18-01-2020 14:35 - Paris : le gendre de l'ex-président Ould Msamboue botté en touche au bureau de la SNIM

Paris : le gendre de l'ex-président Ould Msamboue botté en touche au bureau de la SNIM

Al-akhbar - La Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM) a ramèné le gendre de l'ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz, en l’occurrence Mohamed Ould Msemboue de son bureau dans la capitale française Paris à son ancien poste à son siège à Nouadhibou.

La Direction Générale de la SNIM a adressé pour la circonstance une circulaire à toutes ses directions, faisant état de l’annulation du titre de responsable de tous ses fonctionnaires qui n’assurent pas un travail régulier à leur lieu de travail, dont le gendre de l’ex-président permuté dans la capitale économique.

La SNIM avait recruté il y a quelques années, dans des conditions qualifiées d’illégales, Ould Msamboue, avant de le désigner à son bureau à Paris, juste après son embauche.

Par Al-akhbar
Traduit de l’Arabe par Cridem






Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 12
Lus : 8258

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (12)

  • Ibadou (H) 18/01/2020 21:55 X

    L'histoire retiendra sûrement que le plus mauvais président de la Mauritanie fût Mohamed Ould Abdel Aziz, mais elle nous qualifiera comment ? Nous les moutons de Panurge qui 11 ans durant ont baissé l'échine !

  • insoumis (H) 18/01/2020 21:23 X

    Ce sont des méthodes traditionnelles très usées au sein de ce régime militaire mono-ethnique et féodal. Incontestable, Aziz, ex président de la république fait parmi les mauritaniens sans calcification qui avaient bénéficié de ces méthodes traditionnelles et anticonstitutionnelles grâce à son ancien mentor,mais lui, a fini président. C’est comme la plupart des généraux, ils ont tous un fils ou un membre de famille proche au sein de l’armée qui bénéficie des facilités de progression dans leurs carrières professionnels et des avantages financiers et économiques. J’ai aucun doute que la famille du président est éparpillée presque partout dans ce système. Des nominations recrutements et illégaux, nous ne sommes pas à leurs fins.

  • ELHAGHIGHA (H) 18/01/2020 19:41 X

    Ce n’est qu’un règlement de compte pour plaire au nouveau régime et ça est grave et ça ne pourrait continuer dans ce pays. Les mauritaniens ne sont pas contre qu’on sanctionne Ould Msmboue mais la sanction devrait être appliquée aux directeurs de la société SNIM qui gangrène la SNIM de commission et corruption.le dragage du port minéralier est une preuve tangible de corruption.

  • ELHAGHIGHA (H) 18/01/2020 19:28 X

    On reproche à Ould Msmboue qu’il touchait des commissions sur la vente des minerais mais on devait reprocher à d’autres directeurs de la SNIM actuellement en fonction de toucher d’autres commissions beaucoup plus consistantes que celles de Ould Msmboue gendre de l’ancien président Aziz. (***)

  • Marrakech (F) 18/01/2020 16:27 X

    Si le gendre du président, le président, sa fille (épouse du fameux gendre) avaient de l'honneur, cela se saurait !

  • Marrakech (F) 18/01/2020 16:26 X

    Cela prouve, s'il le fallait, qu'Aziz n'a pas réellement quitté le pouvoir, il est encore et toujours très influent !

  • kangourou (H) 18/01/2020 15:59 X

    vous avez raison Marrakech, puisque ce monsieur a été recruté illégalement , pourquoi ne pas le licencier tout simplement ?( hypocrisie quand tu nous tient), c'est ce qu'on aurait pour n'importe qui d'autre. en plus ce monsieur n'a plus besoin d'un salaire de la snim, il est maintenant millionnaire, il a fait un bon "mariage"

  • zeni (H) 18/01/2020 15:56 X

    Si le gendre du Président a de l'honneur il doit démissionner et rembourser tout ce qu'il a perçu de la SNIM.

  • mdmdlemine (H) 18/01/2020 15:56 X

    Marrakech (F) Je pense que licencier n'est pas la bonne mesure parce qu'il peut y avoir aux côtés de Msambou, gendre du président dans des sociètés d'Etat, des proches parachutés à des postes élevés et sélectifs portant le nom de familles meguet, lesouad, mami, houmeid, abdel vettah, hademine et j'en passe installés à la faveur de l'anarchie qui a caratérisé la décennie passée et qui marginalisé les diplomés chomeurs et fils des sans moyens au profit des enfants des seigneurs du pôuvoir

  • zeni (H) 18/01/2020 15:54 X

    Il percevait un gros salaire et des indemnités importantes sans venir au travail. S'il est honnête il doit tout rembourser. Ironie de l'histoire, c'est Ould Djay qui fait ce que les ADG précédents n'ont pas pu faire. C'est honteux car le gendre du président n'avait pas besoin de çà! Quelle honte!

  • Marrakech (F) 18/01/2020 15:25 X

    Il aurait fallu le licencier carrément !

  • mdmdlemine (H) 18/01/2020 14:59 X

    Excellent mais ce n'est pas un cas isolé il faut proceder de même avec toutes les nominations dans la fonction publique de proches de généraux, de députés, de ministres, d'élus et de dirigeants de sociètés d'Etat sinon cette mesure sera inscrite dans le cadre de reglement de comptes entre les têtes des ancien et nouveau régimes