14-01-2020 10:38 - Affaire Jean-Marc Pelen : la diplomate Mariem Mint Awfa annonce sa démission dans un tweet

Affaire Jean-Marc Pelen : la diplomate Mariem Mint Awfa annonce sa démission dans un tweet

Al-akhbar - La directrice du département Amériques-Asie et Pacifique au ministère mauritanien des affaires étrangères, l’ambassadrice Mariem Mint Awfa a démissionné de son poste, justifiant cette décision dans un tweet, par ce qu’elle a appelé le respect de la souveraineté du pays, à la suite d’un précédent tweet publié par inadvertance, qu’elle juge contraire à la déontologie de la profession et aux principes de la direction du pays.

"Cette démission intervient en respect des principes et des engagements du président de la République Monsieur Mohamed Ould Cheikh Ghazouani ", a-t-elle posté.

Elle a souligné par ailleurs son respect pour "tous les peuples et "de toutes les religions du monde", indiquant que le contenu de son précédent tweet ne représente ni le gouvernement de son pays ni son peuple et absolument pas son opinion personnelle.

Elle s’est également excusée "à tous ceux qui ont été touchés par le contenu du tweet à l'intérieur et à l'extérieur du pays".

Mint Awfa avait salué dans un précédent posting la décision des autorités mauritaniennes d’expulser le militant français des droits de l’homme Jean-Marc Pelenc.

Elle avait supprimé par la suite le posting, et s’est excusée avant de présenter sa démission lundi soir, 13 janvier courant.

La police mauritanienne avait arrêté le défenseur français des droits humains et le président de l'organisation "Ira-France", Jean-Marc Pelenc, vendredi soir dernier à l'aéroport de Nouakchott, avant de l’expulser avion le même jour à l'aube par avion vers son pays.

Par Al-akhbar,
Traduit de l’Arabe par Cridem





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 14
Lus : 3320

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (14)

  • hayerim (H) 16/01/2020 00:54 X

    Un brave Ministre français avait dit lors de la guerre américaine contre l'Irak en s'oppoant à la participation de la France à cette mascarade yankee: " un ministre doit fermer sa gueule ou claquer la porte! Et il avait lui, claqué la porte! et bravement en démssionnant du gouvernement. Notre chère diplomate a fait de même, avec moins de tact, c'est vrai ...mais pour les mêmes causes: contrer le sionisme, summum du racisme, là oû il intervient et surtout dans nos pays où l'ignorance des masses leur offre un terrain fertile pour leurs desseins diaboliques!

  • Bertrand (H) 15/01/2020 15:54 X

    Heeh arrêtez, les droits humains particulièrement des gens de couleurs et des musulmans sont le plus bafoués en occident et particulièrement en France, ou ils ont inventé le délit de faciès. Ce monsieur s'il est honnête doit aller prêcher et pêcher chez lui. S'il ne l'est pas son expulsion est un devoir civique et religieux car il vient pour semer la discorde comme ces pères l'ont toujours fait. Arrêtez le Nifagh (hypocrisie)

  • mseyke le martyr (H) 15/01/2020 10:17 X

    Démissionner n'est pas suffisant, elle a toujours son salaire, celle là devait tout simplement être renvoyé de la fonction.

  • quiproquo (H) 14/01/2020 17:57 X

    Communiquer n'est pas facile et de surcroit qu'on est en politique .Dans une communication plusieurs enjeux ou intérêts sont repérables . On parle pas en politique par émotion ni par intérêt personnel ou individuel. Il faut analyser, cerner les differents enjeux et faire le choix sur les mots utilisés en tenant en considération plusieurs facteurs. Madame doit faire attention , son fils de 17 ans en 2017 est au Canada comme refugié accepté. Nous connaissons l'histoire.

  • mdmdlemine (H) 14/01/2020 17:17 X

    Elle ne cherchera pas midi à 14H quand un journaliste lui demandera "la betise de sa vie" Et voilà la betise la plus impensable d'une diplomate qui a séjourné plus d'une décennie dans des chancelleries occidentales qui se permet de défrayer la chronique, de tenir un langage rebelle aux institutions Elle doit aller en retraite et tâter le terrain des citoyens simples et leur train de vie difficile

  • kangourou (H) 14/01/2020 14:42 X

    BLabla, blabla, blabla, tu as gaffée grave et on t'a démissionnée voilà la vérité. tu pensais plutôt avoir une promotion avec ton torchon .

  • Marrakech (F) 14/01/2020 14:41 X

    Enfin une bonne décision !

  • hi (H) 14/01/2020 14:08 X

    Les cadres Mauritaniens doivent apprendre à travailler d’une façon responsable et loin des cadres fictifs. Cette dame s’est comportée d’une façon impulsive et bête car ce genre d’actes doit prendre en compte la ligne politique du pays et les orientations du MAEC, s’elles existent bien sûre. Le chef de la police doit aussi tirer les conséquences de cette affaire car on ne veut pas continuer à vivre dans un état voyou.

  • dykrim (H) 14/01/2020 12:45 X

    Pour la plus part des Mauritaniens l‘arrogance dans l’ignorance est un acte de bravoure, demandez à madame ont lui a offert combien de chameaux et combien de millions dans son compte ?

  • leguignolm (H) 14/01/2020 12:17 X

    Du bing Bang!

  • Ahmedatar (H) 14/01/2020 11:24 X

    mdmdlemine (H)les erreurs se payent cash en politique disait le vieux ex president le plus diplôme du continent. Et le ministre des affaires etrangeres ? il doit payer cash lui aussi ( surttout lui)en acceptant le visa d'entree de ce ``juif´´des droits de l'homme et de dire que c'est une erreur d'expulsion. Et voila que le reponsable du commissariat aux droits de l'homme avec photo (qui traduit un concours de beaute)qui s'illustre dans un language de diplomate chinois. Tout ceci credibilise la montee en puissance de Birame. La bataille sera mechante car...Jean-Marc Pelenc le ``juif....

  • FUnited (H) 14/01/2020 11:20 X

    Pourquoi on dit jamais la vérité dans ce pays.Tu as fait une faute grave et tu as été sanctionné.Faut qu'on appelle un chat un chat.Bon d'une part je te juge pas puisque c'est un discours dont tu est habitué certainement. Un conseil quand on est une personnalité public, on a une image à protéger , on ne peut pas dire n'importe quoi, mais hélas le mal est fait !

  • El-kheir (H) 14/01/2020 10:42 X

    Pas si diplomate que cela....

  • mdmdlemine (H) 14/01/2020 10:41 X

    Mint Aouva est ici une personnalité PUBLIQUE et doit donc se réserver de faire des avis contraires à la voix publique incarnée par le MAEC qui a décidé tout le contraire de ce qu'elle a exprimé Maintenant qu'elle a démissionné, qu'elle face comme on l'entend et cela ne fera pas de bruit je crois qu'il faut plutôt saluer son courage de reconnaitre la faute et de s'excuser le pouvoir peut lui accorder des circonstances attatténuantes et se contenter de la dégrader pour devenir moins bavarde à l'avenir et distinguer le PUBLIC et le PRIVE