13-07-2020 09:12 - Une septuagénaire grièvement blessée lors d’une tentative de viol

Une septuagénaire grièvement blessée lors d’une tentative de viol

Tawary - Une dame âgée de 70 ans a été victime d’une tentative de viol de la part d’un jeune âgé de 21 ans dans sa boutique située aux abords de l’un des marchés de la capitale, le mercredi 08 juillet 2020, aux alentours de 09 heures.

Le malfrat faisait des va et vient devant la boutique avant d’y pénétrer brusquement, ferma la porte et se jeta sur la vieille assise. Face à la résistance de la vieille, il cogna plusieurs fois et avec la manière la plus violente sa tête contre le mur. Là, elle pousse des cris violents en demandant aux secours.

Alertés, par les cris et le bruit dans la boutique, ses voisins commerçants viennent en masse et défoncent la porte. Ils alertent la police qui vienne récupérer l’agresseur et délivre à la victime une réquisition pour qu’elle puisse se soigner, selon nos sources.

Abattue, la vieille s’évanouit. Transportée d’urgence au centre hospitalier, où, elle a été retenue pendant deux heures d’horloge pour des soins appropriés. À sa sortie de l’hôpital, elle avait la tête totalement couverte de pansements et avait la peine pour se tenir debout, a-t-on constaté.

Le lendemain (jeudi 09 juillet 2020) en début de matinée, l’agresseur est déféré devant le juge d’instruction. Sous le feu des interrogations, l’accusé reconnait les faits qui lui sont reprochés devant la cour et le juge d’instruction. Alors, il fut déposé en prison.

La victime était couchée dans un véhicule parce qu’elle ne peut ni marcher ni se tenir debout. Pour recueillir sa version, il a fallu que le Procureur de la République et le juge d’instruction viennent la trouver dans la voiture. Il y avait aussi l’assistante de l’Association des femmes Cheffes de familles et l’avocat de l’AFCF, Me Jemal Abdy.

Pourquoi la loi contre les violences faites aux femmes?

Cette agression que cette vieille dame vient de subir, nous incitent à demander à ce que la loi contre les violences faites aux femmes soient adoptées par l’assemblée nationale. Ceci dans le but de protéger ce maillon faible de nos sociétés de toutes les sortes de violences dont il souffre quotidiennement (viol, offensives, meurtre, …).

Il faut noter que le nombre des victimes de viol, dans les écoles, les rues, les voitures, les maisons, est croissant et la plupart des auteurs sont impunis. Cependant, la victime se ronge intérieurement chaque jour par la douleur. Jugez-vous cela normal ?

Combien de filles et de femmes vivent toujours les séquelles des viols et des violences physiques et verbales dans nos sociétés et que leurs agresseurs vaquent à leurs occupations sans être inquiétés ?

C’est cette cause, qui donne la force aux associations des droits de l’homme de pouvoir rappeler à l’opinion publique que les victimes des violences (viols, …) sont aussi victimes de flétrissement.

Elles indiquent que seule l’adoption de cette loi, peut servir de protection et de défense aux victimes des violences. A cette occasion, les ONG, les associations, les mamans et les filles fondent un grand espoir sur Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, son gouvernement et les parlementaires sur l’approbation de cette loi et son application par notre justice pour que prenne fin le film du calvaire des filles et des femmes.

Source: AFCF





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 3694

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • lass77 (H) 15/07/2020 21:12 X

    @Guetna@ Il existe déja des lois en ce sens notamment la Charia également , il suffit juste de les appliquer. On vient de libérer l'autre gendarme prétendument sous caution à la suite des rapports repetés qui ne sont que des viols déguisés suivis de grossesse dans à Towil? Je l'avais prédit ici qu'il serait libéré dans quelques mois.

  • Guetna (H) 14/07/2020 11:58 X

    Belphegor, c'est justement l'adoption du projet de loi (contre la violence fait aux femmes) par l'assemblée qui offrira une garantie contre les agresseurs et contre les dérapages de la "JUSTICE POPULAIRE". Qu'attendent nos députés? pensez à vos épouses, filles, mères, voisines... au lieu de vous focaliser sur Aziz.

  • Belphegor (H) 13/07/2020 10:29 X

    Pourquoi avoir remis le violeur a la police ? Il aurait du être lynché a mort sans autre forme de procès, c'est la seule action qui vaille pour pallier a un système sécuritaire défaillant et une justice laxiste....Cet animal se retrouvera dehors a la premiere grace présidentielle indue prêt a récidiver, pourquoi continuer a nourrir, loger et blanchir cette vermine aux frais du contribuable ?