29-06-2020 13:07 - "Le paradoxe mauritanien" dans le contexte de la guerre contre le terrorisme

Dr. Safia Amar - L’article du Dr. Zekeria Ahmed Salem intitulé «Repenser le paradigme de l’Etat Faible à la lumière de la guerre contre le terrorisme : éléments de preuves à partir du cas de la République Islamique de Mauritanie» paru dans le volume 40 de POMEPS Studies (Université George Washington - Juin, 2020) est une contribution éclairée à la réflexion sur la résilience des états faibles à partir de l’étude du cas de la Mauritanie.

L’étude de cas s’appuie sur deux constats principaux. Le premier porte sur la classification de la Mauritanie comme "Etat Faible" et le second sur sa surprenante réussite à contrecarrer la menace terroriste.

En effet, compte tenu de sa position géographique contraignante, de la médiocrité de sa gouvernance, de son histoire chargée de coups d’états à répétition et des tensions ethniques qui y persistent, ce pays illustre bien le concept d’Etat faible et pourrait, à ce titre, constituer le maillon le plus fragile du Sahel du point de vue sécuritaire.

Cependant, malgré l’instabilité du contexte politique national et régional, cet Etat faible a réussi à devenir une référence en matière de politiques efficaces de lutte contre l’extrémisme violent au moment où des pays plus stables et plus démocratiques s’effondraient sous la pression du djihadisme.

L’article propose une interprétation alternative de ce "paradoxe mauritanien" et rejette celle, peu crédible, d’une trêve officielle avec les leaders d’Al Qaeda suggérée par les archives de Bin Laden saisies par les Etats Unis en 2011. Une minutieuse reconstruction de la récente trajectoire politique du pays a permis à l’auteur d’affirmer que la Mauritanie, qui reste malgré tout un Etat faible, a curieusement su tirer parti d’un certain nombre d’opportunités stratégiques et utiliser une combinaison efficace d’efforts de stabilisation interne, de politiques sécuritaires et de programmes de déradicalisation pour mettre la menace terroriste en échec.

Même si la pérennité d’un tel succès peut sans doute être contestée, l’auteur note cependant que le cas de la Mauritanie interpelle notre approche de la résilience des états africains et arabes aux menaces sécuritaires. Ses choix politiques et son opportunisme stratégique ont assurément permis à la Mauritanie d’échapper à l’instabilité de la région, de consolider son statut de pays affranchi du djihadisme et de devenir une force stabilisatrice.

Toutefois, le succès dans la gestion des questions sécuritaires prenant souvent le pas sur des considérations plus significatives liées aux capacités de l’Etat, force est de constater que le pays fait aujourd’hui face à de multiples défis économiques, politiques et sociaux.

En conclusion, l’analyse de la trajectoire politique récente de la Mauritanie dans le contexte de la guerre contre le terrorisme au Sahel remet en question notre compréhension des mécanismes de résilience des Etats faibles aux menaces sécuritaires même si elle confirme par ailleurs le rôle que jouent les moteurs de l’insécurité (pauvreté, absence de démocratie et de développement, corruption, inégalités, etc.) dans la persistance de la menace extrémiste quel que soit le niveau d’efficacité de la politique sécuritaire mise en œuvre.

Un article de fond, bien réfléchi et bien écrit. L’auteur s’appuie sur le "paradoxe mauritanien" pour souligner la nécessité de repenser le paradigme de « l’Etat Faible» à la lumière des surprenantes capacités des états à tirer profit des opportunités offertes par des contextes géopolitiques dynamiques.

Excellent travail de recherche. Bravo !

Dr. Safia Amar, Université de Nouakchott



-----

Rethinking the weak state paradigm in light of the war on terror: Evidence from the Islamic Republic of Mauritania1 Zekeria Ahmed Salem, Northwestern University(1)

https://pomeps.org/rethinking-the-weak-state-paradigm-in-light-of-the-war-on-terror-evidence-from-the-islamic-republicof-mauritania (1)



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Dr. Safia Amar
Commentaires : 4
Lus : 1866

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • lass77 (H) 30/06/2020 18:10 X

    Analyse parcellaire marquée par une indulgence faisant passer la Mauritanie comme bon eleve de la lutte contre le terrorisme au Sahel. Il n'ya pas de terrorisme en Mauritanie pour la simple raison que c'est un peuple pacifique malgré les injustices criantes, les brimades, les frustrations dont souffrent les populations noires majoritaires. Néanmoins, je suis stupéfait de lire qu'une Dr évoque des tentions éthniques en Mauritanie, ce qui est archi-faux et malhonnete de la part d'une prétendue chercheuse à l'université de Nouakchott. Ma chere, il n'ya pas d'éthnie encore moins de tentions éthniques en Mauritanie mais plutot une mauvais cohabitation essentiellement entre Maures Beidans dominateurs mais minoritaire sur la majorité noire. En Mauritanie on a des communautés linguistiques non des éthniques donc aucune tention. Il ny'a pas de tention entre peuls Vs Soninkés ni WolofVs Peuls, ni Soninké Vs maures ni Peuls Vs Maures etc... Donc dire qu'il y'a des tentions ethniques, c'est de la malhonnêteté intellectuelle. Je tenais à signaler cet aspect. Bon entendeur.

  • sybasarr (H) 30/06/2020 08:22 X

    Tout le monde connait la verite. La Mauritanie reste un Etat faible dans les domaines, y compris militaires, sociale et econmique. Elle est un terreau du terrorisme et un partenaire des systemes, gouvernements et groupes destabilisateurs de la region sahelienne. Elle est partenaire de la France predatrice, du MNLA, d'AlQAIDA, de AQMI, BokoHaram, Ancar Eddine, Mujao, etc... Nouakchott constitue une base arriere, un planque, refuge des terroristes, djihadistes et ecole de formation et de recrutement. Tous connaissons le nombre de citoyens mauritaniiens (***) terroristes dans l'internatonale djihadiste mondiale et dans la sous-region, ainsi que le role protecteur du regime d'Aziz, fondateur de G5S. Aziz l'affirme de facon maldroite dans ses discours. Le G5 sahel n'est qu'une forme de legalisation de l'expansion et du soutien de la destabilisation de cette region. Pour que ce pays soit epargne il faut donc qu'il s'engage au cote de la france et de ses cellules de bandits avec les fonds du Golf. Voila la vraie source et les raisons de la relisience du pays. Rien n'est definitif. Le Burkina Faso de Blaise Compaore et la Gambie de Jammeh sont passes par la. Toutes connivence, conspiration et manipulation opportunistes ont une fin lamentable certaine a court terme.

  • mdmdlemine (H) 29/06/2020 16:12 X

    Grand merci Safia pour ce vibrant hommage rendu à Dr Zekaria un intellectuel de haut calibre que les conclavistes du G5 Sahel et la coalition pour le Sahel doivent inviter pour écouter son pertinent diagnostic sur les défis posés à la région Dommage que de tels trésors soient passé sous silence et des faux experts ont la parole pour présenter des études qui ne tiennent pas debout En fin, cette étude mérite le prix Chginguitty

  • diaw631 (H) 29/06/2020 16:04 X

    Mon œil qu'est ce que la Mauritanie a de plus que les autres pays qui sont attaqués jour et nuit. Il y'a anguille sous roche. Il y'a eu bien entre les djihadistes et nous. Arrêter de nous bourrer le crâne avec ces théories à la con!!!.