03-04-2020 21:00 - Mali/Mauritanie: Ce qui s’est passé à Gogui

Mali/Mauritanie: Ce qui s’est passé à Gogui

Le Calame - Jeudi 2 mars, un groupe de cultivateurs maliens essaie d'aménager une superficie cultivable qu'il exploitait depuis quelques années suite à un accord tacite entre les deux communautés de part et d'autre d'une frontière mal définie et dont le bornage est toujours reporté.

Il s'agit d'une zone frontalière sur laquelle chaque Etat revendique sa souveraineté. L'accord tacite en question ou l'entente fut parrainé officieusement côté mauritanien par le grand notable et ancien maire de Gogui, le défunt Husseini Ould Elkowry très célèbre pour son courage et son dévouement pour les causes nationales d'après ceux qui l'ont connu de son vivant.

Ses fils ont décidé unilatéralement de rompre la rétrocession, dont les clauses ne sont pas connues ou ne sont pas rendues publiques, que leur père a faite dans sa vie.

C'était la goutte qui a fait déborder le vase ou l'étincelle qui a failli allumer le feu.....mais jusqu'à quand?

Dans ce genre de situations, des investigations par les autorités compétentes s'imposent pour faire la lumière sur ce rebondissement et éviter toute escalade. Les sages, qui réglaient à l'amiable ce genre de problèmes, ne sont plus de ce monde.

A l'heure où nous écrivons ces lignes, un calme précaire règne dans la zone sous haute surveillance. Mais la situation peut dégénérer à tout moment. Les mauvaises langues et les esprits sataniques sont entrés sur la ligne et tirent déjà sur la fibre très sensible du communautarisme. Ce qu'il faut justement éviter. Mais comment et à quel prix?

En tout cas, c'est dans cette zone située sur la frontière litigieuse qu'un malien chef d'arrondissement a trouvé la mort il y a de cela quelques années.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2718

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • habouss (H) 03/04/2020 22:12 X

    Des bêtises humaines inextricables héritées d'une colonisation injuste et d'une indépendance précipitée ! Avec beaucoup de saletés juste mises sous le tapis.