12-05-2020 13:10 - La famille veut récupérer sa maison

La famille veut récupérer sa maison

L'Authentique - Mardi dernier, des rudes échauffourées se sont produites entre le sieur Saadbouh Ould Nekhtérou et la famille Ahmed Baba Ould Brahim propriétaire du lot N° 689 du quartier de Baghdad de Nouakchott.

Ce jour-là, accompagné de ses deux enfants, Saadbouh s’est présenté vers 9 Heures au domicile d’Ahmed Baba. Le visiteur voulait tout simplement récupérer ce qu’il disait "être sien", la résidence en question.

Rappelant que cette maison était sa propriété mais reconnaissant qu’il l’avait bel et bien cédée dans le cadre des transactions commerciales du concessionnaire et érudit Cheikh Rydha, le sieur Saadbouh faisait remarquer que non seulement il n’avait pas reçu à ce jour le moindre Khoum’s, mais plus grave, si, après bien des hésitations à l’époque, il avait finalement accepté de vendre sa maison, c’était bien sur conseils et influences de son ami et voisin Ahmed Baba.

Lequel s’était curieusement fait propriétaire de la résidence. Pour lui "les conseils" n’étaient pas gratuits.

Aujourd’hui que les délais de cette dette sont échus et que le concessionnaire a publiquement déclaré qu’il n’est plus à mesure de respecter ses engagements, Saadbouh a tout simplement décidé de revenir sur la vente.

Mais c’était sans compter avec les membres de la famille hôte, qui faisaient valoir leur droit sur une maison, qu’ils avaient radicalement refaite. pendant près de deux heures d’horloge, les deux camps ont ameuté le quartier provoquant le regroupement d’une gigantesque foule devant la demeure.

Insultes poussées, invectives, et même échanges de jets de pierres, feront le reste avant que la police informée, ne se présente sur les lieux. Les protagonistes furent embarqués.

Il faut à présent craindre que des scène du genre ne se répètent. Déçus, les impactés de l’érudit sont en grande partie, impactés du covid-19. A présent que c’est l’impasse, ils peuvent bien avoir tendance à regarder du côté du seul bien à leur portée, leur ancienne maison qu’ils ont vendue sans rien récupérer en contrepartie.

AB





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 3244

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • leguignolm (H) 12/05/2020 22:54 X

    Ould Abdel Aziz, il y a pas une espace dont qu’il n’a pas semé ses graines du chao et heureusement pour nous sont des graines périmées. Un serval en chair en os !

  • netali (H) 12/05/2020 16:09 X

    voila c est ca la mauritanie et avec tous ces truandisme qu il a fait il continue de lui un erudit maudit toi qui prend le bien des pauvres

  • Larhas (H) 12/05/2020 15:05 X

    Je pense qu'il sera plus facile à ce Cheikh de rembourser les gens à qui il a bradé les biens que les anciens propriétaires qui réclament beaucoup plus.

  • Belphegor (H) 12/05/2020 14:53 X

    Érudit et Cheikh Rydha sont antinomiques, arrêtez de le qualifier comme tel car vous faites injure aux vrais érudits.

  • ELVALLI (H) 12/05/2020 14:00 X

    Faites-moi un dessin. Je n’ai jamais pu comprendre. Des milliers de gens vendent leurs maisons (au prix alléchant qui n’est en fait qu’un appât) à Cheikh Rydha et à ses acheteurs attitrés. Ce Monsieur revend aussitôt à moitié prix, empoche l’argent et refuse de payer les propriétaires qui lui ont vendu leurs maisons, terrains et autres biens. Pourquoi donc l’Etat n’intervient pas ? Qu’on vole les biens publics ou qu’on vole les biens privés on est toujours impuni. Vivons-nous dans la République du vol étatisé ? Dois-je passer, comme tout le monde, à l’action ? Pas besoin de masque. Pas besoin de lavage de mains, jamais de confinement et plus on est de voleurs plus nous réussissons à conquérir de cœurs. En matière de vol, l’Etat bandit et dirigé pour le plaisir des bandits a toujours été dans la logique de l’anti-coronavirus barrières-concept.

  • pyranha (H) 12/05/2020 13:24 X

    Je me demande ce qu'on appelle ici érudit ! De grands délinquants et bandits de grand chemin érudits ? érudits en quoi ? de banditisme peut être ? Ce pays est vraiment extraordinaire . Aidez moi les super érudits .Peut on être érudits musulmans et être de si grands délinquants ? Si oui ,dans ce cas tous nos érudits qu'on clame à longueur de journée seraient pour la plupart de la pourriture et des mauviettes.D'ailleurs on a vu le comportement de ceux qui nous entourent.