31-07-2020 01:00 - Réunion du Conseil d’Administration du Fonds fiduciaire pour le Banc d’Arguin et la Biodiversité Côtière et Marine

Réunion du Conseil d’Administration du Fonds fiduciaire pour le Banc d’Arguin et la Biodiversité Côtière et Marine

Initiatives News - Du 5 mai au 9 juin 2020, se sont tenues 4 réunions par conférence téléphonique du Conseil d’Administration du Fonds Fiduciaire pour le Banc d’Arguin et la Biodiversité Côtière et Marine (BACoMaB), sous la présidence de M Abass Sylla.

Au cours de cette session, les questions stratégiques liées à l’évaluation de l’impact du BACoMaB sur la conservation de la biodiversité marine et côtière en Mauritanie, au fonctionnement de ses organes de gouvernance, et à la prise en compte de la dimension genre dans ses activités ont été examinées.

Les dispositions nécessaires ont été prises et seront mises en œuvre en 2020 en vue de renforcer l’efficacité du fonds, la transparence de ses procédures et outils de gestion et son ancrage dans le paysage institutionnel mauritanien.

En outre, le programme de subventions au profit des Aires Marines Protégées en Mauritanie a été approuvé pour l’année 2021 pour un montant total de 530.000 € au bénéfice des activités de surveillance, de restauration écologique et conservation de la biodiversité marine et côtière du Parc National du Banc d’Arguin, du Parc National du Diawling et du Programme de Conservation du Phoque Moine.

Cette augmentation d’environ 15% par rapport à l’année 2020 traduit la volonté du BACoMaB de renforcer sa contribution au financement des Aires Marines Protégées de Mauritanie, malgré les effets de la crise financière internationale résultant de la pandémie de COVID 19. Elle traduit aussi l’engagement du Gouvernement et ses Partenaires Techniques et Financiers à redoubler d’efforts pour la conservation des Aires Marines Protégées.

Les apports financiers de l’AFD en 2019 (4.8 M €) et celui provenant de l’accord de pêche de la Mauritanie et l’Union Européenne en 2020 (1.2 M €), ont permis de consolider l’assise financière du fonds et de renforcer considérablement ses capacités de financement.

Le Conseil d’Administration a adressé à la fin de ses travaux ses remerciements aux autorités mauritaniennes pour leur soutien au BACoMaB et leur engagement constant pour la conservation de la biodiversité marine et côtières en conformité avec les politiques nationales et les engagements internationaux de la Mauritanie.

Fin du communiqué

Note sur le BACoMaB


Le BACoMaB Trust Fund est un mécanisme de financement durable créé la Gouvernement Mauritanien pour soutenir ses efforts en matière de conservation de la biodiversité et de développement des zones bénéficiaires sur l’étendue du territoire national. Il a accordé depuis 2014 des subventions pour un montant total d’environ 2.5 millions, soit environ 100 millions MRU, aux parcs nationaux (PNBA et PND) et aux petites subventions.

Les fonds du BACoMaB proviennent de l’Etat Mauritanien, de la Coopération Allemande (KfW), de l’Agence Française de Développement (AFD), de la Fondation MAVA, du Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) et de l’Union Européenne.

Le capital du BACoMaB, d’un montant de 32.6 millions Euros est placé sur les marchés financiers, générant des revenus annuels qui permettent d’accorder des subventions aux Aires Marines Protégées et aux initiatives locales de conservation des écosystèmes et au développement des zones bénéficiaires

Le CA est composé de 7 membres : deux représentants du gouvernement mauritanien, deux représentants des bailleurs de fonds, un représentant d’une ONG internationale de conservation et d’un représentant de la société civile mauritanienne et un expert en finances.

source BACoMaB



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2251

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)