24-06-2020 14:43 - Affaire de l’interpellation violente d’El Mina: Premières sanctions

Affaire de l’interpellation violente d’El Mina: Premières sanctions

Le Calame - La direction générale de la sûreté a procédé, mardi 23 juin, à l’affectation des policiers (un brigadier et un agent) qui avaient violemment interpellé un individu présenté comme suspect, le vendredi dernier.Les deux policiers ont été affectés à Bassiknou et Nbeiket Lahwach.

Quant au commissaire d’ElMina 1, il a été muté à Teyarett 2. La photo prise par un activiste interpellé par la suite devenue virale avait suscité une onde de choc.

Sur l’image des deux policiers( Ahmed Ould Belkheïr et Ahmed Ely Ould Mohamed) arrêtant un jeune homme, l'un d’entre eux mettait le genou sur le cou du présumé délinquant, à la manière du policier américain sur George Floyd.

L’individu interpellé violement a été présenté par la police comme un étranger s’étant évadé du commissariat d’ElMina 1. Au cours de sa fuite, selon toujours des sources policières, il aurait blessé un des policiers à l’aide d’une barre de fer.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 8
Lus : 3250

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (8)

  • lass77 (H) 25/06/2020 21:06 X

    @Belphegor@ La police doit intervenir partout sur le territoire national as d'histoire de quartiers périphériques cela ne veut rien dire en Mauritanie. Pour le fond de l'affaire, c'est la justice qui doit réagir au lieu des simples mesures administratives et de déni. Je crois que certains font tout pour que la Mauritanie ressemble les Etats-unis pour la simple raison les noirs Mauritaniens sont autochtones et majoritaires. C'est facile de brandir que chaque noir ayant eu affaire avec la police soit considéré comme étranger alors qu'il est citoyen. Continuer à semer la Fitna sur la terre d'Allah, et les conséquences seront désastreuses.

  • douddou (H) 24/06/2020 20:43 X

    Tout sauf sérieux et professionnel l article a omis la premiere question journaliste Qui? Le jeune n'est pas sénégalais il s'appelle Abou Diop originaire de Waali les noms des policiers le brigadier Bolle Ould Zeidane et l'agent c'est mohamed salem Ould Ely affecté a fassala et le brigadier a nbeiket lahwach

  • ahznar (H) 24/06/2020 18:49 X

    Merci calame de cet article objectif et compliments pour le sérieux,le professionnalisme et surtout la maîtrise de la langue de Moliere qu on vous connaît. Cette photo choque à sa vue mais elle rassure que la police sait neutraliser les bandits. Dans ce pays il y circulent des meurtriers des voleurs. Ne pas confondre le racisme cas de Georges Floyid à ce cas de voleur assassin. Il importe à la direction de police de motiver patriotiquement et professionnellement la police et non la décourager et l humilier

  • Belphegor (H) 24/06/2020 17:18 X

    @Nathaliekoah 2 Si l'on s'en tient a vos deductions tordues la police ne devrait meme plus intervenir dans les quartiers périphériques parce que vous aurez vite fait de presenter le moindre malfrat (multirécidiviste ou non) comme une "victime" de repression policière.

  • Nathaliekoah 2 (H) 24/06/2020 16:48 X

    Il n'a rien à faire. Ces policiers généralement recrutés par coups de piston sont formatés pour mater les pauvres habitants des quartiers périphériques.

  • duroowo (H) 24/06/2020 15:10 X

    ca ce n'est rien par rapport a l'acte et deuxiement tous ce que les autorites disent la bas ce des mensonges il y'a aucun jeune noir aujourd'hui qui va agresser un policier Mauritanien a plus forte raison etranger c'est faux et archifaux cest la meme ils disait a Abass Diallo YARHAMU. Etre Humain doit etre respecter etranger pas etranger ce nest pas dimportance.

  • mdmdlemine (H) 24/06/2020 15:09 X

    trés bon reflexe de mesgharou quoique la peine doit être plus lourde mais l'avertissement est donné à l'aveznir pour tout agent de sécurité qui s'aventure à se comporter dans sa mission avec les individus comme avec des bêtes je ne pense pas que sous meguett cela se fera C'est qu'à même un point positif qui met en garde les services sécuritaires contre la torture et les traitements indignes Il faut saluer aussi ce petit point positif qui n'aurait pas eu lieu sous le régime policier d'Aziz

  • Marathon NDB (H) 24/06/2020 15:07 X

    Au nom des membres et volontaires du MARATHON INTERNATIONAL DE NOUADHIBOU, nous remercions la DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SÛRETÉ qui a pris des sanctions contre ses agents qui ont eu comportement irresponsable qui a terni l'image de notre Grande MAURITANIE. Je prie ALLAH le Tout-puissant de guider les Responsables de notre Administration de ne plus laisser nos fonctionnaires impunis quand ils ne s'acquittent pas leurs obligations vis-à-vis de nos populations qu'ils doivent servir. Mohamed HAIDARA Ingénieur Frigoriste Directeur Général du MARATHON INTERNATIONAL de NOUADHIBOU