23-01-2020 20:00 - Mauritanie: un mariage gay défraie la chronique

Mauritanie: un mariage gay défraie la chronique

Le360 Afrique - Les festivités d'un mariage homosexuel impliquant des membres de la communauté gay de la Mauritanie défraient la chronique à Nouakchott.

Les principaux protagonistes présumés de cette histoire ont été arrêtés et placés en garde à vue dans un commissariat de police de Nouakchott. En plus des deux "mariés", plusieurs participants à la soirée ont été raflés par la police et font l'objet d'une enquête préliminaire.

A côté de la version du mariage contre-nature, certaines sources avancent la thèse d'une soirée de célébration d'un anniversaire.

Toutefois, les vidéos très partagées sur les réseaux sociaux, et montrant des garçons en tenues de femmes avec des chaussures hauts talons et bien maquillés, laissaient peu de place à l'interprétation...

En tout cas, les mis en cause ont été arrêtés et ne devraient pas tarder à être présentés à la justice. Si la Mauritanie affiche une relative tolérance en matière d'homosexualité, on peut dire que les mis en cause dans cette affaire ont dépassé les limites en allant jusqu'à célébrer un mariage.

Quoi qu'il en soit, dans le traitement de cette affaire, les autorités de Nouakchott devraient s'attendre à une forte mobilisation de la communauté LGBT, qui ne rate jamais l'occasion de défendre les présumés auteurs de ce genre d'infractions dans les pays musulmans.

D'autres ne manqueront pas de tirer profit de ce scandale pour se porter candidats à l'asile en Occident, prétextant être "persécutés" à cause de leur orientation sexuelle.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 4628

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • moukhabarat (F) 24/01/2020 12:44 X

    @quiproquo (H) La responsabilité des évènements de 66 à 1992 incombe essentiellement aux toucouleurs et surtout à leurs couches castés qui se croient investis d'un devoir de dire tout haut ce que d'autres pensent tout bas, en plus de leur propension maladive à être manipulés...

  • lass77 (H) 24/01/2020 10:48 X

    Je partage la meme opinion que @quiproquo (H)@ Rien à ajouter Seulement il faut lutter contre le kouffarisme qui gangrene pays. Nous ne voulons pas de justice ou de repression selective.

  • foutaanke (H) 23/01/2020 23:03 X

    Comment s'appellent les mariés ?Je suis sûr que vous ne le savez pas!!vous ne faites que reprendre des rumeurs celà n'est pas la qualité d'un bon journaliste qui doit au contraire descendre sur le terrain à la recherche de vraies info

  • leguignolm (H) 23/01/2020 22:43 X

    Il ne faut pas qu'ils nous tympanisent avec ce cas isolé. On a d'autres chats à fouiller.

  • quiproquo (H) 23/01/2020 21:12 X

    La police, les autorités publiques, les leaders politiques ont failli à leur mission en s’immisçant dans ce silence de discrimination. En effet, c'est ciblage bien réfléchi (***) C'est une violation flagrante des droits des personnes à déterminer leur propre choix d'orientation sexuelle. C'est une faute par rapport à L'ISLAM, JE CONSENS, mais c'est une faute qui n'engage personne d'entre nous car Allah qui pardonne. De surcroît , les actes commis, les assassinats en 89-90-91, l'exclusion sociale, les détournements des derniers publics ne sont pas punis. Ces fautes sont plus graves, car au jugement dernier, tout celui qui commet ces actes ne pourra jamais être pardonnés car c'est tout un peuple qui est victime. (***) Les autorités mauritaniennes sont des hypocrites.