11-01-2020 18:44 - Mauritanie: un militant antiesclavagiste «expulsé par erreur»?

Mauritanie: un militant antiesclavagiste «expulsé par erreur»?

RFI Afrique - Le président de l’antenne française du mouvement abolitionniste mauritanien IRA a été expulsé, vendredi 10 janvier, de Mauritanie, juste après son arrivée.

Le Français Jean-Marc Pelenc était arrivé à Nouakchott avec trois autres personnes pour une mission auprès du leader de l'IRA, le député Biram Dah Abeid. La délégation devait rencontrer les autorités mauritaniennes et l’ambassadeur de France. Après être sorti de l'aéroport, Jean-Marc Pelenc se dirigeait vers Nouakchott lorsqu’un policier l'a interpellé et lui a fait faire demi-tour. L'expulsion n'est pas passée inaperçue.

Les autorités mauritaniennes ont toutefois assuré à l’ambassade de France que le militant des droits de l’homme pouvait revenir pour effectuer sa mission.

Le président de la section française du mouvement abolitionniste mauritanien IRA a tenté de venir en Mauritanie en 2017 et en 2018 sans jamais y parvenir. Suite au changement de régime, intervenu l’an dernier, il a préparé cette mission avec ses collègues dont le secrétaire général d’IRA France, le docteur Bruno Canevinc.

« Le premier avion à destination de Marseille... »

Celui-ci revient sur les désagréments subis par son président à l’aéroport de Nouakchott, avant son expulsion :

« Il a été maintenu pendant un très long moment dans un bureau dans lequel un fonctionnaire lui a posé quelques questions, absolument sans intérêt, sur son activité professionnelle. Il ne lui a rien demandé sur ce qu’il souhaitait faire en Mauritanie ni sur les raisons de son séjour. Au bout d'un long moment, il lui a signifié qu’il allait être expulsé et il a donc été obligé de prendre le premier avion à destination de Marseille, sans même pouvoir boire un verre d’eau et sans même pouvoir récupérer ses bagages puisqu’il n’avait absolument aucune affaire sur lui », a précisé Bruno Canevinc.

Jean-Marc Pelenc a été « expulsé par erreur », selon son secrétaire général qui cite le ministre mauritanien des Affaires étrangères. « Le ministre des Affaires étrangères a dit que notre délégation d’IRA était la bienvenue et que Jean-Marc Pelenc pouvait, dès aujourd’hui, revenir en Mauritanie où il serait accueilli de façon à corriger cette erreur », a-t-il ajouté.

À Nouakchott, Biram Dah Abeid et les autres membres d’IRA France attendent le retour prochain de leur collègue refoulé.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI Afrique
Commentaires : 2
Lus : 2791

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Bertrand (H) 15/01/2020 15:03 X

    Heeh arrêtez, les droits humains particulièrement des gens de couleurs et des musulmans sont le plus bafoués en occident et particulièrement en France, ou ils ont inventé le délit de faciès. Ce monsieur s'il est honête doit aller prêcher et pêcher chez lui. S'il ne l'est pas son expulsion est un devoir civique et religieux car il vient pour semer la discorde comme ces pères l'ont toujours fait. La France soutient Israël et colonise l’Afrique dont elle suce le sang au quotidien : n'est ce pas la une atteinte caractérisée aux droits de l'homme, un génocide comme il savent les commettre. Arrêtez le Nifagh (hypocrisie)

  • mseyke le martyr (H) 12/01/2020 12:26 X

    ceci contribuera au climat d'apaisement amorcé avec ceux qui ont toujours porté la contradiction au pouvoir injustice. Biram aujourdhui est incontournable donc avoir une paix de coeur et d'ame avec lui est benefique pour la quiétude.