14-01-2020 17:16 - Mauritanie : le gouvernement se penche sur la hausse des prix des produits alimentaires

Mauritanie : le gouvernement se penche sur la hausse des prix des produits alimentaires

Senalioune - Le gouvernement a décidé de combattre la flambée des prix des produits alimentaires qui sévit depuis des années dans le pays et mais plus intense ces derniers jours. Une question qui risque de dégénérer en véritable crise si rien n’est fait.

En effet, le premier ministre Ismael O. Bedde O. Cheikh Sidiya a présidé lundi, 13 janvier une réunion de la commission ministérielle chargée de mettre en place dans un bref délai un mécanisme pour la maîtrise des prix des produits de première nécessité.

Ainsi, le premier ministre a mis sur pied un groupe de travail qui sera chargé de présenter des propositions pratiques afin de fixer les prix raisonnables pour ces produits qui servent de nourriture de base pour la plus grande population mauritanienne ( riz, blé, farine, sucre, huile…)

L’éventuel mécanisme contribuera à préserver le pouvoir d’achat des citoyens et d’empêcher la menace de faim qui est prévisible sur le pays vu la montée des prix.

La flambée des produits de première nécessité affecte l’économie des ménages en Mauritanie. Le panier de la ménagère de plusieurs familles en pâtit.

A souligner que plusieurs produits ont connu en général une augmentation de prix sur l’ensemble du territoire national.

Par Diarry Ndiaye Ba



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Senalioune
Commentaires : 3
Lus : 1170

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Marrakech (F) 14/01/2020 22:36 X

    Arrêtez de constituer des commissions qui ne servent à rien et qui ne débouchent sur aucune proposition concrète ! Ces commissions ont pour seul objectif de justifier la nomination de nombreux chargés de mission et conseillers de toutes sortes ....

  • chos (H) 14/01/2020 22:02 X

    je suggéré dans l'indifférence un enseignement gratuit créateur de 100 milliards UM aux Régions pour produire au Delta l'autosuffisance alimentaire à un coût 50£ moins chers que la concurrence mondiale :

    Contribution à l’atelier sur la Gouvernance des Régions en Mauritanie et au Maroc du 13 et 14 Janvier 2020 de Mauricenter.

    Ayant rédigé ma première réflexion en Septembre 1975 à l‘ENA intitulée Reflexions sur la Décentralisation Régionale et le Développement Economique, l’atelier sur la Gouvernance des Régions en Mauritanie et au Maroc du 13 au 14 janvier à Nouakchott auquel j’ai pu assister à son inauguration officielle aujourd’hui je dédie cette reflexion critique à mon pays pour servir et valoir ce que de droit :

    L’Assemblée Nationale a approuvé un Budget annuel de prés de 6 milliards UM affecté malheureusement principalement aux salaires et émoluments des Présidents des Conseils Régionaux avec mépris des Conseillers régionaux qui ont eu droit à 20.000 UM/mois (avec un montant de 60.000 UM par quadrimetre arrétée par le Ministre de l’Intérieur), permettez moi de proposer l’affectation à contrario de tout ce montant au paiement durant l’année 2020-2021 et suites du personnel enseignant de 2500 colléges Cerveaux Oasis intensifs réducteur du cursus de 3/4 de 2800 h en 11 mois de 8h/j au lieu de 700h./an pour ainsi quadrupler le salaire mensuel du Professeur avec ce montant et prise en charge totale de ceux-ci par les APE pour compter du 1er Juillet 2020 garant du succès au BEPC en juillet 2021 de tous nos élèves admissibles au concours d’entrée au secondaire de la session de juin 2020.

    Ce systéme qui avait permis de créer à Maaden un nombre de bacheliers trilingues supérieurs durant 11 ans successifs à 100 écoles primaires voisines à Aoujeft, Chiguatti et Ouadane (stat. Officielles probantes disponibles) a démontré qu’il est garant de l’admission au bac trilingue en juillet 2022 aux jeunes à 15 ans et d’engager un Enseignement gratuit performant porteur d’un fonds de 50 milliards UM/an à 100 milliards UM/an aux conseils Régionaux par une économie réalisée sur le Budget de l’Etat dont 10% assurera le salaire de 400.000 UM/mois aux Conseillers et Maires des Régions et avec 90% l’engagement de l’autosuffisance à un coût 50% moins chers que la concurrence mondiale si nous sommes consultés.

    Le premier acte à faire par notre Gouvernement est d’approuver mon propos d’unir les Conseils Régionaux sous tutelle de la Présidence et d’engager l’étude de faisabilité de cette option de priorité des priorités à l’enseignement née de notre expérience régionale porteuse de développement Régional..

    Nouakchott le 13 Janvier 2020

    Souhaits de bonnes lectures et débats. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr TEL Whatsup 44155715 Que faire?

  • nemahaidara (H) 14/01/2020 19:43 X

    Pour lutter contre cette hausse illicite périodique des prix ,la solution simple et pratique existe mais le gouvernement ne l’adoptera pas . Si nos commencer par retirer toutes les licences import/export . Ensuite ouvrir des appels d’offre ciblés afin d’attribuer ces licences à un groupe x de beydanes ,x de Haratins ,x de pulars ,de soninke,de Wolof. Il n’ y aura plus de flambée chronique de prix . Mais cela on ne l’aura jamais ,on préfère nous distraire afin de conserver les mêmes avantages aux mêmes gens ,tant pis pour ...