01-08-2020 11:37 - Le principal parti d'opposition salue l'enquête parlementaire sur une décennie de gouvernance en Mauritanie

Le principal parti d'opposition salue l'enquête parlementaire sur une décennie de gouvernance en Mauritanie

Infosplusgabon - Le Rassemblement National pour la Réforme et le Développement (RNRD/Tawassoul/mouvance islamiste), principal parti de l’opposition en Mauritanie, a salué le travail accompli par une Commission d'enquête parlementaire (CEP) formée en janvier 2020, pour mener de larges investigations sur une décennie de gouvernance du régime du Président Mohamed ould Abdel Aziz (2006/2019), dans une déclaration parvenue ce vendredi.

Cette commission a travaillé sur la procédure d’attribution d’une centaine de marchés publics dans les domaines de l’énergie et des infrastructures, des concessions de services publics (port), la gestion et la liquidation d’entreprises publiques, la gestion du foncier à Nouakchott, relevant ainsi la violation systématique de toutes les règles d'adjudication des marchés publics et de transparence dans la gouvernance.

Le rapport de la CEP, approuvé mercredi par les députés, préconise la saisine de la justice pour situer les responsabilités des différents protagonistes présumés avoir joué un rôle dans les faits incriminés.

Ainsi, pour la première fois dans l’histoire de la Mauritanie, un ancien chef d’Etat risque des poursuites judiciaires en rapport avec des faits liés à la gestion de l’économie sous son magistère.

Par ailleurs, la déclaration du parti islamiste "considère que la formation de la Haute Cour de Justice (HCJ), prévue par des dispositions constitutionnelles, est une exigence normale qui n’aurait dû jamais accuser de retard", comme cela été le cas sous le régime du Président Mohamed ould Abdel Aziz.

La Haute Cour de Justice est compétente pour juger le président de la République en exercice et les anciens chefs d’Etat "en cas de haute trahison" et les membres du gouvernement pour des infractions commises dans l’exercice de leurs fonctions, et qualifiées "d’atteinte à la sûreté de l’Etat".

© Copyright Infosplusgabon





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1381

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • leguignolm (H) 02/08/2020 13:53 X

    Pour comprendre l’avenus de Ould Taya et de Ould abdel aziz comme président, il faut se refaire à la religion : quand Grand Barbu disait : « le pouvoir appartient à lui, il le confie là où, il le veut et il vous dirige ». La question posée, il va nous diriger mais comment ? La première qui a saccagé l’unité national et Ould Abdel Aziz a dilapidé l’économie du pays. Et à quand pour les deux décennies de Ould Taya ?

  • Marrakech (F) 01/08/2020 12:25 X

    Attendons maintenant que la justice fasse son travail en toute indépendance et de façon impartiale !