22-05-2020 01:16 - Le Gouvernement annonce l'adoption de nouvelles dispositions préventives de lutte contre le covid-19

Le Gouvernement annonce l'adoption de nouvelles dispositions préventives de lutte contre le covid-19

AMI - Commentant les résultats du conseil des ministres restreint, réuni ce jeudi 21 Mai sous la présidence de son Excellence M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, Président de la république, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifiques et des Technologies de l’Information et de la Communication, porte-parole officiel du Gouvernement, Dr Sidi Ould Salem, a indiqué que le conseil a pris les mesures suivantes :

- Institution du couvre-feu la journée de la fête d’El Fitr et la journée suivante, de 16 heures à 6 heures. Les citoyens sont invités à privilégier les contacts à distance, notamment par téléphone au lieu des visites traditionnelles au cours des fêtes ;

- Institution du couvre-feu, pour les trois semaines suivant le lendemain de la fête, de 20 heures à 6 heures. Cette disposition peut être renouvelée et sujette à des modifications au-delà de cette période de trois semaines ;

- Suspension de la prière de la fête d’El Fitr suite à la concertation du ministère des Affaires étrangères et de l’Enseignement originel avec les Ulémas ;

- Renforcement des mesures préventives au niveau des marchés et des mosquées où le port du masque et la distanciation physique sont strictement obligatoires ;

- Étude des cas des Mauritaniens à l’étranger en instance de retour en vue de leur rapatriement, en particulier des malades évacués, des personnes âgées et des fonctionnaires qui étaient en mission ;

- Obligation de port de masque dans les transports et limitation du nombre des passagers ;

- Report de l’ouverture des établissements scolaires et universitaires jusqu’à la fin du mois de juin dans l’attente de l’examen, par le comité ministériel concerné en concertation avec le ministère de la Santé, des propositions portant sur les différents cas de figure et les dispositions d’accompagnement qu’elles impliquent.

Le porte-parole officiel du gouvernement a rappelé que la situation actuelle exige un auto-confinement de toutes les personnes non porteuses de virus pour leur propre sécurité et celle de leurs familles, les déplacements devant se limiter au strict nécessaire et être entourés de toutes les précautions, précisant qu’il existe différents autres niveaux de confinements pour les personnes testées positives : les porteurs asymptomatiques, les malades avec symptômes légers et ceux qui présentent de lourds symptômes et qui sont admis dans les hôpitaux.

Dr Sidi Ould Salem a appelé les citoyens et les étrangers résidant en Mauritanie à observer la plus grande vigilance, à respecter scrupuleusement ces mesures préventives ainsi que les recommandations et consignes édictées par les services spécialisés pour se protéger et alléger la pression sur le système national de santé.

Il a, enfin, assuré que toutes les personnes en confinement sont en bonne santé, qu’ils bénéficient d’un suivi médical constant et vivent dans des conditions d’hébergement convenables.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 7624

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Chenguitien 2019 (H) 22/05/2020 11:47 X

    Monsieurs du gouvernement, remplacez tous les policiers et gendarmes des checks points par des militaires professionnels. Sanctionnez tous les infiltrés financierement et de la prison si vous voulez nous protéger

  • Ahmedatar (H) 22/05/2020 02:02 X

    Le veritable problème c'est l indifférence de ces chauffeurs incorrects. La police doit faire son travail et cesser au nom d allah de se faire corrompre . L heure est grave et il est temps de se responsabiliser. Je demande solennellement au ministre de l intérieur de veuiller sur sa police. .

  • clean clean (H) 22/05/2020 01:58 X

    Au vu des derniers développements de la pandémie du Covid19 dans le pays, Nouakchott reste indéniablement l’épicentre avec des départements touchés comme Toujinoune, Ksar, Tayarett, Arafat, Dar Naim et Tevregh Zeina. Ce qui laisse entendre que les nouveaux cas, après le zéro cas annoncé par le gouvernement, venant probablement du nord, se sont densifiés à Nouakchott avant de se propager dans le pays pour les cas de Kiffa, Boutilimit et Rkiz.. En réalité, pendant la fermeture des frontières régionales, les hauts gradés, les hauts fonctionnaires et les hommes d’affaires ont continué à circuler librement, même au delà des frontières, en propageant le coronavirus au delà de Nouakchott.