12-08-2020 17:05 - Le siège du PUDS fermé par la police

Le siège du PUDS fermé par la police

Saharamédias - La police mauritanienne a fermé ce mercredi, en début d’après-midi, le siège du parti unioniste démocratique et socialiste que l’ancien président Mohamed O. Abdel Aziz a voulu utiliser pour réintégrer la scène politique.

Selon les sources de Sahara Medias le ministère de l’intérieur n’a pas été informé de la tenue du congrès de ce parti ni par les changements intervenus sur sa composition contrairement à ce qu’impose la loi.

Selon notre reporter qui s’est rendu sur place, la police a effectivement fermé le siège et demandé à des ouvriers qui effectuaient des travaux dans le bâtiment de quitter les lieux.

La sécurité mauritanienne a interpellé mercredi le notaire ayant établi et attesté les changements intervenus au sein de la formation politique, estimant que les partis politiques ne pouvaient être ni vendus ni achetés, selon notre source.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2823

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • moukhabarat (F) 14/08/2020 13:51 X

    Le gouvernement a raté ici une occasion de banaliser le citoyen Azziz. Cette opération contre l'ancien président est probablement l'oeuvre de ses anciens agents qui veulent donner des gages à Ghazwani de leur loyauté. Désormais toutes actions contre l'ancien président seraient vues comme une opération de règlement de comptes. Aussi dans cette atmosphère de lynchage il lui sera désormais difficile d'obtenir un procès équitable.