31-01-2020 17:00 - Faits divers… Faits divers… Faits divers…

Faits divers… Faits divers… Faits divers…

Le Calame - Le héros du poteau 15

Le quartier « Poteau 15 d’Arafat » a toujours été dangereux. Il est rare qu’un jour passe sans qu’un crime ou délit ne s’y perpètre. Des dizaines de malfaiteurs y circulent la nuit, braquant et agressant à leur guise. L’horrible meurtre du jeune homme poignardé dix fois par une bande, en 2015, hante toujours les mémoires.

Cet innocent gamin fraîchement venu de l’intérieur ne savait pas combien il est risqué de se promener la nuit avec son téléphone. Cela lui coûta malheureusement la vie. Dans le même coin, une fillette fut sauvagement violée et brûlée vive en plein jour, il y a quelques années.

La semaine passée, un jeune homme sort devant le domicile de ses parents vers vingt-deux heures. Il veut passer des coups de fil urgents. Le voici à parler au téléphone. Se sentant soudainement piqué au dos, il se retourne rapidement… pour découvrir un gaillard fort et élancé, de teint foncé, qui brandit un poignard ! « Passe le téléphone vite et vide tes poches ! ».

Saignant, le jeune homme lui passe le téléphone et lui lance en même temps une liasse d’argent, pour occuper ses deux mains. Et de surprendre, dans la foulée, son agresseur d’un violent coup de genou à l’estomac qui le fait tomber à terre ! Le poignard roule à quelques mètres.

Le jeune homme sait se battre et une violente bagarre s’engage. Le bandit essaie de se débarrasser de son assaillant qui le tient au cou.

Des passants accourent, concourent à maîtriser le malfaiteur et le rouent de coups. Un peu plus tard, une patrouille de la police arrive et l’embarque. Il s’agit d’un récidiviste relâché tout juste de prison. Au cours de la même nuit, il a déjà agressé et braqué plusieurs personnes.

Un autre père de famille agressé

Le quartier populeux et périphérique de Mellah n’est pas en reste, question criminalité et délinquance. Plusieurs bandes y sévissent, dont la fameuse des dix et celle des hommes à motos. Vols, cambriolages, braquages, agressions et viols y sont quotidiens.

Les patrouilles de la Garde, de la gendarmerie et de la police ne chôment jamais en cette zone à hauts risques. Il y a deux mois, une bande de malfaiteurs investit un domicile particulier et braqua ses occupants. Le père de famille fut blessé à coups de couteau. Les bandits emportèrent un gros butin.

Arrêtés des semaines plus tard, ils furent confrontés à leurs victimes qui les reconnurent facilement. Mais Ahmed Salem, ledit père de famille, retira sa plainte pour plaire à des voisins dont les fils faisaient partie de la bande.

Il y a quelques jours au secteur 3 de Mellah, une bande attaque le domicile d’un vieil homme à une heure tardive de la nuit. Éveillé, celui-ci résiste vaillamment aux assaillants et les empêche d’emmener quoi que ce soit. Mais, avant de fuir, ils lui portent plusieurs coups de poignard. Évacué d’urgence par des voisins, il a été heureusement sauvé.

Le présumé couple de « gays » au tribunal

Un clip-vidéo circulait la semaine dernière sur divers réseaux sociaux. On y mettait en scène deux hommes entrant dans une salle de cérémonie. L’un portait boubou et turban au cou, tandis que l’autre était en robe, coiffé d’une perruque blonde de femme.

Le commentateur du WhatsApp évoquait un mariage entre homosexuels, malgré le tabou de notre religion et nos mœurs conservatives. Énorme tollé qui oblige les autorités à réagir. Le commissariat de Tevragh Zeïna 3 arrête presque tous ceux qui ont assisté à cette soirée, ainsi que les tenants de ladite salle.

Après auditions, il s’avère qu’un groupe de gays célébraient l’anniversaire d’un des leurs. « Une dizaine est actuellement en garde à vue, avant déferrement prochain », affirme une source de la police.

Mosy



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 3181

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)