31-01-2020 16:03 - Vidéo. Ould Baya : « un discours en français n’a plus de sens à l’assemblée nationale»

Vidéo. Ould Baya : « un discours en français n’a plus de sens à l’assemblée nationale»

Le président de l’Assemblée nationale mauritanienne Cheikh Ould Baya s’est fendu d’un niet catégorique lorsque la député Sawab/RAG Coumba Dada Kane a commencé à s’exprimer en français.

« Un discours en français n’a pas de sens ici à l’assemblée nationale. Il n’a plus de sens », a dit Ould Baya. Ces mots ont été prononcés ce vendredi lors d'une séance plénière prévue consacrée à la discussion du dernier rapport présenté par le Premier ministre mauritanien sur le bilan du gouvernement pour 2019 et ses perspectives pour 2020.

« Si, vous parlez en français, sachez que, en tout cas, les électeurs qui vous ont élu, ne vous comprendront pas », a déclaré en français le président de l’Assemblée nationale.

Par la rédaction de Cridem



Commentaires : 19
Lus : 5516

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (19)

  • citoyendupays (H) 05/02/2020 19:31 X

    Je suis noir africain mauritanien pas arabe. Je suis fier de mes origines noires africaines et désormais je ne suis pas complexé et je ne revendique pas une culture qui n'est la mienne.

  • kaaldigal (H) 05/02/2020 15:28 X

    O Baya dit que c'est le réglement interieur de l'Assembllé Nationale qui l'interdit par écrit. Dans ce cas nous aurions tord de l'accuser injustement l'application d'un réglmement interieur mais s'il n'a jamais été appliqué par ses prédécesseurs. D'ailleurs la constitution mauritanienne ne mentionne meme plus la langue française depuis 1997. Donc je pense qu'il est dans la légalité de le faire meme si ça nous fait mal car on ne se comprendra plus.

  • kaaldigal (H) 05/02/2020 15:14 X

    @Chenguitien 2019 (H) Est-ce qu'une infime minorité des beydanes est alphabétisée dans les langues nationales ( Hassaniya, Poular , soninké, Oulof) j'ai cité le hassaniya par pitié car c'est langue nationale dont l'alphabet n'est malheureusement pas transcrit alors qu'il devrait l’être?

  • NDIEWO (H) 01/02/2020 20:50 X

    C’est un con Un président du parlement qui signe un décret tout seul J’espère que Gazwani a quelque chose dans son froc, car ce type le prend pour une tantine

  • WOLGHA (H) 01/02/2020 18:45 X

    Tous les rigolos proches de Aziz vont exceller dans le chauvinisme en suivant les pas de leurs mentors respectifs (le président et l’ex). Sur ce sujet des langues ils sont tous d’accord. Vous verrez dans les prochains jours le déchainement. Il reste à savoir officiellement l’avis des negro de l’UPR et particulièrement celui du laudateur en chef qui est le patron du conseil constitutionnel.

  • mystere1 (F) 01/02/2020 12:50 X

    Ce pays est foutu avec de pareilles individus qui dirigent des grandes postes sensibles comme l assemblee nationales par exemple,s il ya de la brutalite verbale, il ne reste plus que de la violence physique, c est triste et regrettable ce pays, mais ce que ces gens veulent ils ne l auront pas inchaallah, vouloir eliminer le francais et imposer de force l arabe,mais ou est la democratie, cela ne fera pas de ce pays une nation arabe, ni rien a part un pays a bombe de retardement total, Qu Allah Sauve ce pays et Guide certains sauvages.

  • MAROU2015 (H) 01/02/2020 08:08 X

    Ould Baya ne comprend pas que le hassaniya n est pas l arabe qu il defend et que son attitude ne plait pas à tous les maures. Il se trompe gravement. Si on interdit le français on doit interdir aussi le hassaniya .

  • pablodia (H) 31/01/2020 23:35 X

    Comment s'exprime-t-il lors des négociations de pêche avec l'UE où l'on parle plusieurs langues? Ce Monsieur est "la voix du maître" que vous devinez sans doute.Son mentor s'est déjà exprimé à propos du français,une langue que je ne cherche pas à défendre. Je n'en dis pas plus

  • Esprit Critique (H) 31/01/2020 21:34 X

    Le probleme avec eux ce n'est pas le francais qu'il deteste c'est la race negro-mauritanienne qu'ils n'aiment pas et qu'il ne veulent pas voir dans ce pays.Le rejet du francais c'est juste un alibi

  • Mokhoni (H) 31/01/2020 21:20 X

    Je serai d accord avec vous si et seulement si vous fermez l embassade de France et l école Française qui accueille les enfants de l élite

  • overview (H) 31/01/2020 19:58 X

    Ce monsieur est complètement dépassé, ce qu'il oublie ce que les langues pulaar, soninké, wolof n'ont pas été enseigné durant nos cursis scolaires. du coup un débat dans ces langues sera non soutenu dans l'hemicyle, cette mesure de parler les langues nationales est une bonne chose mais certains électeurs ne pourront plus comprendre leur candidat. pourquoi parce-que le président de l'assemblée pensent que ceux qui ont voté pour un pulaar ou soninké sont forcement de la même composante ethnique. il s'agit d'une grosse erreur car un pulaar peut voter pour un maure sans pour autant comprendre le hassanya et c'est pareil pour un soninké qui vote pour un pulaar. l'intermediaire pour l'heure est l'arabe et le français pour se comprendre, une possibilité de fédérer les mauritaniens autour d'une langue est possible mais demande au moins 40 ans de mise en œuvre et une école républicaine pour tous. s'ils veulent que tout le monde se comprennent il faut permettre le français encore pour les 40 ans à venir car avec le français tous les composantes peuvent s'inviter dans le débat.

  • lass77 (H) 31/01/2020 19:24 X

    Que de l'enfumage. Sans hypocrisie il a peut etre raison que seules quatres langues mauritaniennes doivent etre desormais parlées à l'assemblée nationale , à savoir : Le Hassanya, le pulaar , le soninké et le wolof ce sont les quatres langues des Mauritaniens donc plus d'arabe et le Français que ne sont exprimés qu'en Charabia. Je dis bien sans hypocrisie et arrière pensée sur l'interpellation de ce presiden.

  • leguignolm (H) 31/01/2020 19:09 X

    Quand il vous a dit qu'on ne parle plus,il fallait lui demander si c'est un décret venant de la présidence.

  • negremen (H) 31/01/2020 18:57 X

    Rend l'argent du contribuable c'est mieux pour toi , des milliers de personnes creuvent de famine en mauritanie à cause de vous. Tu dois clouer ton bec avec tes propos satan iques.

  • Chenguitien 2019 (H) 31/01/2020 18:33 X

    Chers compatriotes, est ce que la majorité des negro mauritaniens est alphabétisee en francais? Quel est le pourcentage (écrit et parlé )?

  • doum (H) 31/01/2020 18:22 X

    C'est lamentable qu'un président de l'assemblé se comporte ainsi. C'est quelqu'un qui a été pistonné par Aziz et qui se prends pour gardien du gouvernement et de l UPR; Ne l'oublions pas!!!

  • mdmdlemine (H) 31/01/2020 16:41 X

    je lui avais un seul reproche: les millairds encaissés à travers les accords de l'Union Européenne Toutefois j'ai grandement apprécié sa pondération au parlement face à Biram et Ould Bellali, en évitant de verser de l'extra se contentant d'être politiquement correct au maximum possible, sans enfreindre la légalité, à la différence de autres parlementaires sans doute il a appris avec le temps à être correct Mais, là je lui compte sa seconde grosse erreur, parce que réfuser le français c'est un déni de la moitié de la population et au moindre des cas du tiers c'est un déni fait aux négromauritaniens et bien plus aux mauritaniens qui préferent cette langue je crois qu'il faut inscrire cette sortie dans le cadre de lapsus ou de digréssion qui frappe aprés une longue période de rectitude dommage l'arabisation totale personne n('en veut et contraste avec l'ouverture et le développement

  • diargua (H) 31/01/2020 16:20 X

    Ridicule ! honteux ! Voila où arrive la Mauritanie! hier on change notre drapeau national et l'hymne par un(***) président aussi idiot qu’analphabète aujourd’hui le français est interdit à l’assemblée... ensuite dans les écoles !

  • pannel (H) 31/01/2020 16:15 X

    Ce cougné donne des leçons à qui?