18-08-2020 22:13 - Un éventuel transfert de l'ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz à Oualata (Sources)

Un éventuel transfert de l'ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz à Oualata (Sources)

Aqlame - Des instructions ont été données au wali du Hodh Charghi et au Commandant de la région militaire, d’envoyer une mission de la garde nationale afin de s’enquérir et d’équiper la prison de Oualata, en perspective du transfert de nouveaux détenus de la capitale Nouakchott vers cette maison d’arrêt, ont révélé des sources privées.

Une unité spéciale de méharistes relevant de la garde nationale a été formée et devra se rendre au bagne de Oualata, indique-t-on.

Nos sources n’écartent pas un éventuel transfert de l'ancien président, Mohamed Ould Abdel Aziz à Oualata, afin d’atténuer l’état de tensions sécuritaires entre ses partisans et les forces de l'ordre, que son maintien en garde à vue à Nouakchott peut attiser.

Edité par Aqlame

Traduit de l’Arabe par Cridem

L'Article Original





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 10287

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Belphegor (H) 19/08/2020 16:44 X

    @Lass77 Si ce n'est pas une façon appropriée de rendre justice qu’est-ce que vous préconisez concrètement à part les habituelles plaintes, critiques et lamentations dont vous êtes coutumier? Eclairez nous de votre science infuse si exigeante par ce que quoi le gouvernement fasse dans cette affaire ce n’est jamais comme votre personne l’espère alors dites-nous svp car la plupart des gens comme vous qui critiquent la procédure habituelle étaient de ceux qui disaient (et étaient convaincus) avant le remaniement ministériel que Ghazouani cautionne le passif de son prédécesseur et n’osera rien faire contre lui en prenant comme preuve irréfutable la présence de certains de ses anciens collaborateurs encore en fonction dans le gouvernement mais maintenant que l’eau a coulé sous les ponts de façon rapide et mouvementée vous trouvez encore matière a vous plaindre.

  • Belphegor (H) 19/08/2020 11:05 X

    @Mohamedene Moi je suis plutôt sidéré par la mauvaise foi de beaucoup d’intervenants sur ce site : il y a encore quelques semaines voire quelques mois ils juraient (en apparence déçus) qu’Aziz et ses acolytes (encore en fonction dans le gouvernement) ne risqueraient aucune poursuite judiciaire sous le régime actuel à cause de sa proximité avec Gahzouani , aujourd’hui ce sont les mêmes qui prennent presque fait et cause pour lui en le jugeant victime de règlements de comptes et en parlent des procédures judiciaires en cours comme « d’une diversion pour occulter les problèmes actuels du pays »……Mais diantre que veulent-ils réellement au juste à part critiquer pour critiquer ?

  • lass77 (H) 19/08/2020 11:04 X

    On s'achemine vers une procédure politique que judiciaire pour l’intérêt des Mauritaniens. C'est un règlement de comptes. Ce n'est pas ça qu'on attend de la justice. C'est triste.

  • Marouane (H) 19/08/2020 10:41 X

    Juste pour l’anecdote : un responsable politique chargé de la gestion des « écoles et des prisons » a privilégié la modernisation des prisons au détriment des écoles. Un journaliste lui a alors posé la question suivante « pourquoi avoir fait ce choix ?». Le responsable politique a répondu « …parce que j’ai beaucoup plus de chance de retourner en prison qu’à l’école ». Il fallait y penser ! Mais pour être sérieux, L’État doit trouver un deal avec l’ex-président pour un exil forcé. Si la Mauritanie veut sortir de l’ornière, elle doit juger, non pas un homme ou des hommes mais le système politique. Et ça, ce n’est pas une mince affaire !

  • Mohamedene (H) 19/08/2020 00:21 X

    Gardons notre confiance en Allah l'Unique. Ce tumulte cache quelque chose de plus grave qu'il faut chercher dans l'arsenal découvert dans les hangars isolés. Le marabout de président commence à goutter les fruits murs de sa patience de quelques années. Certes, Allah SWAT est avec les patients !