27-06-2020 01:30 - « Mentir au téléphone » ne sort pas toujours d’affaires

« Mentir au téléphone » ne sort pas toujours d’affaires

L'Authentique - Le téléphone portable peut jouer de mauvaises surprises. Abdou et Brahim sont des amis de longue date. En décembre 2018, Abdou avait contracté une dette de un million auprès de Brahim qu’il investit dans un commerce de vente de téléphones portables.

Pendant toute l’année qui suivit, le commerce prospérait bien, surtout quand Abdou migrait en direction du Sénégal et de la Gambie, où les cellulaires qu’ils commercialisaient, s’écoulaient comme des « morceaux de pains. Chaque fois qu’il le pouvait -ou plutôt- qu’il le désirait, Abdou procédait à des remboursements.

Mais depuis janvier dernier, les remboursements ont cessé. Toutefois, la moitié de la dette avait été couverte épuisée. Chaque fois que Brahim interpellait au téléphone son ami, celui-ci disait se trouver ou au Sénégal, ou en Gambie et raccrochait immédiatement, de « crainte » prétextait-il que le Roming n’ « épuise » son crédit.

Depuis la fermeture des frontières en mars dernier, Abdou soutenait être coincé dans la région de Keur Macène au Trarza. Il promettait cependant procéder au versement du reliquat, une fois revenu à Nouakchott.

Jeudi 18 juin 2020, devant l’immeuble Afarco de Nouakchott ! Brahim qui venait de sortir de la Banque BMCi aperçut un homme dont l’allure lui était familière.. C’était bien son ami Abdou qui était bien enturbanné, et qui descendait d’un taxi.

Il prit son téléphone et essaya de le joindre, A peine la première sonnerie retentit qu’Abdou lui lança : « je suis toujours coincé dans un village proche de Keur Macène. Ne te fais pas de soucis.

Avec l’ouverture attendue des frontières, je serai avec toi au plus tôt pour te remettre ton argent, et même si tu les désires, avec quelques intérêts ». Alors Brahim se précipita pour se pointer devant Abdou et lui lança : « je me trouve à présent dans ton village ; paye moi mon argent ». Confus, Abdou ne sut quoi répondre.

En face une foule monstre commençait à se former. Les deux interlocuteurs se dirigèrent vers le commissariat de police suivis de quelques badauds.

A.B



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 3652

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Baalel (H) 28/06/2020 06:53 X

    C'est la sincérité n'est pas au rendez vous chez certains individus qui croient que le téléphone est fait pour raconter des fausses histoires. Le sérieux d'un être humain passe au premier plan que posséder un téléphone et soyons sérieux avec nous mêmes.