24-08-2020 04:18 - Libération de l’ancien président Ould Abdel Aziz après une semaine de détention

Libération de l’ancien président Ould Abdel Aziz après une semaine de détention

Selon nos confrères de Saharamédias, l’ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz a été libéré dans la nuit de dimanche à lundi, après une semaine d’arrestation.

Selon une source sécuritaire, l'ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a été entendu cette semaine par la police pour répondre à de «fortes présomptions de mauvaise gouvernance et de détournements de biens publics».

L'ex-président Aziz avait ignoré début juillet une convocation de la commission parlementaire. Les députés ont ensuite voté fin juillet une loi instituant une Haute cour de justice, compétente pour juger le chef de l'Etat et les ministres en cas de «haute trahison».

Parmi les dossiers étudiés par la commission parlementaire figurent la gestion des revenus pétroliers, la vente de domaines de l'État à Nouakchott, la liquidation d'une société publique qui assurait l'approvisionnement en denrées alimentaires ou encore les activités d'une société chinoise de pêche, Pully Hong Dong, selon des sources parlementaires.

L’avocat français David Rajjou avait qualifié l’arrestation de l’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz par la police depuis lundi soir dernier d' "illégale" et avait exigé sa libération immédiate, avant ce mardi 25 août.

Par La rédaction de Cridem





Commentaires : 10
Lus : 8249

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (10)

  • dodo (H) 24/08/2020 13:53 X

    Cela se termine toujours ainsi en mauritanie, une vraie comédie,je savais que ghazouany et aziz c'est bonnet blanc et blanc bonnet ; on a prit l'habitude d'affamer le peuple pour mieux le dominer.Pauvre mauritanie

  • MAURINFO(FRANCE) (F) 24/08/2020 13:26 X

    Si cette rumeur s'avère vraie, je donne raison à l’avocat français quand il dit qu’il s’agit ‘’ d’une farce judiciaire ‘’. Comment la justice mauritanienne peut-elle libérer un homme qui a non seulement pillé les richesses du pays mais voulait faire un coup d’état. Le BED en sait quelque chose, puisqu’il dispose des enregistrements vocaux entre l’ancien président AZIZ et de mercenaires touaregs sans oublier les relations étroites entre AZIZ et Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).

  • mystere1 (F) 24/08/2020 13:04 X

    N'oubliez pas que c'est MOAZ, l'homme blindé, qui n'a peur de rien, tous les moyens sont possibles, pour s'en sortir, et certainement, durant son règne, il avait pris des dispositions et précautions, en cas de difficultés, très rusé et habile, mais une chose est certaine, toute personne rendra compte de ses moindres actes plus petits qu'un grain de sable, alors qu'en est il de tous les dirigeants, que Dieu A Prêté le pouvoir pour un temps déterminé, ah sérieusement, ça sera extraordinaire chaud Le Grand Jour de l'Audit Divin, où nul âme ne pourra L’échapper ! si notre ex président ne rendra pas compte loyalement et honnêtement les biens pris dans le tribunal de ses semblables, il le rendra Au Tribunal du Grand Juge Eternel !

  • Buwuelm (H) 24/08/2020 12:34 X

    Cette libération ne me surprendrait pas. Elle était imminente. J'avais écrit dans des commentaires précédents, que M. O.A.Aziz avait tout un monde derrière lui. J'avais souligné que quand les avocats français s'en mêlent, cela devient sérieux. C'est vrai que la justice est indépendante, mais elle évolue sur une corde raide. Attendons la confirmation de l'élargissement de M. O.A. Aziz.

  • kangourou (H) 24/08/2020 10:43 X

    C’est n’est pas possible, Aziz déjà libre? C’est donc vrai que c’est une “farce de justice “l’avocat français avait raison, c’est du n’importe quoi. Il aune tonne de charge contre lui, il refuse de répondre aux enquêteurs et malgré cela on le laisse libre. Il est vrai que tous les autres sont en liberté, ceux qui occupent des fonctions continuent à officier. Biram l’avait dit : « c’est une parodie de justice à laquelle il voulait pas prendre part « 

  • CLNMYN (H) 24/08/2020 10:14 X

    C’est quoi cette histoire la lecture des textes juridique par les avocats mauritaniens n’ont aucun poids par contre celles des français ont libere mohamed abdel azziz, c’est la colonisation toujours … Ou peut être l’actuel gouvernement va terminer son mandat entre deux points mohamed abdel azziz et covid- 19

  • Marrakech (F) 24/08/2020 09:11 X

    ET maintenant que va t-il se passer ? ? ? Affaire à suivre attentivement ...

  • Marrakech (F) 24/08/2020 09:03 X

    Aziz a largement "débordé" et a outrepassé le cadre des fonctions d'un président de la république, il a commis pendant 10 ans des actes délictueux sans garde fou (personne ne s'est opposé à ses ordres même s'ils étaient manifestement illégaux), Aziz et ses comparses sont totalement responsables de la gabegie organisée pendant plus d'une décennie, ils doivent maintenant comparaitre devant le tribunal ! L'immunité ne s'applique pas au cas d'Aziz qui n'a pas respecté le cadre de la constitution ...

  • KANAWAL (H) 24/08/2020 08:58 X

    Si cette libération s'avère réelle, elle cautionne le vol des biens publics qui devient désormais autorisé seulement il ya une tactique, si la police vous pose une question ne répondez pas, vous ferez une semaine dans une chambre parait non climatisée pour la première nuit désagrément qui pourra être résolu la nuit suivante et deux ou trois jours après vous allez vous retrouver chez vous pour déguster le bien public volé. Attention prenez le maximum dans le cas ou vous aurez besoin d'une avocat qui va RAJOUTER un peu en se moquant de votre pays. Alors donc les Mauritaniens " GARE à la mère du dernier" (WEILE MAKE YE ELWARRANI) volez, pillez ne laissez aucune banque aucune société où la main peut passer et repasser

  • Destroyer (H) 24/08/2020 08:30 X

    c'est du n'importe quoi. Aziz n'a rien fait que les autres n'ont pas fait ou même pire. On s'acharne contre lui seul. c'est fou tout ça