26-05-2020 07:45 - La CNDH réagit aux vidéos dans lesquelles des citoyens mauritaniens sont maltraités

La CNDH réagit aux vidéos dans lesquelles des citoyens mauritaniens sont maltraités

CNDH - La Commission nationale des droits de l'homme a constaté la circulation de vidéos dans lesquelles des citoyens mauritaniens sont maltraités par des membres des forces de sécurité sous prétexte de violer le couvre-feu. Ce qui appelle les observations suivantes:

Premièrement, la commission a transmis au gouvernement un avis consultatif rappelant que les personnes soumises à la quarantaine ou arrêtées dans le cadre du couvre-feux ne sont point assimilées à des détenus, fussent ils privés temporairement de leur liberté pour des raisons liées à la situation imposée par la propagation de la pandémie.

Deuxièmement, aucune circonstance ne doit justifier la soumission des détenus à de mauvais traitements, à des humiliations physiques et psychologiques ou toute forme de torture, comme nous le constatons ces jours-ci à travers les vidéos largement diffusées.

Troisièmement, la commission ne doute pas un instant que de tels actes ne sont que des actes isolés d’agents ignorant les contours de leur mission et n’engagent en aucun cas les services dont ils dépendent.

Quatrièmement, face à la récurrence de tels actes la Commission s'engage à déclencher une mobilisation spéciale au niveau des autorités concernées afin de prendre les mesures idoines pour que ces pratiques ne se répètent plus et que les auteurs soient punis.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : CNDH
Commentaires : 5
Lus : 3042

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • CLNMYN (H) 26/05/2020 16:18 X

    Ils méritent beaucoup plus écoutez nous ne sommes pas des blancs ni européens, ce peuple ne respectent rien. D’abord que ce qu’ils font a cette heure précise dans une situation pareille pourquoi ne pas respecter les mesures. Ils mettent nos vies en danger bravo GGSR De plus maitre tu parles de droit et ce que tu as fait lorsque tu es été le DG de SMAI assurance, tricherie, injustice et autres

  • HavedMLD (H) 26/05/2020 11:34 X

    H.M 21-04-020 : Brutalités et humiliations policières NON, NON, NON trois fois à L'HUMILIATION POLICIERE... La police est-elle là pour protéger ou pour humilier les CITOYENS ORDINAIRES? LES FAITS: En cette période de couvre-feu (mesure nécessaire contre le COVID 19) j'assiste en ce moment même (Mardi 21 Avril 2020/22h40) à l'humiliation frénétique et jubilatoire de quelques citoyens ordinaires par la police. Ces citoyens étaient dans les rues le soir en plein couvre-feu. Les actes d'humiliation organisée se passent au carrefour en FACE DE LA PATISSERIE-BOULANGERIE LE PRINCE, à côté de l'immeuble ELMAMY. Tout le voisinage a été ameuté par les cris de ces pauvres contrevenants. On devait les arrêter mais pas les punir de façon dégradante. Dans d'autres pays (avec une police qui respecte la loi et les citoyens) ces personnes auraient payé une amende ou auront été conduits aux commissariats mais leur intégrité physique et morale aurait été respectée. Il est normal et même juste que ces personnes qui ne respectent pas le couvre-feu soient arrêtées, mises en garde à vue en cellule ou transférées devant un juge. Mais il est ANORMAL, INACCEPTABLE et INJUSTE que des policiers prennent pour prétexte l'exercice du service public pour s'amuser en martyrisant et en humiliant des citoyens simples. Nous savons que la police de tous les régimes (surtout militaires) réprime et blesse sévèrement les opposants politiques au pouvoir en place. C'est un fait regrettable et justiciable dans un véritable ETAT DE DROIT...! Mais de simples citoyens, contrevenants et certainement inconscients (sans intention de nuire), NON, NON et TROIS FOIS NON! C'EN EST TROP! L'Humiliation est du côté de la délinquance, elle n'est pas du côté de la loi! UNE POLICE QUI SE RESPECTE N'HUMILIE PAS! ELLE PROTÈGE, ELLE ORIENTE, ELLE AMENDE, ELLE GARDE A VUE MAIS ELLE RESPECTE LE CITOYEN TANT QU'IL N'A PAS COMMIS DE CRIME!

  • nemahaidara (H) 26/05/2020 11:09 X

    On attend également votre "avis consultatif " sur les violations des droits de l'homme de 1981- 1987-1989-1991 !!!

  • zombie (H) 26/05/2020 10:37 X

    Déjà leur rôle c'est la sécurité routière je pense qu'ils ne connaissent même pas leur rôle.

  • zelimkhan2 (H) 26/05/2020 08:34 X

    Mon cher ami, le pouvoir corrompt. Ton discours n’est pas seulement policé mais il manque cruellement d’objectivité aussi. Je dirai même que tu refuses de rentrer dans le lard. Ces actes ne sont généralement commis qu’à l’endroit d’individus à la peau noire, très souvent pauvres et habitants dans les zones périphériques d’accès très difficiles à partir de certaines heures surtout quand l’heure du couvre-feu approche.