31-07-2020 09:12 - Tawassoul : le bureau exécutif salue le travail accompli par la Commission d’Enquête Parlementaire

Tawassoul : le bureau exécutif salue le travail accompli par la Commission d’Enquête Parlementaire

AMI - Le bureau exécutif du parti Tawassoul a clôturé mercredi à Nouakchott, les travaux d’une session ordinaire consacrée à l’étude de la situation politique générale du pays, à ses relations avec les autres acteurs de la scène politique et ce qui est attendu de lui dans la situation présente.

Dans un communiqué, dont copie est parvenue à l’AMI, le parti déclare son adhésion totale aux mesures préventives contre la COVID-19. Il invite le gouvernement à intervenir efficacement au profit des personnes qui subissent les conséquences de la pandémie, notamment celles dont les revenus sont limités.

Le bureau exécutif salue le travail accompli par la commission d’enquête parlementaire et considère que la formation de la Haute cour de justice est un droit constitutionnel qui n’aurait pas dû accuser du retard. Il loue également toutes les mesures qui visent à accélérer sa création pour qu’elle puisse mener à bien sa mission.

Le bureau politique appelle à un dialogue inclusif et sérieux entre tous les acteurs politiques, pour arriver à un consensus sur les grandes questions nationales et mettre fin à des décennies de crises et de pouvoir unilatéral.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1104

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Terrier (H) 01/08/2020 00:12 X

    Oui les frérots , mais avec qui la prochaine danse ?? Et si tout le monde se présente

  • chos (H) 31/07/2020 13:50 X

    Bien que moins de 1% des biens publics détectés détournés d'Aziz et ses accolites suffit pour créer le bonheur de la population du pays, je gage que les reformes de l'enseignement Cerveaux Oasis et Agriculture au Delta et opportunités de prêt au maraîchers de Maaden soulevées dans mon étude du 15 Mars 2020 remise au Conseil Régional permettent de rattraper es tigres asiatiques dés 2021. cheikhany_oudsidina@yahoo.fr .

  • Ibadou (H) 31/07/2020 11:37 X

    La reconnaissance étant peu inscrite dans les gènes par là, il faut qu'a même exprimer sa fierté pour l'aboutissement heureux des travaux du CPE qui sont aujourd'hui entre les mains de la justice grace à notre parti. Personne ne croyait que cette initiative de Tawassoul répondant à une obligation, aller amener a enquêter sur la décennie Aziz. Maintenant nous ne lâcherons rien et sommes à l'attente d'un signal significatif qui n'est pas moins que le limogeage immédiat des auteurs de cette souillur à la tête des institutions étatiques !