15-05-2020 18:45 - Un gendarme placé sous mandat de dépôt à la prison d’Aioun

Un gendarme placé sous mandat de dépôt à la prison d’Aioun

Tawary - Le commandant de la Brigade de gendarmerie de l'Arrondissement de Tewil au Hodh, a été entendu, ce vendredi 15 mai 2020, par le juge d’instruction au palais de justice d’Aioun sur les faits portés contre lui par les parents d’une fille de 12, selon une organisation de défense des droits humains qui rapporte l’information.

C’est après l’audition des deux parties que le juge a décidé de l’envoyer en prison, dit-on. Il est accusé de viol suivi de grossesse sur une mineure qui travaillait chez lui comme domestique depuis quelques.

Tout a commencé lorsque les membres de la famille de la fille qui travaillait comme domestique au commandant ont constaté que cette dernière se métamorphosait et tombait souvent malade qu’ils ont aussitôt pensé à une grossesse. Leurs soupçons ont été confirmés par les services sanitaires, ajoutent les sources précitées.

La mère lui a alors demandé qui était l’auteur de sa grossesse. Elle a répondu sans hésiter que c’est son patron. Alors son oncle porta l’affaire devant les autorités locales.

On apprend de sources locales, qu'une tentative d'étouffer l'affaire par un règlement était engagée par un proche de l'accusé,mais, les parents de la victime ont catégoriquement refusé.

Affaire à suivre…





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 4622

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • leguignolm (H) 16/05/2020 22:47 X

    Ould Abdel Aziz, s’il n’était pas préoccupé par ses problèmes des factures : c’est lui-même qui devrait s’occuper le cas de ce satin. Une composante qu’il avait qualifiée des poules pondeuses en plus des vagabonds sexuels ; ils s’en prennent aux petites, ils les violent et enceinter. Des montres qu’on les traine parmi nous.

  • Peschmerga (H) 15/05/2020 20:56 X

    Quel déshonneur pour ce corps qui fait encore la fierté de certains et le crépuscule des morts de 1989 et 1991, vraiment tout le monde pouvait être attendu dans ce domaine sauf ce corps, ou celui qui porte sa tenue et médaille. Cette pratique est toujours en cours (***) et surtout dans les quartiers chics de Nouakchott. Ce gendarme doit rester en prison, l’exemple type de la sanction, il sera fait toute sorte de contrevérité pour accuser la victime et sa famille, mais ce gendarme comme ce qu’ils ressemblent pensent que le jugement n’arrivera jamais. Ce gendarme doit être sévèrement punit et il doit reconnaître la paternité de l’enfant, il doit nourrir l’enfant jusqu’à l’âge de 18 ans, enfin il doit être rayer des rangs des forces de l’ordre.

  • Ahmedabdallah (H) 15/05/2020 19:17 X

    Plus que la prison, une castration chimique de cet animal s'impose! Mettez-vous à la place de la mère ou du père de cette petite fille dont la vie a été complètement ruinée et détruite, et vous comprendrez que la sentence des 'juges' mauritaniens qui instruisent cette affaire honteuse et sordide et diabolique ne pourra jamais guérir le douleur atroce que subira cette innocente enfant; le restant de sa vie! Mais la sentence d'Allah à laquelle ne semblent pas croire cet animal et ses sembles dans ce pays, en plein mois béni de Ramadan, sera sans doute la plus sévère! Mais hélas, l'affaire sera étouffée, comme d'habitude par les autorités!