10-07-2020 15:10 - CEP, dernières comparutions : Isselkou Ould Ahmed Izidbih, Dey Ould Zeine et Aziz Ould Dahi

CEP, dernières comparutions : Isselkou Ould Ahmed Izidbih, Dey Ould Zeine et Aziz Ould Dahi

Alakhbar - La Commission d'Enquête Parlementaire (CEP) a fixé le jeudi 9 juillet courant, la liste des dernières personnes à entendre, avant de se projeter dans la phase de formulation de son rapport final, en perspective de sa présentation au Parlement.

Trois ministres de gouvernement en service figurent dans cette liste, en plus de l'ambassadeur de Mauritanie à Rome, Isselkou Ould Ahmed Izidbih.

Ce dernier sera entendu à propos du témoignage fait par l’ex-conseiller de l’ancien président Me Brahim Ould Daddah, à propos de l’ile donnée en cadeau par Ould Abdel Aziz à l’ex-Emir du Qatar, alors Directeur de Cabinet à l’époque, à la Présidence de la République.

Brahim Ould Daddah avait demandé volontiers à être écouté par la commission, pour déposer son témoignage, en attendant que les limiers de la CEP interrogent le Dircab sur l’affaire et ses zones d’ombre.

La commission entendra par ailleurs l’actuel Ministre du Développement Rural, Dey Ould Zeine, au sujet du projet d'une société de sucre, dont il s’occupait de la gestion.

Les personnalités à auditionner comptent aussi l’actuel ministre de l'Économie et de l'Industrie et ex-Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM), Aziz Ould Dahi, et son homologue du Pétrole, de l'Énergie et des Mines Mohamed Ould Abdel Vettah, qui devra s’expliquer sur le projet haute tension reliant Nouakchott et Nouadhibou.

La CEP devra après ces dernières comparutions prévues dans les tous prochains jours, entrer dans le stade de formulation de son rapport, qui devra être finalisé avant le 25 juillet courant, selon son porte-parole, le député Lemrabott Ould Bennahi, lequel s’exprimait au cours d’une conférence de presse organisée ce jeudi au siège de l’Assemblée nationale.

Edité par Al-akhbar,

Traduit de l’Arabe par Cridem

L'Article Original



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 4068

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • hayerim (H) 10/07/2020 23:02 X

    Excellente réplique. La CEP offre aux, disons ces messieurs auraient dû démissionner au moment où leur chef, l'ex président, met en exécution et par ou avec leur contribution des actes anticonstitutionnels et graves qui mènent au jugement perpétuel du peuple. En tous cas, la CEP sort l'artillerie lourde pour, apparemment, condamner la décennie passée et appliquer la loi constitutionnelle envers ceux qui ont fauté. Tel est le prix à payer ...pour continuer ou ...périr politiquement. Pourront, les témoins politiques et les autres chefs de l'exécutif ainsi que les institutions, garantes de la bonne marche de la démocratie, pourront -ils ne pas condamner leur ami d'hier? Ou aouuuuuuuuh diront ils ?

  • boubou_kibili (H) 10/07/2020 19:39 X

    Allah le Tout Puissant fera toujours payer certains y compris ici bas sans attendre l'au delà pour leurs injustices sur des personnes faibles sans soutiens dans un autre dossier bien connu de la place. MDR et MIE toume Vem!!!

  • chos (H) 10/07/2020 16:35 X

    Ayant personnellement démontré (chiffres officiels à l'épreuve) au Conseil Régional de l'Adrar dans mon étude du 15 Mars 2020 que notre pays peut gratuitement multiplier par 100 la croissance de l'enseignement secondaire et de l'Agriculture irriguée du Delta offert pour l'engraissage des oiseaux des Parcs européens en transit. .Je regrette l'indifférence de l'Etat. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr .

  • Ahmedatar (H) 10/07/2020 16:10 X

    On ne sera pas surpris d apprendre que Aziz est malade et nécessite une évacuation à l étranger. Qui parie ?wait and see