12-03-2020 08:20 - A l'Est de la Mauritanie, un conflit entre tribus fait 16 blessés

A l'Est de la Mauritanie, un conflit entre tribus fait 16 blessés

Al-akhbar - 16 personnes ont été blessées dans un conflit tribal survenu dans une localité dénommée "Oum Roukba", située au nord-est de la ville de Oualata, dans l'Extrême-Est de la Mauritanie.

L’affrontement tribal est consécutif à un différend sur des puits réalisés dans la zone, ont révélé des sources, selon lesquelles, les autorités administratives et les forces de sécurité sont arrivées dans les lieux afin de contenir le conflit.

Certains blessés sont arrivés à l'hôpital de la ville de Néma, la capitale de la wilaya pour y être soignés, apprend-on.

Par Al-akhbar,
Traduit de l’Arabe par Cridem






Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 3201

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • boubou_kibili (H) 13/03/2020 00:36 X

    ce sont toujours les memes qui se comportent de la sorte car ils savent que ce discours contre les tribalisme ne menera nulle part car le vers est dans le fruit. Alors la sensibilisation ne suffit pas mais il faut agir contre les fauteurs en eau trouble mais qui ose le faire dans ce pays?

  • ELVALLI (H) 12/03/2020 10:53 X

    Tous ces derniers jours je me demande si M. Merzoug, le ministre de l’intérieur n’a pas mille fois raison d’interdire les choses tribales. Le Pays vit toujours au Moyen-âge. La tribu tenue par un chef et sa famille le plus souvent sataniques et belliqueux qui cherchent des pous dans la tête de la tribu voisine. Il doit aussi interdire le système et le mode opératoire de notre Etat moderne. A quoi sert-il avec à sa tête une nomenklatura militaro-affairiste épaulée par une élite d’intellos corrompus qui confisque le pouvoir au Peuple et divise nos communautés pour mieux nous tenir dans l’ignorance, la faim et le malheur. Y’a-t-il fatalité ? Aura-t-on un jour des gouvernants qui uniront ce pauvre peuple autour de valeurs de paix, de justice et de travail honnête ? Allons-nous vivre, constamment, dans un malaise social ? Doit-on fouiller dans la tête des ministres avant le conseil du gouvernement, les profs avant de corriger les examens et les toubibs avant de faire une injection pour voir s’ils ne sont pas tribalistes, régionalistes, ethnocistes ou carrément racistes ?