13-02-2020 13:30 - Dans une vidéo, Mohamed Cheikh Mkhaitir appelle à s’émanciper de l’emprise de certains chefs religieux

Dans une vidéo, Mohamed Cheikh Mkhaitir appelle à s’émanciper de l’emprise de certains chefs religieux

Depuis sa libération en juillet 2019, Mohamed Cheikh Mkhaitir vit en Europe.

Mais, ça ne l’empêche pas, pour autant, de mettre les pieds dans le plat pour exprimer ses positions sur certaines questions qui touchent les Mauritaniens. Dernière illustration en date : le posting samedi 8 Février d’une vidéo sur sa Page Facebook où il tente de susciter une prise de conscience chez les forgerons.

Il a une nouvelle fois montré du doigt les pratiques discriminatoires contre la caste des forgerons à laquelle il appartient, tout en l’appelant à s’émanciper et à s’extirper du carcan d’une vie sociale et économique de misère et d’exclusion.

Tout comme, il a appelé à s’émanciper de l’emprise de certains chefs religieux.

« Émancipez-vous spirituellement de l’emprise de ce groupe. Émancipez-vous de l’emprise de Mohamed Hassane Ould Deddew. Émancipez-vous de l’emprise d'Ould Habibourahmane. Émancipez-vous de l’emprise de Cheikh Ridha. Émancipez-vous de l’emprise de quiconque parmi les zwaya, de n’importe lequel de leurs hommes de religion », a affirmé dans la vidéo Mohamed Cheikh Mkhaitir.

Par la rédaction de Cridem

----

Commentaires : 4
Lus : 3219

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • Amer2020 (H) 15/02/2020 19:01 X

    Cette personne ne represente que lui même et ses paroles personne n y croit. Tout le monde le deteste

  • mdmdlemine (H) 13/02/2020 14:12 X

    A part la dernière partie de cet enregistrement réservé aux questions/réponses, imprégné parfois par des rires dans un cadre relativement chic pour un ex détenu du pouvoir mauritanien et des mentalités fermées M'Khaitir dit :

    """"""""

    Le blogueur commence dans son enregistrement de 30 minutes à définir l’artisanat, disant que c’est un métier respectable, mais qui a été imposé à cette communauté, laquelle doit prendre conscience de cette vérité, insistant à plusieurs reprises à prendre conscience de cette situation déplorable.

    L’artisanat vous a été imposé au point d’en être dépendants, alors que vous pouvez exercer le nombre autres métiers comme l’agriculture.

    Vous devez vous émanciper de cette mentalité répliée et ce rapport fermé avec l’artisanat, rompre avec la demande d’investissement circonscrite aux outils du forgeron comme l’achat de Zebra (enclume), mengach (pince enlève épine), Henna, Helwa… .

    Ould M'Khaitir estime dans son enregistrement que la cause communautaire de cette frange sociale a été limitée contre son gré, à un mode de travail ( artisanat) rentable et générateur de revenus en circonstances normales, mais étouffé par l’ordre social imposé par les autres communautés qui définissent ses règles, les produits à fabriquer ou non et les prix autorisés.

    Il a déploré également que cette communauté continue de circonscrire les projets d’investissement à l’acquisition des outils et instruments qui lui sont propres, s’emmurant ainsi dans ce repli socioéconomique dont elle est victime depuis des siècles et qui entrave son émancipation à tous les niveaux.

  • mdmdlemine (H) 13/02/2020 14:09 X

    Il dit des choses véridiques si on fait abstraction de notre fanatisme et de l'inadvertance qui a fait de lui un apostat de fait sous l'impulsion de la politique et de l'étroitesse d'esprit On ne peut progresser en naissant, grandissant forgeron, vivant entre l'enclume et le marteau Cette frange doit se liberer et doit valoriser l'artisanat en le faisant sortir de son étiquette purement social, notamment en faisant une source de richesse à capitaliser pour renforcer cette frange dont la conjugaison du grand génie et de l'excellente créativité pourrait en faire des cerveaux indispensables pour demain

  • moukhabarat (F) 13/02/2020 13:42 X

    Nous avons hérité notre système de castes de notre appartenance à la culture ouest africaine. Tous les mauritaniens doivent parti contre ce système et revenir aux sources initiales de l'Islam qui prônent la fraternité humaine.