24-03-2020 20:30 - En Afrique, l’union sacrée est indispensable pour lutter contre le Covid-19

En Afrique, l’union sacrée est indispensable pour lutter contre le Covid-19

La Tribune Afrique - Dans cette tribune, Mohamed Bouamatou, président de la Fondation pour l’égalité des chances en Afrique, appelle notamment à la création d'un fonds de solidarité à l'échelle africaine qui devra répondre aux exigences de bonne gouvernance, de disponibilité des fonds, de la souplesse et de la flexibilité nécessaires en période de crise.

La Chine s'est confinée. L'Europe se confine. Le monde réalise avec horreur les dommages létaux que peut causer ce nouveau virus sur l'humanité. Avec des centaines de milliers de malades, des dizaines de milliers de morts, des millions de personnes confinées, plus que jamais les femmes et les hommes doivent s'unir pour lutter contre ce fléau, pour endiguer cette vague mortelle.

Quand l'Europe, l'Asie ou l'Amérique se seront relevées de cette pandémie, je n'ai aucun doute que le continent auquel j'appartiens, l'Afrique, se maintiendra dans un bourbier sans nom, où le virus grandira et tuera, sans discrimination.


Même si la propagation du virus y a été plus lente qu'ailleurs, comme l'a souligné Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l'Afrique doit absolument se « préparer au pire ». Aujourd'hui, 40 pays africains sont touchés et 37 personnes sont déjà mortes.

Malgré leurs incroyables richesses naturelles, les Etats africains, à cause notamment d'institutions défaillantes, d'infrastructures fragiles et d'absence de volonté politique, n'auront pas seuls la capacité de protéger leur population.

En tant que philanthrope, je me permets d'appeler toutes les élites africaines, tous les hommes d'affaires du continent, toutes les entreprises saines, toutes les multinationales actuellement en Afrique, à prendre conscience de cette urgence sanitaire et à participer activement à la lutte contre le virus. Donnez aux hôpitaux, aux soignants, à la recherche, aux ministères de la Santé.

J'appelle à la création d'un fonds de solidarité à l'échelle africaine qui devra répondre aux exigences de bonne gouvernance, de disponibilité des fonds, de la souplesse et de la flexibilité nécessaires en période de crise. Il pourra aussi bénéficier de l'assistance et/ou de l'expérience de pionniers dans le domaine, tel que la fondation Bill Gates ou d'autres grandes organisations humanitaires comme Médecins sans frontières ou Médecins du Monde.

Partagez vos richesses pour que l'Afrique elle-même lutte contre ce fléau.

Montrons au monde que nous faisons tout notre possible pour vaincre la maladie. N'attendons pas que les choses empirent ou que l'aide vienne d'ailleurs.

Hier j'ai effectué une large contribution aux efforts du ministère de la Santé de mon pays, la Mauritanie, pour lutter contre le Covid 19. Mes frères et sœurs africains, faites de même. Prenons en main notre avenir, et aidons celles et ceux qui se battent courageusement, parfois au péril de leur vie, contre cette pandémie.

Par Mohamed Bouamatou





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1030

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • leguignolm (H) 24/03/2020 21:40 X

    Le sage disait : « Qui ne pas prête pour la petite compétition ne sera jamais prêt pour la grande compétition ». A la prochaine pour dire exactement de quoi vous murmurer. En attendant, sous la complicité du nouveau détenteur du palais on doit d’abord nettoyer la chaussé de ses épines. Hier, on intimidait Biram rester en exil forcé, aujourd’hui ; on accuse l’enceint président de frauder d’électricité.

  • chos (H) 24/03/2020 21:28 X

    A mon avis, c'est par l'investissement tout d'abord local et extérieur urgent social dans l'enseignement primaire secondaire et supérieur intensifs et gratuits de type Cerveaux Oasis, multiplicateur par 100 des résultats recherchés, réducteur de 2 à 3/4 des cursus scolaires et multiplicateur par 10 du Capital initial investi à court terme qui estompe l'ingrattitude naturelle de nos peuples africains, qu'il faut préserver le pillage légalisé de nos ressources et nous protéger durablement des pandémies actuelles et futures dans la prospérité et la sécurité. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr .