01-06-2020 21:00 - Situation dramatique en Mauritanie / Par Mariame Kane

Situation dramatique en Mauritanie / Par Mariame Kane

Kassataya - « On ne tue pas un être sensible comme on briserait un objet. Il existe parmi les hommes des barbares qui aiment verser le sang, des brutes qui assouvissent sur les bêtes un besoin de tuer. On ne peut plus l’autoriser. De tels actes relèvent du crime. » Alice Ferney, 2014

Il s’appelait Abass Diallo et avait 35 ans. Il était père de 8 enfants dont des jumeaux, et d’un 9ème à naître, oncle de 4 enfants sous sa responsabilité (enfants de sa sœur décédée), fils d’une maman de 80 ans encore en vie. Ce jeune homme ne méritait pas la mort.

C’est l’armée de son pays qui l’a tué en tirant sur lui à bout portant annoncé par l’armée comme un tir de sommation, reçu en pleine poitrine ! Quelle adresse ! quel tireur ! quel militaire ! quelle armée ! quel criminel ! Quelle honte !

Dans tous les pays du monde, l’armée est censée protéger la population de son pays sans distinction. Mais celle de notre pays fait exception et a la gâchette facile envers une certaine frange de la population mauritanienne. Une mort de plus dans la vallée, un crime de plus pour la communauté noire mauritanienne. C’est un crime raciste digne des films de cowboys dans lesquels on dégaine et on tire.

Cet acte barbare et criminel de l’armée mauritanienne (une armée républicaine dit-on) n’est pas le premier et ce ne sera probablement pas le dernier. Ce crime s’ajoute à d’autres dans cette région de la Mauritanie où on n’en finit pas de compter les morts par balle. Une armée qui tue ses propres fils, une armée qui tire sur des enfants, une armée qui viole des femmes, une armée qui vole les vivres et biens destinés à la population. Cette armée s’est encore illustrée de la plus belle manière puisque spécialiste dans ce domaine (tirer sur sa propre population, quelle honte !). Une armée d’occupation pire que l’armée israélienne qui elle protège le peuple israélien et ne le tue pas.

Nous constatons aussi que depuis la victoire volée de Ould Ghazouani, la Mauritanie bascule dans la criminalité et l’apartheid. En Mauritanie, le mot d’ordre est connu « Continuer de tuer les noirs, nous on continue de nommer des cousins, des frères dans l’administration ». « Un président muet » dit-on, « un président incompétent, un président complice ». En fait, nous avons face à nous un président conscient mais incapable et faible devant ses pairs. Monsieur le Président, le pays sombre et vous dites que tout est sous contrôle, sous contrôle de quoi ? de qui ? Le contrôle pour tuer ? pour exproprier ? pour nommer des médiocres à des postes stratégiques pour gérer notre pays ? Quelle honte !

Ces nominations montrent à souhait que ceux qui gèrent le pays ne s’embarrassent plus de précautions pour masquer le racisme en Mauritanie. Des noirs compétents, des docteurs, des médecins, des chercheurs, des professeurs, des jeunes noirs diplômés (soninkés, poular, bambaras, wolofs et hartani) très compétents dans leurs domaines sont laissés sciemment à l’écart parce que noirs tout court. Une honte pour un pays qui prône l’unité nationale et la cohésion sociale. C’est un apartheid à ciel ouvert puisque à leur place, on met des médiocres, des incompétents au diplôme falsifiés qui ne pensent qu’à se remplir les poches au lieu de panser le pays…quelle honte ! Vu le racisme ambiant dans le pays, nous ne sommes pas étonnés de voir la persistance de l’esclavage et de l’exclusion. Quelle honte !

Il est plus qu’urgent que nous affrontions la réalité qui est celle de nous réduire à néant dans notre propre pays. Combien de temps pourrons-nous tenir contre cette haine et épuration ethnique ?

Le meurtre de Abass Diallo rappelle l’ère de Taya et de ses sbires dont certains sont encore aux pouvoirs. Réveillons-nous avant qu’ils nous exterminent. L’avenir de notre jeunesse est incertain, qu’attendons-nous pour réagir ? Nous n’avons plus rien à perdre car nous avons tout perdu.

En Mauritanie, la communauté noire doit se ressaisir sinon disparaitre à jamais. Un état qui distribue les rôles en ignorant totalement les équilibres nationaux. Sur ce plan, le pays est allé de fossé en fossé depuis les années 60 de Moktar ould Daddah à Mohamed Ould Ghazouani.

L’Histoire de la Mauritanie depuis l’indépendance montre que les noirs et blancs étaient ensemble et se respectaient même s’il y avait quelques frictions de temps en temps. Avec Ould Ghazouani, on espérait avoir plus de justice et d’équilibre. Hélas, les communiqués du Conseil des ministres montrent que les nominations se suivent et se ressemblent : toujours des miettes pour les noirs. Et ces derniers temps, on ne se gêne même plus : tout pour la communauté maure et rien pour les noirs. C’est à se demander comment Ould Ghazouani peut laisser son image se dégrader de la sorte ? Comment peut-il glisser petit-à-petit vers une ressemblance avec Ould Taya et Ould Abdel Aziz ? nous comprenons mieux pourquoi, l’actuel président a accepté le retour de Ould Taya en Mauritanie après un exil de plus de 15 ans.

Notons au passage que c’est sous le règne de Ould Taya que des militaires ont été massacrés, des milliers de déportés au Sénégal et au Mali, des charniers de villageois noirs du fleuve découverts, des familles disloquées, des terres spoliées. Aujourd’hui, au lieu de demander des comptes à ce dernier au nom de la Nation, Ould Ghazouani lui accorde le retour. On se pose des questions sur l’intention de Ghazouani, n’est-ce pas une provocation de plus à la communauté mauritanienne toute entière ?

Rappelons que des manifestations contre un recensement jugé discriminatoire contre les noirs, se sont soldées par un tué à Maghama et ont conduit à une profonde déchirure au sein des populations mauritaniennes, il est irresponsable de poser des actes qui relèvent de la pure provocation.

La situation est grave, hormis la pandémie qui plane sur tout le territoire affectant des citoyens qui travaillent dans l’informel pour faire vivre leurs familles. J’ai honte pour mon pays, j’ai mal de cette injustice et racisme que nos dirigeants nous font vivre. Si cette occupation du sud continue pour terroriser les populations…, osons dire les choses, unissons nos forces, sans cette union nous périrons sans crier gare….







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 17
Lus : 7608

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (17)

  • yawonni (H) 03/06/2020 01:17 X

    Cet article est compris on ne peut plus et il est fait par une femme et il sera valorise en honneur et en dignité. Merci Mme kane.

  • lass77 (H) 02/06/2020 14:25 X

    @YEHESS@ Personne n'a appris l'info que vous avez donnée ici concernant le meurtre d'un Maure par l'armée. En tout état de cause on l'aurait dénoncé ici comme tous les Mauritaniens doivent dénoncer les injustices commises dans le pays. C'est pour le bien de ce pays et pour les futures generations. Il serait absurde de croire que le statut quo actuel en Mauritanie va être éternel, c'est ça la faiblesse des hommes.

  • lass77 (H) 02/06/2020 12:42 X

    @YEHESS @ Les medias ont moins rapporté cette info,j'en ai pas vu sur cridem encore moins les autres journaux. Dans quel cadre le citoyen en question aurait été tué par l'armée. On veut dénoncer toute forme d'injustice en Mauritanie et pour cela les maures notamment beidans doivent se lever , on n'en voit rarement quand les injustices touchent les negromauritaniens par exemple les derniers evenements au ministere des Affaires où un ministre abuse au mépris du droit.

  • serranus (H) 02/06/2020 11:32 X

    Cette bonne dame n'a fait que relater quelques faits marquants de cette exclusion (racisme d'état)qui se transmet au fil du temps et ce depuis les indépendances. Faire le parallèle avec l'assassinat de George Floyd aux USA. Gouvernants mauritaniens, réveillez vous avant qu'il ne soit trop tard. Le réveil de la communauté meurtrie sera brutale et féroce.Peuple mauritanien (Blancs et noirs), osez vous dire la vérité pour regarder la vie dans une même direction. Le temps se moque de ce qui est fait sans lui. Wait and see.

  • YEHESS (H) 02/06/2020 11:12 X

    Pauvre Mariame Kane chauffée à blanc par les extremistes des Flam. Le portail CRIDEM ne doit pas publier de tels mensonges qui participent à la propagation de la haine raciale et la récuperation politique de milieux racistes et extremistes. ce qui ce qui s'est passé à Mbagne est regretable et l'enquête suit son cours. MAIS IL N'Y A PAS LONGTEMPS L'ARMEE A TUE UM MAUR A NBEKLEHWACHE ON NE VOUS A PAS ENTENDUS!!!

  • nemahaidara (H) 02/06/2020 10:56 X

    Votre point de vue sur les régimes de TAYA,AZIZ,GHAZOUANI est tout à fait juste . C’est dommage d’avoir des frères qui font des raccourcis.En effet tous les KANE ne sont pas les mêmes,(une évidence) de même que les Sall,Sy Mohamed ,etc . Arrêtons ces raccourcis si on veut préserver notre unité,celle des opprimés. L’armée nationale se comporte en armée coloniale dans le sud . Même l’armée israélienne en Palestine est une armée de cœur à côté de la nôtre dans la vallée. C’est le même système qui se perpétue et nous distrait à travers des oppositions de façade . Ils sont tous d’accord pour nous brimer et faire de nous des étrangers sur la terre de nos ancêtres (les leur aussi). Il ne faut jamais se laisser distraire ,ils n’y a aucune différence entre les assassins,qu’ils assassinent froidement ou non ,bruyamment ou discrètement,le résultat est le même pour nous autres victimes . Arrêtons de nous plaindre ,passons aux actes dans nos villes et villages pour rétablir un cadre républicain dans ce sud martyr de la soldatesque (***) ...

  • MIRROR2000 (H) 02/06/2020 10:54 X

    Que de vérités ! Hélas connues de tous mais on aime se cacher derrière la religion pour justifier notre passivité voire complicité face à la cruauté (***). Nous n'avons rien en commun alors pourquoi vouloir négocier pour des choses (NOTRE TERRE, NOTRE PATRIE, NOS VIES) qui ne se négocient pas d'ordinaire. La preuve, ce texte mériterait bcp plus de commentaires car elle ne relate que des faits exacts et connus de tous. A ma grande surprise, 4 petits commentaires dont un nous renvois à la religion...Que vient faire la religion dans cette histoire ??? Dans cette vie, rien ne s'acquiert sans efforts et encore plus ce qui est en question ici. Nous savons ce qui nous reste à faire mais manquons cruellement de courage pour le faire. Arrêtons de radoter.

  • quiproquo (H) 02/06/2020 09:59 X

    Reveillez-vous peuple noir opprimé! La situation se durcit , le bout de tunnel le s’éloigne et le racisme contre les noirs en Mauritanie se passe au quotidien . Un racisme visible à travers l’administration, l’armée, la police , la gendarmerie , dans les mosquées et même dans les marchés. Partout en Mauritanie, on assiste à terres spoliées, l’économie volée et la politique de diversion. Le système raciste , esclavagiste et de l’exclusion s’est enracinée à travers des régimes politiques tribalistes qui se succèdent. (***) Cette situation doit cesser au risque de sacrifier des vies humaines . Il est temps que ce réveil brutal rappelle à l’ordre . Il est temps de laisser de côté ces valeurs trompeuses de cette republique islamique qui s’arrête aux lèvres. Reveillez vous, assumez et prenez en main votre destin o peuple opprimé

  • citoyendupays (H) 02/06/2020 09:54 X

    Au plus profond de nous,nous jeunesse noire mauritanienne, a une seule fois avons pensé que ce président serez un rassembleur.il marchera sur la trace de ses prédécesseurs.Alors chers freres et soeurs la liberté n'est pas gratuite et elle ne se négocie pas non plus mais elle s'arrache.vive la Mauritanie unie dans sa diversité et a bas le racismes et la discrimination. Je suis fiere d'être un noir mauritanien.

  • mystere1 (F) 02/06/2020 09:11 X

    Merci consœur Mariame de publier en dénonçant humainement l'assassinat de ce frère charretier, mais personne aussi ne peut éviter, ni fuir son destin, et ce dernier avait comme destinée de terminer de cette manière barbarement abominable ! or si l'injustice règne, alors, sachons que la Punition Divine Flagellera les humains impossible, d'où l'arrivée de cette créature virale la fameuse fatale et silencieuse, ennemi du temps, sacré Covid, oui, une petite punition de la part de Notre Seigneur, à cause de tant de bêtise humaine,qui ne cesse et ne cesseront jusqu'à la fin du monde, mais pour ce meutre, il faut que necessairement le président y jette un coup d'oeil, il le faut, afin que justice soit, et que ces genres d'erreur impardonnable ne se reproduisent plus ! sinon la saga meurtrière continuera de plus belle, non, si réeellement le président est sincère en ce qu'il aspire et dit, et aussi en tant qu'un bon musulman, il n'a qu'à rétablir la justice dans son pays, et en particulier sur cette affaire, en sanctionnant ce sauvage qui a tiré, ce dernier doit être radié complètement de la gente militaire, car il ne mérite pas de porter dignement cette tenue, à quoi bon s'alarmer en faisant des actes sauvages pour lutter contre l'infiltration et la cause est ce covid ! c'est exagéré, en tout cas, erreur ou pas ! c'est un meurtre abominable qui a fait mal à toute personne ayant un coeur, sinon, d'autres injustices continueront de se faire dans le pays, et c'est un danger !!!!

  • Terrier (H) 02/06/2020 07:26 X

    Oui oui la solution ! C’est l’autonomie de la vallée ! Ou l’indépendance tout court ! Ou d’ailleurs l’attachement au Sénégal pendant que nous y sommes ! Ils sont kyats comme nous ! Pourquoi pas !! Ça c’est Pour parler votre petit langage....

  • zombie (H) 02/06/2020 00:44 X

    Mes frères et soeurs mauritaniens unissons nous et soyons de bons musulmans sachons que personne ne peut tromper Allah arretons de jouer aux hypocrites. Chaque citoyen de ce pays est conscient de l'injustice que nous vivons depuis l'existence de ce pays et tout celui qui la denonce pas est complice, penser à la mort ce bas monde ne vaut pas grand-chose. Feu Ely ould Med Vall est où pourtant il fut l'un des plus riches de ce pays ça devrait nous servir d'exemple.chacun d'entre nous son tour viendra et il serait seul dans sa tombe et aura des comptes à rendre à Allah soubhanehou On est une république islamique donc nous devrions vivres comme de bons musulmans et profitons de notre diversité culturelle pour faire avancer notre pays. Qu'Allah apaise nos coeurs et nous guide dans le droit chemin.

  • Ahmedatar (H) 02/06/2020 00:25 X

    Moi j ai plutôt honte de la communauté noire mauritanienne de leur indifférence manifeste sur le cas du meurtre de ce jeune homme. Pour associer leur patriotisme à cet odieux cas les quelques partis noirs publient des déclarations lyriques semblables a une chanson de mendiant. Ils devaient sortir plutôt de leurs trous pour manifester et cette action serait bien suivie par la diaspora a travers le monde en solidarité de leurs pays hôtes. L’exemple du noir américain tué froidement est un cas d’école de vivre ensemble qui restera a tout jamais une référence sociale . Comme le ridicule ne tue point attendez vous Mme Kane à voir nos cousins noirs déferler prochainement dans les bureaux de vote lors des élections municipales en soutien a leurs soit disant leaders politiques. Quant au nouveau président marabout lièvre il a pour priorité de cimenter d’abord militairement son environnement que de s’occuper des divertissements de cette opposition aux discours académiques

  • Ahmedabdallah (H) 01/06/2020 23:20 X

    Mille mercis chère madame COURAGE! Sincèrement vous avez tout dit et bien dit! Et tout le monde sait que vous n'en êtes pas à votre premier coup d'essai! Votre militantisme sincère date de plusieurs décennies déjà! Mais votre message de haute portée tombera malheureusement dans les oreilles d'un sourd et muet qu'est ce général Ghazouani incapable et peureux! Autant on pouvait comprendre que l'ignorance et la misère morale et intellectuelle de l'ancien dictateur Aziz ait conduit celui-ci à ne même être un curieux et un fouineur, ce qui aurait pu, soit dit en passant, l'amener de temps à autre à faire un tour y compris sur cridem pour essayer de savoir ce que les militants infatigables pour des Droits humains y écrivent, autant le Ghaz, lui, a la réputation d'être un homme relativement cultivé, et donc doté d'un peu de jugeote, et de quelque prédisposition ou présomption de curiosité qui le pousserait à lire les sites mauritaniens qui reprennent quasiment tous les analyses pertinentes de ces mauritaniens militants des droits de l'Homme excédés par l'Esclavage persistant et par le racisme d'état perpétuel et le disent à haute voix! Mais la mauvaise foi ghazouanienne est et restera la plus forte, et conduira cet homme vers les faux-semblants et vers la fuite en avant! Et c'est cela qui fera chavirer et sombrer le bateau Mauritanie, à n'en pas douter!

  • lass77 (H) 01/06/2020 22:03 X

    Situation dramatique , c'est un fait en Mauritanie. Cet assassinat tragique mérite une prise de conscience sur la question. Je ne peux m'empecher de faire un rappel édifiant du pays à propos des égoistes et altruites de ce pays. Au lendemain de la campagne presidentielle, une clique des KANE s'était reunie pour signifier que Ghouazani les a rassuré selon ses dires à l'endroit des negomauritaniens, on connait la suite. Au déla de cette affaire tragique, il faut que soient organisées des manifestations pour reclamer que les enfants orphelins de Feu Abass Diallo soient des pupilles de la nation, leur père étant mort en martyr en cherchant à nourrir sa famille. Madame Kane , il y'a trop pleurnicheries, tout le monde sait comment la liberté et les droits s'acuierent dans un syteme d'oppression et d'injustice. Les negromauritaniens aussi doivent avoir un examen de conscience comment en sont -ils arrivés là avec un tel destin dans leur propre pays en passant de statut d'autochtones au statut de citoyens de seconde zone voire d'apatrides.

  • Anticonformiste (H) 01/06/2020 21:56 X

    La seule solution c'est l'autonomie du Sud (***)

  • Idy0187 (H) 01/06/2020 21:14 X

    Bien dit ma soeur,cette jeunesse est à bout elle est face au mur, elle est entrain de s'organiser par faire face Le réveil sera brutal.