10-02-2020 21:30 - Le parti Tewassoul appelle le gouvernement au dialogue et à l’ouverture en direction de l’opposition

Le parti Tewassoul appelle le gouvernement au dialogue et à l’ouverture en direction de l’opposition

Sahara Médias - Le conseil de la Choura du parti Tewassoul a appelé dimanche le régime à organiser un dialogue inclusif autour de l’ensemble des questions nationales et à s’ouvrir à tout mécanisme à même de le permettre.

Le parti de l’opposition estime que les rencontres formelles entreprises par le régime avec l’opposition constituent une forme de courtoisie plus qu’une action politique destinée à des réformes et à corriger les erreurs.

Dans le communiqué publié à l’issue de cette réunion, le parti déclare qu’il s’attend de la part du régime à des étapes concrètes capables de permettre de dépasser l’héritage d’une décennie au cours de laquelle l’opposition a été exclue et accusée de trahison, une période au cours de laquelle le pays a été pris en otage, ses ressources dilapidées et ses symboles bafouillés.

Tewassoul salue cependant les bonnes intentions exprimée par le pouvoir et toute réforme dans l’intérêt du pays et des citoyens.

Il a appelé à accélérer la concrétisation des mesures et autres actions destinées à faire face à la sécheresse, considérant que l’inaction du gouvernement jusqu’ici est une démission de sa part à l’endroit d’une très large frange de la population et l’hypothèque de l‘une des plus importantes richesses du pays.

Le conseil de la Choura du parti Tewassoul a appelé par ailleurs à renforcer l’opposition, à activer la coordination et la concertation entre ses différentes composantes, réaffirmant la nécessité de dynamiser le rôle de l’institution de l’opposition démocratique, s’étonnant de l’inapplication de la loi qui engage le pouvoir à la concertation périodique avec le chef de l’opposition démocratique à propos des questions nationales.

Le conseil de la Choura a dénoncé et rejeté l’accord du siècle proposé par le président Trump et a condamné tous ceux qui qui le soutiennent.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1097

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Marrakech (F) 11/02/2020 17:07 X

    Au Malawi, la cour suprême a annulé le 3 février dernier l'élection présidentielle du 21 mai 2019 qui a amené Peter Mutharika au pouvoir. En Mauritanie la CENI n'a pas eu le courage de le faire alors que chacun sait (y compris le président de la CENI) que les élections présidentielles ont été truquées !