans un incendie mercredi 8 Janvier.

« Nous sommes meurtris, non seulement par la perte de ces âmes juvéniles de ces enfants innocents, dans cet incendie mais aussi meurtris par les conditions de vie qui sont imposées aux populations Harratines démunies de manière systématique par les différents pouvoirs en Mauritanie », a déclaré M. Abeid lors d’une visite de compassion aux parents des enfants qui ont péri dans ce tragique incendie.

Biram Dah ABEID a mis à profit cette visite pour dénoncer également les conditions de vie précaires des Harratines et leur « exclusion du bien-être ».

« La source du mal, c’est l’exclusion des Harratines de tous les domaines de la vie. […] Les harratines sont là, ils sont chassés de tous les quartiers viables, de tous les lotissements viables. Chaque jour, on casse sur leur tête leurs taudis, leurs habitations », a-t-il affirmé.

Mercredi soir, le premier ministre mauritanien Ismael O. Bedde O. Cheikh Sidiya s’était rendu chez les parents des enfants et leur a transmis les condoléances du président de la république Mohamed O. Cheikh Ghazouani lequel a donné des instructions pour qu’on leur attribue une parcelle en plus d’un montant qui doit leur permettre d’y construire.

La rédaction de Cridem 

(C) Cridem, 09 Janvier 2019



Commentaires : 8
Lus : 5739

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (8)

  • Belphegor (H) 13/01/2020 19:34 X

    @Insoumis C'est vrai que tous les maures vivent dans l'aisance et l'opulence, ils ne souffrent pas du chômage, de la pauvreté et de l'insécurité....Votre idole fait juste de la récupération opportuniste nauséabonde sur un triste fait divers.

  • insoumis (H) 13/01/2020 18:01 X

    Vous avez raison de vous manifester contre ces injustices, que les communautés Haratines et negro-mauritaniennes aient subi depuis plusieurs décennies. Pour ne pas utiliser la langue de bois, dans ce pays seules les communautés Arabo-berbères en tirent profits(Education, avantages de l’état, privilèges commerciaux, exploitations humaines à bas coût dans plusieurs services domestiques « esclavage « et facilités d’insertion professionnelle dans les administrations de l’état). Les autres communautés naissent dans la pauvreté et meurent dans des conditions les plus atroces dans leur propre pays et sans bénéficier quoi que ce soit. Évidemment que ces exclusions et traitements ignobles que le système a fait subir ne cesseront à grand jamais si personne ne se rebelle.

  • Belphegor (H) 10/01/2020 17:47 X

    Pfff des pseudos discours guerriers pour la "consommation" des ses partisans les plus fanatiques, il n'y a qu'eux qui pourront gober ça car si il y a bien quelqu'un qui s'est compromis maintes fois avec Aziz moyennant espèces sonnantes et trébuchantes c'est bien toi.

  • mystere1 (F) 10/01/2020 10:01 X

    Biram, nous comprenons ta démarche de lutte, mais on se calme, déjà les personnalités de notre actuel président et de notre ex, sont différents, ainsi vu la démarche noble de ghazwani à l’égard de cette famille de victimes, c’est touchant, cela prouve qu’il a agit humainement, et avec foi, sans parler du soutien financier, donc biram, cette tragédie, concerne tous sans distinction, ce n’est pas seulement un mal qui a touché tes cousins, mais tous, car même un monstre sans cœur serait sensible à cette tragédie, donc ce n’est pas le moment de faire des menaces ou bruit pour rien, car ce n’est ni les circonstances, ni le motif, en plus cette pauvreté c’est vrai que la communauté harratine est minimisée, et la pauvreté touche la plupart d’entre elle, mais biram, il faut parler au nom de toutes les couches démunies sans distinction, qui vivent dans ces conditions mal aisées, sans rappeler pour autant ta propre communauté, aussi bien tes voisins koory, ou même maures blancs qui mendient et autres gens pauvres, qui vivent dans les quartiers de ghetto misérables, sans protection de toits et autres matériels d’habitat, déjà cette vision, prouve que la mauritanie est complètement souillée par le communautarisme, le tribalisme, au lieu la lutte d’un peuple uni et solidaire, chacun défend pour l’intérêt de sa propre ethnie ou tribu, or cela est dangereux pour un pays quelquonque, malheureusement notre pays en souffre de cette maladie sociale, ainsi biram a mal raisonné ainsi en faisant des menaces sans raison valable, car ce n’était pas le moment comme motif de crier ses amertumes, ici dans ce cas tragique, c’est Dieu qui en A Décidé du sort final comme destin tragique de ces bambins, Il N’A pas Pris ces enfants parcequ’ils sont haratins en vivant dans des lieux misérables, vraiement on se calme biram, car la violence et la force ne sont pas parti de la vision et mentalité de notre président marabout.

  • diargua (H) 10/01/2020 09:30 X

    Une veritable faute de communication qui risque de souiller veritablement le chemin de Birame à savoir qu'il refuse de participer à la commission d'enquête relative à la gestion de l'ex president maudit par la Mauritanie entiere.Le vieux Wade disait qu'en politique les erreurs se payent cash !

  • moukhabarat (F) 10/01/2020 09:02 X

    Le phénomène Biram serait une création des maures pour récupérer les revendications des toucouleurs (portes parole de fait des négro-mauritaniens) et les détourner au bénéfice de "leurs" noirs. Et les toucouleurs sont tombés dans ce piège sans réfléchir...

  • Le Doker (H) 09/01/2020 21:57 X

    Tu savais très que bien Ghazouani et Aziz sont deux copains de chasses de la communauté Haratine, tu pensais avoir raison changer de fusil d’épaule pour aux arrivants dans ce pouvoir de bien traiter ta communauté marginalisée jusqu’à l’OS, je suis sûr que la combine continuera pour toujours. Mais Biram pourquoi tu refuses de faire partie d’une commission d’enquête pour ouvrir la porte aux reste des autres enquêtes, je te demande de réfléchir et de savoir qu’Aziz est le pire des présidents contre les haratines et contre toi-même.

  • quiproquo (H) 09/01/2020 21:34 X

    Un message vérifiable avec des menaces . Excellent ! La communauté Harratine doit se réveiller en se mobilisant mais aussi en travaillant et en fréquentant l’école.