16-03-2020 20:00 - Rosso : recours aux pirogues pour alléger la pression sur le bac

Rosso : recours aux pirogues pour alléger la pression sur le bac

Sahara Médias - La direction de la société des bacs de Rosso a eu l’aval des autorités sécuritaires mauritaniennes et sénégalaises de recourir aux pirogues pour la traversée du fleuve afin d’alléger la pression sur le bac.

Le point de passage de la ville de Rosso a connu une très forte pression de voyageurs et de véhicules depuis l’entrée en vigueur des mesures décidées par le gouvernement pour empêcher la propagation du corona, dont la fermeture du point de passage de Diama et d’autres point d’accès entre la Mauritanie et le Sénégal.

Selon le correspondant de Sahara Medias à Rosso les autorités des deux pays ont convenu, face à la forte pression sur le bac d’autoriser la traversée du fleuve à bord de pirogues, à la condition de passer par les points de passage afin de se soumettre aux examens médicaux décidés par les deux pays.

Les autorités mauritaniennes avaient été contraintes dimanche de multiplier les rotations du bac et de recourir à l’utilisation du bac de secours et au changement des horaires de traversées qui étaient de 4 le matin et deux l’après-midi.

Seulement depuis la fermeture des autres points de passage au Trarza les autorités ont annulé la pause prévue en fin de matinée et ont recouru à l’utilisation du bac de réserve afin d’alléger la pression sur le bac principal.

Le ministère mauritanien de l’intérieur et de la décentralisation avait ordonné la fermeture de tous les points d’accès au pays à l’exception de 8 dont celui de Rosso, dans le cadre des mesures destinées à lutter contre la propagation du coronavirus.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1921

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)