27-04-2020 15:30 - Transfert de 182 millions $ d’aides accordées à la Mauritanie dans des comptes à l'étranger

Transfert de 182 millions $ d’aides accordées à la Mauritanie dans des comptes à l'étranger

L’étude intitulée ««La mainmise des élites sur l’aide étrangère. Preuve de comptes bancaires offshore»» sortie des flancs de la Banque Mondiale, le mardi 18 février 2020, sous la signature de Bob Rijkers, économiste, et de trois de ses collègues, Jørgen Juel Andersen, Niels Johannesen, Bob Rijkers, lève un coin de voile sur ce phénomène et révèle que 5% de l’aide financière fournie par la banque mondiale à 22 pays dont la Mauritanie, le Mali et le Burkina Faso est détournée dans des paradis fiscaux. Le rapport porte sur la période 1990-2010.

Concernant la Mauritanie, l'étude a révélé des transferts financiers d'une valeur de 182 millions $ (environ 62 milliards ouguiyas anciennes) de la valeur de l'aide étrangère, effectués par des responsables mauritaniens vers des centres financiers offshore connus pour leur opacité et leur gestion privée de fortune, dont 150 million $ ont été placés dans des comptes bancaires et 32 ​​millions $ transférés dans des paradis fiscaux.

Les fonds d'assistance économique transférés depuis la Mauritanie étaient supérieurs à ceux illégalement détournés des Etats du Mali, du Burkina Faso et de la Guinée-Bissau, couverts aussi par l’étude, indique-t-on.

Au Mali, au Burkina Faso et en Guinée-Bissau, les fonds détournés vers les paradis fiscaux et peu surs se sont élevés respectivement à 160, 120 et 24 millions $, souligne le document.

«Une partie de l’aide publique au développement dans les pays pauvres est détournée vers les paradis fiscaux, ce qui représente 5% de l’aide financière fournie par la banque mondiale à 22 pays. Le taux de fuite présumée s’élève en moyenne à 7,5 % », révèle l’étude de la banque mondiale.

Par La rédaction de Cridem avec Financial Afrik

Commentaires : 4
Lus : 9262

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • Marrakech (F) 28/04/2020 13:02 X

    Ce n'est pas une surprise ! Tout le monde sait que l'aide financière apportée par les différents organismes à la Mauritanie est détournée et transférée sur des comptes opaques à l'étranger...

  • hayerim (H) 27/04/2020 22:44 X

    Et que fait la banque mondiale ? Et qu'a-t-elle fait durant toute les décennies passées pour contrer ce phénomène, elle qui, par le biais de procédures compliquées et opaques, a toujours plombé les capacités des pays pauvres à décaisser les prêts et dons qu'ils contractent. Alors il faut bien que la BM nous explique comment elle facilite le détournement de ces fonds publics que nous, citoyens, payions depuis des décennies et qui plombent notre développement! On se rappelle cependant que d"anciens hauts fonctionnaires de cette institution ont dénoncé sa large corruption plus d"une fois et l'ont même décrit comme l'institution qui est gangrénée àpar la corruption à grande échelle. Mais la BM est retée la m^eme. Alors, aujourd'hui, si quelqu'un devrait payer, c"est bien la BM avant nos fonctionnaires véreux qui ne sont que ses boucs émissaires!

  • chos (H) 27/04/2020 17:29 X

    La Mauritanie dernière du monde dans l'Education et affamée peut et doit ravir la Première place à Singapour et créer au Delta son autosuffisance almimentaire à bas prix , si nous sommes consultés... SVP, ce montant de 6,5 milliards UM de la Banque Mondiale , principal fauteur de notre pauvreté dans mon étude du 15Mars 2020, est largement suffisant pour engager par Ghazouany le 1er Juillet 2020 un enseignement gratuit réducteur du cursus créateur en 3ans de 120 milliards UM aux Conseils Régionaux pour nos 60.000 futurs admis du Concours d'entrée auX Colléges de juin 2020 . cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr .

  • bleil (H) 27/04/2020 17:08 X

    C'est ce pactole que les mauritaniens cherchent pour nourrir leurs familles et réhabiliter le pays ... de fond en comble !